mardi 24 mai 2016

"Kotonoha no niwa" ("Le jardin des mots")


Takao a quinze ans. Son rêve: concevoir et fabriquer des chaussures. Il vit avec sa mère qui n'est jamais là, et son frère aîné qui s'apprête à déménager. Aussi, c'est surtout lui qui s'occupe des tâches domestiques, en plus du boulot alimentaire qu'il fait le soir et pendant les vacances scolaires. Au milieu de son existence si bien remplie, Takao ne s'accorde qu'une fenêtre de liberté: les matins pluvieux, il sèche les cours pour aller dessiner dans un jardin public du quartier de Shinjuku. Et chaque fois, il y croise une jeune femme qui fait de son côté le travail buissonnier pour lire en buvant de la bière et en mangeant du chocolat...

Bien qu'il ne dure que 49 mn, "Kotonoha no niwa" compense largement sa brièveté par l'incroyable beauté de son graphisme. Jamais je n'avais vu la pluie si bien rendue dans un film d'animation, au point de presque sentir le pétrichor depuis mon canapé! Les scènes de traversée d'une grande ville en métro sont aussi réussies que la représentation des gestes du quotidien telle la préparation d'un repas. Et le fond se révèle à la hauteur de la forme avec sa réflexion sur la difficulté d'être adulte, menée avec une subtilité toute asiatique et baignée par une atmosphère puissamment mélancolique. N'ayons pas peur des mots: cet anime est un pur chef-d'oeuvre.



1 commentaire:

shermane a dit…

Rôh, merci d’en avoir parlé. Je l’avais noté dans un coin de ma tête, mais j’aurais dû le faire sur un bout de papier, comme d’habitude.