lundi 28 mars 2016

Le plus beau des cadeaux d'anniversaire




Mercredi dernier vers 16h30, j'étais en train de déprimer sec sous la couette. Notre vol du matin pour Genève avait été annulé suite aux attentats de la veille, et le vol de jeudi sur lequel nous nous étions reportés allait sûrement l'être aussi puisque l'aéroport de Zaventem avait annoncé en fin de matinée que les enquêteurs se trouvaient toujours sur place et qu'il n'était pas question de rouvrir pour le moment. J'avais exploré toutes les options alternatives: le train était outrageusement cher (600€ les deux aller-retour), nous bouffait deux jours sur les quatre restants et de toute façon, la SNCF refusait de nous vendre des billets car il était trop tard pour nous les envoyer par la Poste et de toute évidence, nous faire parvenir un PDF à imprimer à la maison était trop compliqué. Même problématique pour la voiture: cher puisque nous devions en louer une, et long avec en plus des risques d'accident. Bref, je voyais mon séjour en Suisse tant attendu s'envoler en fumée. 

Jusqu'à ce que Chouchou, qui rafraîchissait la page de news d'EasyJet toutes les dix minutes pour voir ce que proposait la compagnie, me lance depuis le salon: "Notre vol est reporté au départ de Lille". Branle-bas de combat. Le dernier TGV pour Lille était à 19h13, la valise de Chouchou n'était pas prête et moi je traînais ma peine en pyjama et pas douchée. Nous nous sommes dépêchés de réserver des billets de TGV par internet, de chercher un hôtel - près de l'aéroport, plus que du Formule 1 ou du vraiment cher, donc plutôt près de la gare -, de vérifier les horaires des navettes et de boucler nos préparatifs personnels avant de nous jeter dehors un peu hagards. Notre rue était complètement bouchée par les voitures; Chouchou a suggéré que nous marchions jusqu'au métro. Mais en arrivant à la station Trône, nous l'avons trouvée fermée. Nous avons donc poussé jusqu'à la Porte de Namur, où le métro était fermé aussi mais où nous avons pu prendre un taxi (en plus, pour une fois, le chauffeur était charmant et ne nous a ni secoués ni infligé une musique atroce ou des commentaires navrants). Gare du Midi, des blindés s'alignaient devant l'entrée, il y avait des soldats en armes et des contrôles de sécurité partout, nous avons un peu eu l'impression de fuir un pays en guerre.

Dans le TGV, enfin, nous nous sommes détendus et Chouchou a envoyé un MP à mon ami Philou pour lui demander s'il était libre à dîner ce soir. Je trouvais ça un peu dernière minute, mais Philou a dit oui, et nous avons donc eu le plaisir impromptu de manger des tartines avec lui à l'Arrière-Pays en bavardant de nos voyages respectifs et des villes européennes qui nous avaient plu ou pas. De retour à l'hôtel, nous avons éteint vers minuit, et comme chaque fois que je dois me lever très tôt pour prendre un train ou un avion, je n'ai pas fermé l'oeil de la nuit de crainte de ne pas entendre le réveil. A 5h10, branle-bas de combat pour se préparer et partir prendre la navette de 6h à destination de l'aéroport. A ce stade, je craignais encore que tout ne s'écroule au dernier moment, que l'employé du comptoir d'EasyJet me dévisage avec de gros yeux ronds en me disant qu'il n'avait jamais entendu parler de cette histoire de report et qu'il n'y avait pas de vol de 8h40 pour Genève. Mais non. J'ai rarement été aussi heureuse de monter dans un avion. 

Comme d'habitude, nous avons pris le train pour rejoindre Lausanne où Funambuline nous attendait à la gare. Il faisait un temps magnifique au bord du Léman et je n'arrêtais pas de répéter en boucle: "Qu'est-ce que c'est beau... qu'est-ce qu'on est bien... qu'est-ce que je suis contente...". Avant d'aller déjeuner à la brasserie de Montbenon, nous avons pris le métro pour descendre jusqu'à Ouchy dire bonjour au lac. Et là, Funambuline nous a révélé le plan que Lady Pops, Shalf, Marika et elle avaient ourdi par MP sur Facebook tout en discutant avec nous sur un fil séparé où ils suivaient nos efforts pour tenter de les rejoindre. Sur une idée de Lady Pops, ces grands malades avaient prévu, au cas où nous serions coincés à Bruxelles, de partir de Lausanne samedi matin avec la Popsmobile, un caquelon, un kilo et demi de mélange moitié-moitié et une bouteille de vin blanc dans le coffre, plus une glacière pour ne pas que la crème double des meringues tourne, et de se taper toute la route jusqu'à Bruxelles afin que j'aie quand même ma fondue d'anniversaire et que je ne sois pas seule pour mes 45 ans. Ceci, alors que Lady Pops partait en vacances avec sa famille, également en voiture, le lundi matin, que Funambuline est actuellement à la limite de la hernie discale et peine à rester en position assise plus d'une heure d'affilée, et que Marika est tellement débordée de boulot qu'elle doit bosser sept jours sur sept pendant tout le mois à venir. 

Je me suis sentie aimée, vous n'imaginez même pas. 

(En plus, ils m'ont fait lire leur fil de discussion secret, c'était hilarant, surtout le ABORT MISSION ABORT MISSION de Shalf alors qu'on venait d'annoncer qu'on pouvait partir de Lille mais que Lady Pops au taquet et n'ayant pas vu notre message récapitulait la grande manoeuvre de samedi matin avec sa détermination et son énergie coutumières.) 

Alors voilà. Le monde devient fou, mais j'ai les meilleurs amis qui puissent exister. Pour quelqu'un d'aussi ours que moi, c'est surprenant autant que merveilleux. Je ne sais pas ce que j'ai fait pour les mériter, mais j'espère bien les garder toujours. Et n'avoir plus jamais autant de mal à les rejoindre pour partager un repas à 15 638 calories/tête. 

12 commentaires:

Jenny Trinity a dit…

Tu m'as fait verser une petite larme,c'est malin! :P
Heureuse pour toi!

Bunny Solaena a dit…

*Je suis une sans coeur, je n'ai absolument pas les larmes aux yeux en te lisant*

Mlle Funambuline a dit…

Le pire ? On a tous fini un peu frustrés de ne pas le faire ce road trip :-D

Isabelle Pernot a dit…

C'est merveilleux <3 Je m'en réjouis pour toi !

Crayons et Chiffons création a dit…

Ouah! quelle aventure! Mais au moins tu as pu profiter et faire le voyage que tu voulais...

camille a dit…

Trop chou !

Roulio a dit…

Oh comment que ça fait plaisir et du bien de lire tout ça! Me too je me réjouis pour toi, pour vous!

AuroreInParis a dit…

Bravo d'avoir persévéré ! Vous avez bien fait ... C'est quelque part une victoire sur les événements aussi !

Sabine a dit…

Heureuse de voir que tu as pu passer un bon anniversaire :)

Chauncey a dit…

Je me joins à la cohorte de lecteurs émus par ce beau conte d'anniversaire qui se termine si bien. Ça fait vraiment plaisir de constater que l'amour et la solidarité sont là et nous surprennent parfois quand on ne s'y attend plus...

M'dame Jo a dit…

♥ ♥ ♥

MadeleineMiranda a dit…

Je suis ravie que tu aies pu rejoindre tes amis pour ton anniversaire! Happy Birthday! :)