dimanche 13 novembre 2016

"Sausage party": le foodporn au sens littéral du terme


Dans un supermarché américain comme il y en a tant, les aliments sont persuadés que les clients sont des dieux, et ils ont hâte que ceux-ci les mettent dans leur chariot pour les emporter dans le Grand Au-Delà où, c'est certain, ils ne connaîtront qu'une félicité sans mélange. Jusqu'au jour où un pot de moutarde au miel, acheté par erreur et rapporté pour échange, révèle la terrible vérité à ses camarades: en fait, les dieux les tuent pour les manger! 

L'été dernier, lorsqu'est venu le moment d'emmener mes neveux voir un dessin animé au cinéma, j'avais trois possibilités en tête: "Le monde de Dory", "Comme des bêtes" et "Sausage party". Ce dernier n'étant pas encore sorti en France, il a été disqualifié d'entrée de jeu. Et heureusement. Parce que je ne sais pas trop comment j'aurais expliqué à Attila et Darklulu les constantes allusions salaces entre saucisses et pains à hot-dogs, la philosophie du flacon de douche vaginale selon laquelle tous les trous se valent, et surtout la monstrueuse orgie des aliments victorieux à la fin. (Pour la violence délirante, j'imagine qu'ils sont déjà blasés.)

Chouchou et moi avons passé toute la durée du film à ouvrir de grands yeux en nous écriant: "Noooooon?". On s'attendait à un dessin animé irrévérencieux, mais pas à quelque chose d'aussi trash et politiquement incorrect. Au total, un film jouissivement barge, mais pas du tout pour les enfants, et sans doute même pas pour tous les adultes. Après, c'est sûr que ça change des bons sentiments de Disney et Pixar...




3 commentaires:

Nekkonezumi (Ed) a dit…

Encore plus sur ma liste qu'avant :-D

Lucy a dit…

Je l'ai vu et la scène de l'orgie m'a horrifiée (même si ça parait ridicule vu qu'il s'agissait de saucisses, de bagel et de tacos).

Zéphine a dit…

Je l'ai vu avec ma bande d'amis les Garçons Joyeux, et eux qui ne sont pourtant pas à une allusion salace près et dont la vie sexuelle est assez pimenter à les entendre, on a tous été agréablement choqué par le manque total de retenue de ce film.
C'est gore, trash, cul, pornofood, mais j'ai trouvé ça jouissif!

Mes personnages préférés étant le baguel et le wrap ;-)