lundi 2 janvier 2017

La Grande Purge du Nouvel An




Si je reste tranquillement chez moi le soir du 31 décembre (cette année, avec "Bedknobs and broomsticks" et un repas commandé dans un resto que nous aimons bien), j'ai quand même mon petit rituel de Nouvel An. Dans les derniers jours de décembre, je m'efforce de régler quelques problèmes domestiques en souffrance, histoire d'attaquer janvier du bon pied. Cette fois, j'ai changé mon tapis de bain anti-dérapant - l'ancien était devenu une vraie savonnette et mettait la vie de notre coccyx en péril à chaque douche -, nettoyé le tapis du salon - je savais que ça n'était pas une bonne idée de mettre un truc à fond beige si près de la porte d'entrée, mais il me plaisait tant! - et surtout, j'ai fait un énorme vide dans la bibliothèque du salon. 

Mes affaires occupaient jusqu'ici 2 de nos 4,5 étagères Billy, et je souhaitais les regrouper dans une seule en éliminant toutes les affaires de loisirs créatifs, et notamment de scrapbooking, que je n'utilise plus. Ca fait des mois voire des années que j'essaie de m'y résoudre en pleurant intérieurement à cause du gaspillage que ça représente. Mais là, j'avais atteint le stade où j'avais accepté que:
- l'argent dépensé à l'achat de toutes ces fournitures s'était volatilisé depuis belle lurette;
- je n'allais jamais en récupérer ne serait-ce qu'une toute petite partie, étant donné la faible valeur de chaque article et le travail énorme que ça aurait représenté de tenter de les revendre sur eBay;
- il y avait peu de chances que je trouve dans mon entourage quelqu'un à qui les donner, d'autant que la dernière troc party remontait à moins d'un mois et que je ne voulais pas attendre la suivante;
- beaucoup d'articles étaient en matériaux recyclables (papier essentiellement), donc, ça ne serait pas complètement perdu.

Comme d'habitude, j'ai commencé petit pour me mettre dans le bain. Notre dernière sortie géocaching remontait au 1er janvier 2016, et après plus de 5 ans de pratique assez intensive, nous avons perdu le goût de cette activité. J'ai donc bazardé en bloc tous les petits "trésors" récoltés dans des caches et stockés jusqu'ici dans une boîte en métal. Du coup, je n'avais plus l'utilité de celle-ci, mais vu qu'elle était super jolie et nickel, j'ai pensé qu'elle pourrait faire plaisir à quelqu'un. Je l'ai donc mise dans une caisse clic-clac. 

Après ça, j'étais lancée. Une étagère après l'autre, j'ai trié ce que j'avais encore une chance d'utiliser et ce qui ne me servirait vraisemblablement plus. Je plaçais les indésirables soit dans la poubelle normale pour les jeter, soit dans la poubelle à recycler, soit dans la caisse clic-clac pour les donner. Parfois, le choix était cornélien, mais je me suis montrée sans pitié. Chouchou a participé en descendant les sacs poubelle remplis à la cave, au fur et à mesure. Quand la première caisse a été remplie, j'en ai pris une seconde. J'ai viré tout mon matériel pour la peinture acrylique et le travail de la feutrine ainsi que les trois quarts de mes fournitures de scrapbooking et une moitié de mes carnets vierges, mais gardé mon matériel pour l'aquarelle et la broderie car ça prend peu de place et il est encore possible que je l'utilise un de ces quatre. J'ai commencé vers 14h et fini un peu après 19h, après avoir éliminé l'équivalent d'une grande Billy très très remplie. Juste à temps pour aller me doucher puis m'échouer sur mon canapé jusqu'à l'année suivante. 

Hier matin, j'ai imprimé un petit mot à destination de nos voisins: "Je me débarrasse de toutes ces affaires en bon état. A gauche, de la papeterie et des fournitures de loisirs créatifs; à droite, des objets pour la maison. Si quelque chose vous plaît, servez-vous; laissez-moi juste les caisses que je veux récupérer à la fin. Je disposerai mercredi de ce qui n'aura pas été pris. Bonne année à tous."J'ai déposé les caisses pleines dans le hall de l'immeuble et scotché mon mot sur le mur au-dessus. Mercredi, s'il reste des choses, je les apporterai à une givebox. Et pendant tout le mois de janvier, je vais m'efforcer de ne pas acheter de bouquins pour récupérer encore un peu de place sur l'étagère consacrée à ma PAL. En 2017, je compte bien poursuivre mes efforts minimalistes de plus belle! Je sais d'expérience que c'est dans un environnement peu encombré que je me sens la plus sereine et que je parviens le mieux à me concentrer sur ce qui m'importe vraiment. 

6 commentaires:

shermane a dit…

Bonne année !
Et je vois que je ne suis pas la seule à faire un bon ménage/rangement au Nouvel An !

Cécile de Brest a dit…

Bonne année !
J'ai fait la même chose hier avec mon armoire de vêtements.Franchement, garder des trucs achetés en 2002, avant mes 2 grossesses, en me disant que je pourrai les remettre un jour, ce n'est même plus de la naïveté !
Et aujourd'hui, je vais aller déposer tout ça au Secours Populaire.

Bunny Solaena a dit…

J'avais laissé en stand by le challenge minimaliste car je ne trouvais pas un moyen satisfaisant pour donner mes livres. Mais grâce à Doudouw qui a visité le centre de tri des Petits Riens, j'ai appris qu'ils reprennent également les livres!
Je me suis donc rendue jusqu'au centre avec un chariot de courses rempli à ras bord + un sac à dos ^^
J'ai aussi bien rangé ma cave, ce qui m'a remotivée à reprendre le challenge. De nombreux jouets ont été donnés à un collègue qui récoltait pour des enfants placés par jugement.
Y a encore du boulot mais ça avance bien :)

Aglaé a dit…

Voilà une excellente résolution ! ainsi que le partage avec les voisins !
J'avais beaucoup trié lors de notre déménagement, mais en un an la maison s'est déjà bien trop remplie ! Il faudrait que je recommence...

Miss Zen a dit…

Je fais ça chaque année, après les fêtes. J.ai besoin de purger après les excès des fêtes. Bonne idée de proposer aux voisins !

Lylou a dit…

Quel dommage que tu n'habites pas à côté de chez moi J'aurais bien récupéré ton matériel de scrapbooking ;-)