mercredi 30 mars 2016

5 vérités pour les gens qui manquent d'estime de soi




J'ai souvent l'impression que le manque d'estime de soi est le plus gros problème de mes amies - pourtant toutes des femmes formidables, comme on s'en doute, sans quoi je ne les fréquenterais pas! A cause de ça, ils me semblent qu'elles se torturent inutilement, ratent des tas d'opportunités et n'osent pas souvent provoquer leur chance. Il se trouve que plus jeune, j'avais moi-même un degré d'assurance égal à la température de l'azote liquide (-196°) alors qu'aujourd'hui, je dois plutôt faire attention à ne pas sombrer dans l'excès inverse. Voici ce que j'ai découvert entre-temps et qui m'a permis de passer d'un état à l'autre... 

1. Les autres gens ne sont pas mieux que vous. Ils savent peut-être mieux mettre en valeur leurs qualités ou masquer leurs défauts, mais si on pouvait quantifier leurs forces et leurs faiblesses pour en dresser un bilan comptable, le résultat serait sûrement très voisin du vôtre: seule sa composition diffèrerait. Machinette a une silhouette de rêve alors qu'elle bâfre tout le temps? Oui, mais elle récupèrerait volontiers vos bourrelets s'ils venaient avec un type aussi formidable que celui qui partage votre vie. Tartempion écrit super bien alors que vous peinez à enchaîner les idées et multipliez les fautes d'orthographe? Possible, mais Tartempion a deux mains gauches tandis que vous cousez ou cuisinez comme une reine. 

2. Les autres gens ne sont probablement pas en train de vous juger, pour la bonne raison qu'ils sont focalisés sur leurs propres actions et leur propre crainte de faire ou dire une connerie. Ou bien, s'ils vous jugent sur le coup - comme ça nous arrive à tous de le faire en passant -, ils auront tout oublié dans trente secondes, dès que quelque chose ou quelqu'un d'autre aura capté leur attention. Ne vous mettez pas la rate au court-bouillon pour une impression aussi fugitive et dénuée d'importance. D'ici demain, elle n'existera plus que dans votre souvenir. 

3. Les autres gens ne voient que ce que vous leur donnez à voir: à moins que vous ne viviez dans un comics Marvel, ils ne sont pas dotés d'une vision aux rayons X ni du pouvoir de télépathie. Ayez l'air calme et confiant, et ils penseront que vous l'êtes, ce qui en retour vous calmera et vous donnera confiance en vous. Il faut juste faire semblant au départ pour enclencher le cercle vertueux. Au besoin, glissez-vous dans la peau de quelqu'un que vous admirez pour son assurance, un peu comme vous enfileriez une armure, et agissez ainsi qu'il/elle le ferait en de semblables circonstances. 

4. Vous n'allez jamais pouvoir plaire à tout le monde. Même les stars les plus adulées ont des détracteurs d'une virulence proportionnelle  à leur célébrité. Donc, au lieu de vous épuiser et de vous ruiner le moral à essayer de satisfaire les attentes d'autrui, assumez ce que vous êtes et contentez-vous de l'affection des gens qui sont sur la même longueur d'ondes. Si quelqu'un vous croit intellectuellement limitée juste parce que vous êtes mère au foyer, à quoi bon vous couper en quatre pour lui prouver le contraire? Il existe des tas de gens un peu moins bornés que ça; fréquentez plutôt ceux-là.

5. La terre ne va pas s'ouvrir sous vos pieds pour vous engloutir si vous dites ou faites une bêtise. Il y aura peut-être un instant de gêne, voire une réaction désagréable en face - au pire, des excuses à présenter. Puis les gens passeront à autre chose, parce que le monde ne tourne pas autour de vous. Et dans un an, un mois ou même juste une semaine, vous et votre entourage aurez complètement oublié la chose qui vous donne des sueurs froides aujourd'hui. La montagne dont l'ascension vous effraie d'avance est généralement une simple taupinière. 

L'estime de soi, c'est un sujet qui vous parle un peu, beaucoup, passionnément...?

12 commentaires:

Corinne (Couleur Café) a dit…

Des vérités que j'avais besoin d'entendre !!!

Maman au chocolat a dit…

Oh oui ça me parle ! Surtout le dernier point "la terre ne va pas s'ouvrir et m'engloutir" ... oh mon dieu que j'ai mis du temps à le comprendre, ruminant chaque bourde pendant des jours !

elmaya a dit…

Oh que oui, c’est un sujet qui me parle ! Et j’ai bien besoin de lire ça en ce moment, merci !

Avec le temps, j’ai appris quelques petits trucs. Par exemple, quand je reste bloquée par la peur avant une démarche, me demander " qu’est-ce qui peut m’arriver de pire dans cette situation ? ". En général, la réponse est « Qu’on me dise non », ou « qu’il y a encore des progrès à faire », en tous cas pas que le ciel va me tomber sur la tête et m’engloutir avec toute ma famille… comme j’ai tendance à l’imaginer !

Nelly Santanna a dit…

Merci pour ce post !
oui ça fait du bien de l'entendre même si on le sait déjà :)

ElanorLaBelle a dit…

Oui, ça me parle beaucoup!
Les techniques du "je suis confiante, je me mets dans la peau de quelqu'un" (personnellement, je m'imagine au théâtre en représentation) et du "est-ce-que c'est la fin du monde si..." sont des choses que je pratique activement. Pour l'instant, ça n'a pas forcément augmenté ma confiance en moi de manière durable, mais ça m'a permis de vivre certaines choses beaucoup plus sereinement.
En revanche, j'ai encore du mal à évacuer l'idée que, si je dis une grosse bourde/un truc débile/quelque chose où on peut me juger, les personnes en face de moi les gardent en tête... comme moi.
Très juste billet en tout cas!

Julie (Sighel) a dit…

Excellent article, tes conseils sont très justes ... Le plus dur, c'est de les mettre en pratique ! Je pense que le manque d'estime de soi vient souvent de la pression constante que la société exerce sur nous : dès la maternelle, il faut être le meilleur partout, savoir tout faire vite et bien, les parents et les professeurs nous poussant à être performants et à gommer notre personnalité pour entrer dans le moule. Quel dommage !
En tout cas, pour gagner en confiance en soi, rien de tel que de s'essayer au théâtre et à l'improvisation : cela permet d'affronter des situations fictives et d'apprendre à les gérer, le tout sans pression extérieure ni jugement puisque tout le monde est dans le même bateau et qu'on se ridiculise à tour de rôle :)

Jeanne Blue a dit…

A ElanoLaBelle :
Petit test. Je te propose de mettre de l'énergie à relativiser les bourdes des autres, voire même à les reculer dans les tiroirs de ta mémoire (au cas où, vraiment, tu ne peux oublier). Chez moi ça a eu pour effet de relativiser les miennes, de bourdes.

Anonyme a dit…

Très bon article,tu devrais écrire un bouquin sur ce thème!
ANNESO

Clarisse a dit…

Ah oui, ça me parle! Merci pour cet article!
Je présente une pathologie spécifique, ayant pour symptômes une confiance/estime +1000 dans certaines situations et -1000 dans d'autres. C'est usant ^^

Lili a dit…

Juste : MERCI.

Alessa K a dit…

Super article, merci ça fait du bien!

Maru a dit…

wow merci pour cet article. Tu as raison en tout point.