dimanche 26 février 2017

C'était la semaine où... (#8)




...la photo de moi faisant l'andouille avec la statue du musée d'Ixelles est devenue mon Instagram le plus liké. Comme quoi, c'est pas la peine de se casser la tête à faire des images sublimes!
...j'ai voyagé à côté d'une jeune femme indienne qui allait rejoindre son mari en poste à Toulon; on a papoté à bâtons rompus pendant deux heures; je lui ai donné un Doliprane pour le très gros rhume qui la faisait renifler depuis Roissy et pour me remercier, elle m'a offert des pendants d'oreille. Mes perçages se sont refermés depuis des années, mais ça m'a touchée.
...je me réjouissais d'avance à l'idée de commander une pizza tartiflette en arrivant chez moi. Las, mon pizzaiolo était parti skier jusqu'à début mars, et j'ai dû me rabattre sur une bête soupe Picard.
...j'ai appris avec stupéfaction que non seulement mon primeur ouvrait à 6h30, mais que quand il levait son rideau, il y avait déjà la queue devant son magasin. Les gens qui font leurs courses en pleine nuit: qui sont-ils, comment vivent-ils, quels sont leurs réseaux?
...alors qu'on discutait du fait qu'on ne savait pas trop pour qui voter lors des prochaines présidentielles, mon adorable fleuriste m'a dit qu'elle aurait bien voulu que DSK se présente, "parce que même s'il n'était pas irréprochable dans sa vie privée, au moins, économiquement, il savait où il allait". Je, je.
...il y avait deux nouveaux propriétaires à l'assemblée générale annuelle, et du coup, comme ça ne les arrangeait pas de financer le ravalement de façade en 2017, on a encore repoussé d'un an. D'un côté, ça fait déjà une éternité ans que ça traîne, et ça commence à me gonfler. De l'autre, l'an prochain, j'aurai fini de rembourser mon crédit immobilier et la pilule passera nettement mieux.
...je me suis fait ramener de chez le syndic par ma voisine végane qui a arrêté de se teindre les cheveux ("parce que les colos sont pleines de produits chimiques") et à qui son gris naturel va super bien.
...des "groupes magiques" ont tenté d'exorciser de "lier" Donald Trump. Au point où on en est, hein.
...j'ai bouclé mon dossier de gestion 2016 plus vite et plus facilement que prévu, histoire d'en finir en beauté avec le régime des BNC.
...j'ai enfin commencé à dessiner dans mon Hobonichi: chaque jour, un des jolis mugs (j'en ai toute une collection) dans lesquels je bois mon thé. Pas trop difficile, très bien pour se lancer!
...je me suis aperçue qu'à certains horaires, mon bus habituel avait désormais un trajet alternatif assez intéressant.
...j'ai déjeuné en bouquinant à la terrasse des Têtes d'ail, avec juste une robe à manches longues fin février. Un pur moment de bien-être dont j'avais grand besoin au milieu de cette semaine si chargée.
...en guise de dessert, je me suis offert un chichi fregi. Oui, c'est mal, mais c'est si bon!
...la dame qui encaissait mes 85 photocopies chez Charlemagne m'a juré sur ses grands dieux qu'elle me donnait 38 ans tout au plus. Vu comment j'ai morflé ces dernières années au niveau physique, je n'ai pas craché sur le compliment.
...j'ai fait changer mes verres de près, et trouvé la différence immédiatement perceptible.
...j'ai croisé Satan dans le hall, et il m'a proposé de passer prendre l'apéro quand je voudrais. Ou un sirop, si je préférais.

3 commentaires:

Lucy a dit…

Je ne savais pas que la pizza tartiflette existait!
Pour ce qui est des acheteurs matinaux, j'en ai longtemps fait parti à l'époque où je vivais au centre d'une petite ville où tout ouvrait vers 7h. Personnes rentrant du travail, retraités, où encore ceux qui font leurs emplettes avant d'aller bosser à leur tour, on croisait pas mal de monde dans les rues et j'aimais beaucoup cette atmosphère

MadeleineMiranda a dit…

Je suis toujours en admiration devant ta façon de raconter le quotidien :) Bonne semaine!

mypublicstuff a dit…

Tes articles me donnent carrément envie de me remettre au blogging un peu perso (ma vie mon oeuvre et tout et tout) (Ce que je faisais avant de m'orienter vers un blog uniquement littéraire) J'adore lire tes semaines <3