vendredi 22 avril 2016

Où je reprends des forces entre deux marathons




Cette nuit, j'ai dormi jusque vers 7h30, mais en me réveillant toutes les demi-heures. J'ai le sommeil über funky en ce moment. Cela dit, c'est mon troisième jour d'affilée sans maux de ventre ni angoisses morbides, ce qui ne m'était pas arrivé depuis deux mois, donc: woohoo. Matinée à la maison avec Chouchou; je rattrape mon retard de blogging, de mailing et d'agending (j'invente des mots si je veux). EasyJet va m'envoyer un chèque pour me rembourser les frais annexes entraînés par le déplacement sur Lille de nos vols de fin mars, c'est vraiment chouette de leur part!

A midi, une demi-douzaine de gyozas avec le reste du velouté de courgettes d'hier soir, et me voilà partie d'un pas guilleret vers le Serendip Spa. En effet, j'ai rendez-vous avec l'excellentissime M. Oh pour une séance de réflexologie qui s'annonce salutaire juste après quatre jours de marche intense avec ma famille et avant un week-end de marche intense avec Chouchou. Et soudain, pendant que je suis allongée avec un masque sur les yeux, une petite musique orientale en arrière-plan et ces mains magiques en train de me pétrir la plante du pied gauche, je suis frappée par une inspiration sortie de nulle part. Ai-je vraiment besoin d'un blog supplémentaire, en anglais de surcroît? "Oui, oui, OUI!" crie une petite voix dans ma tête avant de se mettre à énumérer à toute allure des sujets de billets dont j'aurai oublié les trois quarts le temps que mon massage soit terminé. Bon, on verra ça le mois prochain. 

En sortant, je rebrousse chemin vers le parvis Saint-Boniface en me disant que c'est absolument nul de ne plus pouvoir sonner au 3ème étage de l'Ultime Atome pour annoncer: "C'est Palpatine avec des croissants". Je me serais vite habituée à avoir ma famille à portée de main... Arrêt chez Veritas pour racheter des collants rouge et violet; "C'est le mois de votre anniversaire, vous avez droit à 10% de remise", m'annonce la vendeuse. Toujours bon à prendre. Puis je vais me poser au Comptoir Florian devant un Kabuse Kukicha et une part de gâteau au chocolat atrocement moelleux, pour finir le Jenny Colgan que je ne peux pas continuer à économiser jusqu'à la Saint-Glinglin. En rentrant chez moi, j'ai la bonne surprise de découvrir dans ma boîte à lettres "Les petits soleils de chaque jour" gracieusement envoyé par les éditions Michel Lafon. Pile le genre de lecture feel good dont je suis friande en ce moment, je vais le commencer dès ce soir! 

Le reste de la journée est consacré à la fin des préparatifs du week-end d'anniversaire de Chouchou: recherche de restos, impression de documents, confection de la valise et pédicure en A Oui Bit of Red parce que bon. Le repas du soir sera un riz sauté garni de tous les légumes qui traînent encore dans le frigo, notamment des haricots mange-tout (spéciale kassdédi à David qui a découvert leur existence mardi au Cook & Book), du brocoli, des champignons et de la coriandre. Nous mangeons devant le dernier épisode de The Big Bang Theory, qui parle de la reprise imminente de Game of Thrones, et allons au lit de bonne heure car demain le réveil sonnera avant 7h. Ce qui ne devrait pas me poser de problème si je dors encore un total extravagant de douze minutes dans la nuit.

3 commentaires:

Miss Zen a dit…

Tes journées sont plus belles que tes nuits ! J'aime beaucoup le quartier Saint Boniface, tu me donnes envie d'y retourner et découvrir le Spa . Bonne marche avec Chouchou

Anonyme a dit…

Je te lis depuis longtemps et vais te poser une question un peu indiscrète mais qui me turlupine : connais tu la cause de ton anxiété et de tes tracas qui provoquent ces insomnies ? Virginie de Lille

ARMALITE a dit…

Oui je connais la cause de mon anxiété, et malheureusement ça ne m'aide pas à lutter contre elle!