samedi 26 novembre 2016

Les conversations absurdes #1


Intérieur chambre à coucher. Il est minuit et nous venons de nous mettre au lit. Je tente de me blottir contre Chouchou. 
MOI: Aaaaaaah! Mais tu es glacé! (J'entreprends une exploration prudente.) Tu as les fesses froides, le ventre froid, les mains froides, les pieds froids, les cuisses froides et... Ah, tiens, c'est bizarre, ton sexe a une température normale. 
CHOUCHOU, sur un ton docte: Les testicules sont pourvus d'un mécanisme de régulation thermique qui...
MOI: C'est de ton pénis que je te parle. 
CHOUCHOU, imperturbable: Il est juste à côté. 
MOI: ...
CHOUCHOU: C'est comme quand le voisin du premier étage nous chauffe par en-dessous. 

3 commentaires:

Petite G a dit…

:D

Pauline a dit…

Même si ça fait toujours bizarre d'"imaginer" la situation, ce genre de brèves que tu écrivais avant me fait beaucoup rire :)

Aglaé a dit…

lol !