mardi 13 octobre 2015

"Seul sur Mars"


Durant une mission exploratoire sur Mars, une tempête violente se déclenche, obligeant le vaisseau Hermès à décoller en catastrophe. Le commandant Lewis et le reste de son équipage abandonnent sur place leur camarade Mark Watney, présumé mort après qu'une antenne a compromis l'intégrité de sa combinaison spatiale. Oui mais voilà: Mark est toujours vivant, et après la tempête, il reprend connaissance seul sur Mars, où la prochaine mission ne doit pas arriver avant quatre ans. Pourtant, il est bien déterminé à survivre...

J'avais entendu dire énormément de bien du roman d'Andy Weir dont le film de Ridley Scott est tiré. Mais je ne m'étais toujours pas décidée à le lire quand Chouchou m'a traînée presque de force au cinéma: à plus de 10€ la place désormais, une histoire de Robinson Crusoé de l'espace qui cultive des patates avec son propre caca n'aurait personnellement pas été mon premier choix. Contre toute attente, j'ai pourtant a-do-ré "Seul sur Mars", célébration du triomphe de la volonté et de l'ingéniosité humaine dans une situation apparemment désespérée. 

Avec des ressources ultra-limitées, mais un esprit scientifique affûté et une bonne dose d'humour, Mark Watney réussit l'impensable. J'ai passé la moitié de la séance complètement fascinée par les efforts du héros et l'autre moitié agrippée au bord de mon siège tellement le suspense était insoutenable. On m'avait dit que les personnages du bouquin étaient assez clichés et souvent sexistes; rien de tel dans le film qui, malgré une large majorité de protagonistes masculins, passe (de justesse) le test de Bechdel grâce aux conversations techniques entre le commandant Lewis et l'informaticienne Johanssen. Et puis la bande originale disco est un pur bonheur de décalage un rien absurde. Par les temps qui courent, un film qui célèbre l'intelligence et l'entraide dans les pires circonstances - moi je dis, il faut absolument le voir.



8 commentaires:

Kleo a dit…

Bah voilà, j'ai encore plus envie d'y aller, maintenant !

Bunny Solaena a dit…

Hé bien ce film ne m'attirait pas du tout; mais après t'avoir lue, je pourrais me laisser tenter :D

Larissa a dit…

J'avais découvert le livre en VO et audio, et l'avais adoré. J'avais donc de grandes craintes par rapport au film, surtout que les bandes annonces vues sont truffées de spoilers.
Mais je lis beaucou de bien du film, et pense que je vais y traîner Mr V un de ces jours alors...

Larissa a dit…

beaucouP (la fatigue...)

Sabine a dit…

Ah, le teste de Bechdel… Du temps où je vivais en Belgique, même mon manuel de néerlandais (Vanzelfsprekend) échouait au test de Bechdel : il y avait plus de trois personnages féminins avec un nom, mais la seule conversation entre deux femmes portait sur un homme. Le film Amour, lui, qui se passe en huis clos, réussit le test : la fille (Isabelle Huppert) a une conversation avec sa mère et lui parle de ses projets immobiliers.

Film science fiction a dit…

Vu en Belgique en VF, pas mal le film, pour moi 4*5

anneso a dit…

J'irai!!!

Ln de Mtl a dit…

Cool ! Mon chéri a travaillé sur ce film, il a fait les effets visuels ! Contente de lire que le film est bon...