lundi 28 novembre 2016

Ice Magic "Antarctica" à Hasselt


C'est devenu une de nos traditions: à l'approche des fêtes, nous allons voir le festival de sculptures de glace où qu'il ait choisi de planter son chapiteau en Belgique. Les années précédentes, nous avons eu droit au Seigneur des Anneaux puis au Hobbit, à la bédé belge et à Star Wars. Cette fois, le thème est l'Antarctique, et j'ai pensé que ce serait un changement agréable. En plus, à Hasselt, il y a aussi un beau jardin zen et un chouette musée de la mode; du coup, il y avait de quoi amortir le déplacement en train! Dimanche après-midi, nous sommes donc sortis de la gare de Hasselt vers 14h30, et nous avons commencé par sauter dans un bus pour nous rendre au jardin zen, pensant que les photos rendraient mieux en début d'après-midi quand il y avait encore de la lumière. Pas de bol: le jardin était fermé pour travaux jusqu'au 31 mars (ce que nous n'avions vu nulle par sur internet en préparant notre sortie). 

Un peu contrariés, nous avons demandé au GPS de l'iPhone de Chouchou de nous ramener à pied vers le Ice Magic. Et là, horreur malheur: contrairement aux éditions précédentes, qui se tenaient à part du reste des festivités de fin d'année, le Ice Magic Antartica était niché en plein coeur du marché de Noël. Et si mal indiqué que nous avons tourné un long moment pour en trouver l'entrée, au milieu d'une foule compacte et parmi cet infâme mélange d'odeurs de nourriture grasse et de vin épicé que je déteste cordialement. Consolation: les billets coûtaient seulement 9€ (au lieu de 15 d'habitude), et il n'y avait pas de file d'attente pour accéder au chapiteau. Nous avons vite compris pourquoi. La visite est si rapide que pour une fois, nous n'avons même pas eu le temps d'avoir froid aux mains en prenant des photos sans gants. Dix minutes à tout casser. 


















Alors, oui, les sculptures en elles-mêmes sont toujours aussi réussies, finement ouvragées et bien mises en valeur par un choix judicieux d'éclairage ainsi qu'une disposition qui permet de les admirer sans être gêné par les autres visiteurs. Je regrette toutefois l'absence de panneaux explicatifs: j'aurais trouvé ça bien de donner les noms des animaux représentés et, pendant qu'on y était, de glisser un petit message sur la disparition annoncée de la banquise et la menace que ça représente pour nombre d'espèces. Et au final, un aller-retour en train depuis Bruxelles plus une entrée plein tarif par personne, ça fait quand même beaucoup de temps et d'argent pour dix minutes d'attraction. Une déception, donc. 

Ice Magic - Winterland
Kolonel Dusartplein
3500 Hasselt

Aucun commentaire: