mercredi 23 mars 2016

"Trapped"




Alors qu'un ferry en provenance de Copenhague s'apprête à débarquer ses passagers dans la petite ville de Seydisfjördur, en Islande, un corps amputé de sa tête et de ses membres est repêché dans le port. Une violente tempête de neige survient dans la foulée, coupant la communauté du reste du monde. Les problèmes s'enchaînent, les victimes se multiplient, la panique couve, et les trois policiers locaux se démènent pour démêler les fils d'une affaire bien plus complexe qu'il n'y semble au premier abord... 

Je n'aime ni les enquêtes policières, ni les séries au rythme lent, ni les atmosphères plombantes. Bizarrement, ça ne m'a pas empêchée d'adorer les trois saisons de "Bron/broen". Alors, malgré l'absence de Saga Noren (et aussi un peu parce que nous traversions une période de grande disette), j'ai donné sa chance à "Trapped", récemment diffusé en VF sur France 2. A la fin du premier épisode, je me disais "Ouais, c'est pas mal, continuons"; à la fin du deuxième, j'étais accrochée aux coussins du canapé et je ne vivais plus que pour l'heure du dîner. Nous avons regardé les 7-8-9 d'un coup samedi soir (et nous aurions sans doute enchaîné sur le 10 si nous l'avions eu sous la main), alors qu'ils durent 52 mn chacun et que j'ai d'ordinaire beaucoup de mal à rester devant la télé plus d'une heure d'affilée. 

Qu'est-ce qui a donc rendu "Trapped" si accrocheur pour la spectatrice ultra-difficile que je suis? D'abord, j'aime la Scandinavie d'amour, et je suis toujours ravie d'aller y faire un tour en mots ou en images. Je ne voudrais pour rien au monde me retrouver coincée au bout du monde dans une tempête de neige, mais il faut avouer que ça instaure d'emblée une atmosphère oppressante. Malgré un très grand nombre de scènes intimistes entre personnages plutôt taiseux, la tension dramatique savamment dosée ne retombe jamais tout au long de la saison. Ici, même les silences sont lourds de signification; les absences dessinent des actes en creux, et la trame de l'histoire se devine dans les espaces négatifs. 

Ensuite, si les personnages secondaires les plus antipathiques sont souvent caricaturaux, les héros, bien qu'appartenant indéniablement au camp des gentils, possèdent chacun leur part d'ombre et de mal-être. J'ai apprécié qu'ils ne soient pas interprétés par des acteurs au physique hollywoodien; à mon sens, ça les rend bien plus attachants et crédibles. La situation les oblige à se mettre en danger jusque dans leur vie privée, à s'impliquer d'une façon personnelle et douloureuse qui contribue à élever les enjeux sans recourir à des ressorts scénaristiques artificiels. Du coup, on marche à fond sans jamais avoir l'impression de se faire balader. 

Enfin, l'histoire bien construite se révèle petit morceau par petit morceau pour former un tableau cohérent et pas du tout improbable. Elle aborde de nombreux dilemmes moraux, et pousse notamment à s'interroger sur ce qu'il convient de favoriser: la loi ou la justice? Bref, "Trapped" est une série intelligente comme on aimerait en voir plus souvent. Dommage que son concept même permette difficilement d'envisager une seconde saison.

5 commentaires:

La a dit…

Contrairement à toi, j'adore les enquêtes policières, les séries au rythme lent, et les atmosphères plombantes, alors ça devrait me plaire :)
Je vais tenter !

Roulio a dit…

J'ai comme qui dirait encore bien envie aujourd'hui de (virtuellement)te bécoter...alors je le fais! Chmack chmack! Chmaouckkkk quoi!

VirGinie a dit…

J'ai regardé la série quand elle a été diffusé sur France 2 il y a quelques semaines et j'ai adoré!!

J'aime l'atmosphère particulièrement oppressante qui se dégage de ces intrigues qui se passent en milieu "clos"...

Les personnages sont attachants ou détestables (il y en a 1 ou 2 à qui j'aurais bien mis des claques) et les acteurs sont vraiment très crédibles.

L'intrigue est vraiment bien ficelée, les choses s'imbriquent les unes avec les autres de manière parfois inattendue, on comprend les choses juste avant qu'elles ne soient dites.

Je recommande chaudement!

maman est occupée a dit…

Curieusement, et bien que je sois assez adepte de séries lentes, comme Broadchurch par exemple, je n'ai étonnamment pas du tout accroché à celle-ci. Je ne sais pas si c'est le scénario ou les personnages qui ne m'ont pas séduite mais je ne suis pas allée au bout du deuxième épisode.

anneso a dit…

Je regarde et j'aime Trapped bien que j'ai échoué à la trouver en VO (oui,je suis snob),et c'est bien dommage car la VF est assez dégueulasse et ça doit être cool de regarder une série en islandais!