mardi 10 janvier 2017

La saison de la marmotte



Même si l'hiver n'a officiellement commencé que depuis trois semaines, j'ai l'impression d'être en plein coeur de la saison froide. Ca faisait des années que les températures n'avaient pas été aussi basses et que je n'avais vu ni neige ni verglas (ou juste en quantité symbolique). A cause du réchauffement climatique, il me semble assez difficile de rouspéter contre ça, mais clairement, ça ne contribue pas à donner une folle envie de sortir de chez soi. Entre le froid et mon anémie actuelle, je dors neuf heures par nuit et case encore une sieste dans l'après-midi lorsque je peux. Si ça se trouve, je suis lentement en train de me métamorphoser en marmotte. 

Je suis tombée à court de mon précieux you zi hua cha depuis une semaine, et je n'ai trouvé ni le temps ni le courage de m'aventurer jusqu'au magasin pour aller en chercher. Cercle vicieux: du coup, mon réveil est encore plus difficile! Et comme je croule sous le boulot en ce moment, mes journées se résument à peu de choses: bosser, lire, regarder un épisode de série télé le soir. J'ai de plus en plus de mal à trouver à la fois le temps et la motivation pour me traîner à l'aerial yoga deux fois par semaine. Et je sais que ça va continuer sur ce mode jusqu'à début mars. 

Cela dit, je ne suis absolument pas déprimée. J'ai accepté beaucoup de travail pour cette période parce que c'est le meilleur moment pour engranger des sous et commencer à organiser les voyages prévus le reste de l'année. Je sais que c'est normal de dormir plus et d'avoir moins d'énergie en hiver - c'est le rythme de la nature et je ne vais pas le révolutionner à moi toute seule. Je suis contente de ne pas me sentir obligée de "profiter" du beau temps et, mon quota de pages terminé, de pouvoir me réfugier dans mon lit avec un bouquin et un chocolat chaud jusqu'au retour de Chouchou. Je ne voudrais pas que toute mon année ressemble à ça, mais je trouve plus facile d'accepter le cycle des saisons que de lutter contre. 

Et vous, il se passe comment votre hiver jusqu'ici? 

9 commentaires:

Lucy a dit…

Très fatiguée aussi ces derniers temps. J'ai la tentation de me recoucher dès le petit déjeuner avalé. Je me suis résolue à ne plus mettre le réveil le weekend et à me caler sur mes chats qui l'été ne font que de brefs passages à la litière et la gamelle. Là ils ne décollent plus du du lit et en semblent ravis. J'apprécie les paysages de la campagne en hiver magnifiques et je savoure chaque minute de soleil en plus.

Jennyfleur rêve le vent a dit…

À peu de chose près, ça ressemble à ça le week-end et j'avoue que ça me déprime pas mal de devoir sortir pour aller bosser. Ça fait deux jours que je suis malade et que je suis à la maison, je le prends presque comme une chance... 😕

elmaya a dit…

Très fatiguée aussi en ce moment, plus que les autres hivers, et je n’arrête pas de l’entendre, de le lire partout… Je me demande si nous ne payons pas le prix de la tension psychologique de 2016…

Il va falloir accepter de ralentir un peu le rythme, je crois...

Ness a dit…

Je sère les dents. J'ai tellement peur de ne pas tenir le rythme de ce qui relève malgré tout du stricte nécessaire durant l'hiver Que je me gâche certainement la possibilité de le vivre sereinement. L'équilibre consisterait a desserrer les dents juste assez pour profiter des chocolats chauds ;)

Aglaé a dit…

Mon hiver se passe plutôt bien. Il faut dire que le précédent a été catastrophique (maladie). Je ne me sens pas fatiguée et je gère mieux le manque de lumière grâce à des chantiers déco pour rendre la maison plus chaleureuse. Et quand j'ai du temps et envie de dormir, je dors !

Sunalee a dit…

C'est de plus en plus horrible et je n'aurais pas du regarder les prévisions météo ;-) -- marmotte power --

Lylou a dit…

Mon hiver je le passe avec du tryptocalme 500 Sinon je déprime ;-)

Yaya a dit…

Rrr, zzz... Hein ?
Résolution : se pencher sur la cure du foie, genre Cabot. Carrément.

MadeleineMiranda a dit…

Bon courage pour tout ton travail! C'est un peu pareil ici, il fait gris, j'ai beaucoup de travail, du coup je suis moins motivée pour sortir. Heureusement qu'il y a les petits bonheurs au quotidien :)