vendredi 11 décembre 2015

Une journée ordinaire - Décembre 2015


7h00: Mon réveil sonne. Depuis le début de la semaine, Chouchou et moi avons décidé de recommencer à nous lever tôt afin d'avoir des journées plus productives: ces derniers temps, je me sortais rarement du lit avant 9h et lui avant 10 (même s'il est souvent réveillé vers 6h30 et passe les heures suivantes à surfer sur son téléphone ou son iPad). Tout de suite, j'éteins la sonnerie et je diminue l'intensité lumineuse de moitié pour traîner encore un peu sous la couette. 

7h30: J'attrape ma tenue d'intérieur et je file à la salle de bain. Généralement, j'y passe moins de dix minutes, mais aujourd'hui, je dois me laver les cheveux (ce que je ne fais plus qu'un jour sur 5 environ depuis que j'ai découvert les bienfaits du shampoing sec). Pour lutter contre la déprime hivernale, je me suis récemment autorisé quelques achats cosmétiques. La lotion pour le corps à la rhubarbe et au pamplemousse de Pierre Hermé pour L'Occitane est une franche réussite; en revanche, la mousse nettoyante Pulpe de Vie est sans doute responsable de la vilaine éruption le long du côté droit de ma mâchoire. Ce n'est pas sans raison que d'habitude, à cause de ma peau super réactive, je m'en tiens à une routine minimaliste péniblement élaborée à coups d'essais-erreurs.

7h50: Je me prépare un thé, remarquant au passage que ma réserve de You Zi Hua Cha diminue et qu'il faudra en racheter au Nong Cha d'ici la fin de la semaine prochaine. Je le bois en faisant ma tournée des popotes internet, toujours dans le même ordre: d'abord Facebook, puis mes blogs, puis Feedly pour lire les blogs des autres, puis mes différentes boîtes mails, puis Twitter, puis Iconosquare (dont la fonction statistiques est devenue payante au 1er décembre, si bien que je ne tarderai sans doute pas à chercher un équivalent encore gratuit). Je joue un peu à Candy Crush - j'en suis au niveau 1313, et oui, vous pouvez me juger. 

8h00: Chouchou me fait un bisou et part à la salle de gym.


Ca donne hyper envie de se mettre à bosser, n'est-ce pas? 

8h25: Je me prépare un deuxième thé en refaisant passer mon You Zi Hua Cha. Depuis que j'ai découvert qu'on pouvait l'infuser 3 voire 4 fois, ma consommation de feuilles a sérieusement diminué, et je ne bois plus que ça sauf le soir. Du coup, il faudrait que je fasse du tri dans mon placard pour éliminer les autres thés que je n'utiliserai sans doute plus. Je petit-déjeune rarement le matin, mais là, j'ai faim, alors je me fais griller deux tranches de pain aux céréales que je tartine de beurre, et je les mange avec la demi-pomme bio qui traîne au frigo depuis deux jours parce qu'elle ne tenait pas dans ma dernière tarte. 

8h40: Je fais le lit, referme la fenêtre de la chambre, range un peu de linge propre qui a fini de sécher pendant la nuit et me brosse les dents.

8h45: Au travail! Au programme d'aujourd'hui: relecture d'une traduction à rendre demain soir. Mon premier jet est toujours très propre: j'effectue les recherches éventuelles et règle mes problèmes de glossaire au fur et à mesure; donc à ce stade, tout ce que je fais, c'est rajouter des tirets cadratins devant les lignes de dialogue, corriger les coquilles, supprimer une répétitions par-ci par-là et retoucher quelques formulations maladroites.

9h15: Troisième tasse de thé.

9h45: Chouchou rentre du sport et se prépare son horrible shake protéiné.

10h15: Chouchou ressort pour aller chez Exki passer des coups de fil désagréables.

11h15: J'ai bossé à toute allure, dans un état de flow parfait et pratiquement sans décoller le nez de mon texte. C'est à peine si j'ai entendu le détecteur de fumée du hall de l'immeuble se mettre à couiner parce qu'il faut lui changer sa pile - alors qu'en principe je ne supporte pas le moindre bruit quand je travaille. Résultat, j'ai déjà abattu les 160 pages que je m'étais fixé de relire pour aujourd'hui. Et comme il fait beau, je vais pouvoir en profiter pour sortir cet après-midi, hourra!

11h30: Je me pose la question du repas de midi. Pas des pâtes, parce qu'on a déjà prévu d'en manger ce soir. Une quiche courgette-feta-citron? Oui, mais il n'y a plus de feta. J'envoie un MP à Chouchou pour lui demander d'en rapporter quand il rentrera de l'Exki.

11h55: Un livreur DHL sonne à l'interphone. Il m'apporte un bouquin en anglais commandé sur Amazon. C'est la 7ème addition à ma PAL depuis le début de la semaine; il faut vraiment que je me calme sur les achats de livres.

12h00: Chouchou rentre avec la feta et un air navré. On discute un peu de ce qui est en train de se passer. J'essaie de ne pas stresser mais c'est dur.

12h20: En attendant que la quiche finisse de cuire, je poursuis ma lecture de "Literary Life", qui ne m'enthousiasme pas plus que ça au final - et pas seulement parce qu'en petit format, il est quasiment illisible.

12h40: La quiche est prête, et nous déjeunons rapidement à la table de la salle à manger. Puis, le lave-vaisselle étant plein comme un oeuf et le repas de ce soir devant générer pas mal de vaisselle sale, exceptionnellement, je le fais tourner sans attendre 23h.

13h00: J'envoie un MP groupé à ma soeur et mon beau-frère. "J'ai vu que le concert de Maître Gims au Zénith de Toulouse, c'était ce soir. Condoléances à celui de vous deux qui s'y colle." (Ils ont offert deux places à Attila, qui est un grand fan, pour son dernier anniversaire.) La réponse de David ne se fait pas attendre: un sobre "C'est moi", suivi de trois smileys pleurant à chaudes larmes. Je lui souhaite "Force, courage et boules Quiès". J'ai dit que ma famille me manquait affreusement?

13h20: Je m'habille chaudement pour sortir: collants en laine épais et pull en cachemire noir. Il fait soleil aujourd'hui à Bruxelles mais pas super chaud (ce que je préfère largement à l'inverse).

13h30: Oh, j'allais oublier! La vente privée Whittard! Je n'ai pas commandé chez Vente Privée depuis plus de deux ans, mais là, je connais les produits, je sais que je les consommerai et surtout, la date de livraison prévue tombe à un moment où je serai à Toulon. Hop, une jolie boîte en métal de chocolat en poudre blanc, la même en version noir, et une boîte d'Earl Grey en sachet.

13h40: Toujours par MP, je tente de fixer une date pour la prochaine troc party. Il semble que le 17 janvier convienne à tout le monde.

13h50: Je quitte la maison avec Chouchou, qui s'arrête place du Luxembourg où il a rendez-vous avec quelqu'un. Moi, je descends à pied jusque dans le centre.


Riante atmosphère de préparation des fêtes - si, si, je vous jure. 

14h20: Je passe un long moment chez Tropismes à faire un repérage de bouquins pour une future liste sur L'Annexe. Puis je flâne un peu dans les Galeries Royales presque désertes.

14h50: J'enfile la rue du Marché aux Herbes jusque chez Cora Kemperman, où je craque pour une robe qui me fait une ligne sublime (avec une culotte ventre plat, elle sera carrément parfaite). J'hésite entre la rouge et la gris anthracite, jusqu'à ce que la vendeuse m'informe qu'à partir de 2 articles, il y a -25% sur tous les achats. Bon, ben à 40€ la seconde robe, je vais prendre les deux. Me voilà habillée pour l'hiver.

15h30: Après avoir fait une boucle bd Anspach, je remonte vers les Galeries Royales et entre chez Pierre Marcolini acheter les fameux éclairs qui me font baver depuis des semaines. Un aux marrons pour moi, un au chocolat noir pour Chouchou, et puis, comme ils sont tout petits, un à la crème brûlée pour partager.

15h35: Je remonte à pied jusqu'à la Chaussée d'Ixelles. Avec ça, je devrais avoir mon quota de pas pour la journée!


Du thé, un bon bouquin, what else? 

16h00: Je m'installe au Comptoir Florian avec un kabuse kukicha et me délecte de quelques chapitres de "Ce qui était perdu". Les flacons pharmacie vierges que j'attendais ne sont toujours pas arrivés, il faudra que je repasse une autre fois.

16h45: Je rentre à la maison, où je trouve Chouchou en train de faire des bonds de joie suite à une découverte qui l'enchante et qui devrait partiellement résoudre ses problèmes. Nous discutons de nos après-midi respectifs en engloutissant savourant les éclairs Marcolini. Puis j'enfile la robe rouge histoire de lui montrer ce qu'elle donne sur moi; ses yeux brillent et il commence tout de suite à chercher avec quel type de chaussures il faudrait que je la porte. Un excellent investissement, donc.

17h30: Je pense à vérifier mon compte de pas. Je suis à 11600. Pas sûre que ça suffise à compenser les éclairs, mais bon.

18h00: Rédaction de billets pour les deux blogs, notamment une sélection de très bons ouvrages jeunesse à offrir pour Noël.

19h20: David envoie des signaux de détresse depuis le concert de Maître Gims. Impitoyable, ma soeur lui répond: "Un peu plus d'entrain, s'il te plaît!". Je me marre. En représailles, David menace de pourrir mon mur Facebook avec les vidéos qu'Attila est en train de filmer. On est toujours trahi par les siens.

19h45: Chouchou se lance dans la confection des célèbres spaghetti à l'ail de Funambuline. Il était temps: les éclairs sont loin, et la révolte gronde dans mon estomac.

20h45: Nous nous installons avec nos plateaux devant l'épisode 3 de "Jessica Jones". Je suis normalement peu sensible au physique masculin, mais je dois quand même concéder que le barman noir ne fait pas mal aux yeux.

21h45: Les spaghetti à l'ail m'ont tueR. Il faut m'hélitreuiller pour me sortir du canapé. Je prévois 30 km à pied pour tout éliminer.

22h25: Sur une suggestion de ma soeur et pour ne pas mourir idiote, je viens d'écouter "Sapés comme jamais". J'envisage de me crever les tympans avec un coton-tige émoussé pour m'assurer que ça ne se reproduira plus jamais.

22h45: Avant d'aller dormir, je me livre à mon petit plaisir coupable de ces derniers mois - un tour sur le site "Get off my internets", où les gens viennent juste pour bitcher. Je l'ai découvert à un moment de grande frustration, quand je me suis rendu compte que je ne supportais plus du tout les deux blogueuses américaines que je suivais fidèlement depuis des années et que j'avais presque considérées comme des modèles à une époque. Quand j'ai vu ce que d'autres écrivaient à leur sujet, j'ai eu un peu pitié de la première et ricané bêtement en pensant à la seconde. Je sais, c'est moche.

23h00: Je me brosse les dents, je prends mon Lutényl, je me mets en pyj' et je me fourre sous la couette pour bouquiner une petite heure maxi avant l'extinction des feux, pendant que Chouchou reste au salon pour préparer son rendez-vous de demain matin.

Et vous, elle ressemble à quoi, votre journée de semaine typique? 

10 commentaires:

Pauline a dit…

Levée à 6h30, j'ai 1h devant moi pour déjeuner, me laver et lire un peu, puis 30mns pour préparer les affaires de la journée avant de réveiller mon fils peu avant 8h. Les 45mns suivantes je m'occupe de lui puis le dépose à l'école avant d'aller travailler. A l'heure du déjeuner, je lis ou fais du sport, puis retour à la maison après l'école. Je prépare le repas du soir et du lendemain midi. Je donne le bain en musique puis nous dinons tous les 3. Nous regardons la télé, je flane sur le net (Candy Crush, Farm Heroes, Instagram, Twitter, Facebook et les blogs que je lis). Je me couche entre 22 et 23h et je lis 30 minutes à 1h.

shermane a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Gasparde a dit…

Je suis contente de lire que Chouchou a reçu des bonnes nouvelles !
Pour moi, si je ne pars à Perpète-la-campagne-belge, lever vers 7h00, petit déj, tournée rapide des popottes sur internet. Brossage des dents, je m'habille, et zoup, départ à la gare.

7h54, le train sera en retard, comme d'hab, arrivée vers 8h20 à la gare et 5 min après au bureau du moment. Allumage du vieux portable, thé en attendant. Tournée de mes deux boîtes pro, celle du client et celle de l'agence, les messageries, les notifications diverses et variées.

Boulot, boulot, vers 12h15, je sors chercher mon déjeuner parce que je ne veux pas rester enfermée toute la journée. Retour à 13 h max puis rédaction, traduction, gestion des plannings pro parce que je suis une maniaque de la chose, départ vers 17h15. Train juste après. De retour chez moi vers 17h50, bouquin ou un peu de fitness, douche, préparation du dîner, petite série, glandouillage sur internet, coups de fil. Je vais me coucher entre 22h et 22h30, je suis une marmotte en ce moment !

Laurence Genève a dit…

Bonjour! Avez-vous déjà publié la liste des ouvrages jeunesse que vous recommandez pour Noël? Cela m'intéresserait beaucoup, surtout si elle me laisse le temps de les commander pour livraison avant les fêtes. Merci pour vos deux blogs, je suis nouvellement fan!

ARMALITE a dit…

Merci Laurence! La liste paraîtra sur l'Annexe mardi matin.

Leyciaan a dit…

Très chouette article!

La mienne :

Réveil à 6h, Xana m'attend derrière la porte du couloir et monte sur le canapé pour recevoir ses 10 minutes de caresses. Café et médicaments habituels, blogs, facebook, mails, google news, toilette, tartinage de bidon et habillage puis maquillage. Puis tous les jours je m'étonne qu'il soit déjà si tard!

Je marche 20 minutes comme une tortue jusqu'au RER où au choix on ne me laisse pas de place quand j'en demande une, on m'en laisse une en faisant la tête ou on m'en propose spontanément une.

Pendant le trajet à pieds je me motive et me fixe des objectifs de travail: je suis surchargée en ce moment et je n'arrive pas à faire mes taches.

45 minutes plus tard j'arrive au travail, je pointe et check mes mails, 1 heure après j'ai fait plein de taches non prévues et toujours pas avancé sur les gros trucs. 6 heures après on en est au même point. Entre temps vers 11h je check la page facebook de Mûre pour connaitre le plat du jour, si c'est végétarien il faut que je trouve une autre idée pour le déjeuner sinon je me régale vers 12h30. Au fil de la journée j'avance sur l'idée qu'il faut que j'apprenne à dire non.

A 17h je dépointe et entame le même trajet pour rentrer à la maison. Tous les jours en passant devant Gibert je me dis que je rentrerai bien acheter plein de livres mais l'heure tourne et ma vessie ne tankera pas plus d'une heure soit le temps du trajet retour.

Vers 18h15 je suis chez moi, sur mon canapé à caresser Xana quand elle n'est pas en train de se faire confire prés du radiateur et je raconte ma journée à Lgqmp qui fait de même. Je me douche puis on prépare le diner pour souper vers 20h puis on regarde une série ensemble devant laquelle je m'endors en général vers 21h30.

Anonyme a dit…

Jamais je n'aurais imaginé passer plusieurs minutes à lire ça,à 2 h du matin en plus! http://www.typoguide.ch/microtypographie/ponctuation/tiret-cadratin/
Au moins,j'ai appris un truc...

ANNESO

shermane a dit…

Leyciaan > je suis allée au Mûre et ce jour-là, tout était végétarien, ce qui m’arrangeait bien ^^ et c’était super bon. Tu n’aimes pas du tout les plats végétariens ?

Diba a dit…

😂 "sapé comme jamais" je l'ai découvert avec ma nièce de deux ans qui le chante... En dansant dessus ça passe mieux je trouve

Surella a dit…

C'est sympa comme article ça nous permet de nous rendre compte de quotidiens éloignés du nôtre ;))
Alors ma journée type: réveil 7h, glandouille sur internet: FB, IG,actus, blogs jusqu'à 7h30, préparation rapide en 1/4 d'heure (je me lave la veille, je ne petit-déjeune pas, je me maquille dans la voiture)
J'enchaine sur une grosse journée de boulot: 8h-20h ou 8h-18h30 les jours où je vais à la boxe. Je déjeune la plupart du temps au resto avec clients, fournisseurs ou commerciaux.
En général, les lundi et mardi c'est soirée tranquille à l'appart, et le reste du temps, c'est apéro en ville. Je sors beaucoup... Je me couche entre 23h en début de semaine et 1h en fin de semaine.
Contrairement à beaucoup qui sortent le week-ends, mes week-ends me servent à récupérer de la semaine. Quand je ne pars pas, je me fais de longues siestes, je traîne, je profite de la famille.