jeudi 12 janvier 2017

Les conversations absurdes #4


Minuit passé. Au lit, je me tortille pour me mettre dans la position des cuillères avec Chouchou qui est allongé derrière moi. Une voix plaintive s'élève dans l'obscurité.
CHOUCHOU: Tu viens de t'asseoir sur ma couille. 
MOI (mi-penaude mi-hilare): Je t'ai déjà dit cent fois de ne pas laisser traîner tes affaires. 
CHOUCHOU (indigné): C'est pas ma faute, il fait chaud dans la chambre alors tout se dilate et s'étale. 
MOI: Bref, si je veux que l'appartement soit bien rangé, je dois baisser le thermostat, c'est ça? 

3 commentaires:

Anonyme a dit…

J'adore tes conversations absurdes :D

Sophie a dit…

J'adore, tes conversations absurdes me font mourir de rire à chaque fois ! :-)

shermane a dit…

Moi à monsieur : fait froid, on se met en position de fourchette ?
Monsieur : heu… cuillère ? Je connais pas la fourchette, personnellement.
Et à chaque fois, le même lapsus ^^"