mardi 8 mars 2016

"Demain", à voir dès aujourd'hui






Dès que j'ai entendu parler de "Demain" en fin d'année dernière, j'ai manifesté mon envie d'aller le voir. Mais janvier et février ont été très (trop) remplis, et plus j'entendais fuser les critiques dithyrambiques, plus je commençais à craindre que le film n'ait aucune chance d'égaler mes attentes désormais stratosphériques. Et puis j'ai de plus en plus de mal à tenir deux heures dans une salle de cinéma devant une oeuvre de fiction même excellente, alors un documentaire - ne risquais-je pas de m'ennuyer ferme? Bref, j'ai failli renoncer, et j'aurais eu bien tort. Parce qu'au final, j'ai trouvé ça encore plus génial que ce qu'on m'avait dit. 

En partant du constat écologique alarmant qu'on connaît tous maintenant (réchauffement climatique dangereux, perte rapide de la biodiversité), et dont seule une poignée d'irréductibles crétins s'obstine encore à nier la réalité, Cyril Dion et Mélanie Laurent cherchent à travers le monde entier les solutions qui ont déjà été trouvées et grâce auxquelles on pourrait éviter le pire. Cinq aspects sont abordés:
- la nourriture, à travers notamment les jardins urbains communautaires aux USA et la permaculture dans une exploitation en Normandie
- l'énergie, avec la ville de Copenhague où 67% des gens circulent autrement qu'en voiture, où la population a elle-même investi dans des éoliennes et où l'objectif est de parvenir rapidement à une empreinte carbone neutre, ainsi que l'Islande où on exploite à fond le solaire et le géothermique
- l'économie, avec une entreprise de fabrication d'enveloppes située dans le département du Nord, qui a décidé de produire propre et de rémunérer ses employés plutôt que des actionnaires, mais aussi une banque suisse, la Wir, qui illustre le système de monnaie parallèle
- la démocratie, avec un village indien qui a adopté un système de gouvernement participatif et mélangé les intouchables aux autres castes
- l'éducation, à travers une école finlandaise située dans un quartier défavorisé

Tous ces exemples sont frappants de bon sens, d'humanité mais aussi d'efficacité. Contrairement à ce qu'on pourrait croire, un terrain cultivé à la main peut avoir un rendement 3 ou 4 fois supérieur à celui de l'agriculture intensive, sans épuiser les sols ni devoir recourir aux pesticides. Et de toute façon, comme le fait remarquer le gérant de Pocheco (l'entreprise qui fabrique des enveloppes): "On n'a pas besoin d'être toujours plus riche; on n'a pas besoin d'aller toujours plus vite". La volonté de croissance ne sert que les banques et les actionnaires des grosses multinationales. Je suis ressortie de là plus que jamais convaincue que la classe politique ne nous apportera pas de solutions, car désormais elle fait aussi partie du problème. Les solutions, on le voit bien ici, viendront des initiatives citoyennes et des efforts de chacun pour repenser son mode de vie.

Si vous faites partie des gens qui en ont marre qu'on les bassine avec le réchauffement climatique parce qu'ils trouvent ça anxiogène, n'ayez crainte: "Demain" est un film résolument pêchu et plein d'espoir, qui montre plein de belles gens au message ultra-positif, avec un montage dynamique et une bande originale des plus entraînantes. En plus, il fait voyager. Et il donne sacrément envie de se retrousser les manches pour cultiver un avenir meilleur. Bref: il a mis beaucoup de baume sur mon petit coeur pessimiste et angoissé. 

5 commentaires:

Cécile a dit…

Tu m'as convaincu, j'y vais samedi.
Jusqu'à présent, je bloquais sur Mélanie Laurent qui pour une raison que je ne m'explique pas, me hérisse le poil...

ARMALITE a dit…

Ben pareil, mais en sortant de là tu as juste envie de l'embrasser.

Stella a dit…

J'ai super envie de le voir mais comme toi,je n'ai pas encore trouvé le temps!
Tu sais où on peut aller le voir sur Bruxelles?

ARMALITE a dit…

Nous l'avons vu au Vendôme.

Roulio a dit…

Bouh, ich bine dégoutée parce que là où nous habitons, le film ne passe plus depuis longtemps...dommage! Tu me diras, j'ai bien le bouquin qui m'accompagne mais ce n'est pas pareil, il manque l'aspect ludique, bien que le livre soit clair et vraiment facile à lire! J'attendrai le dévédé ^^.