dimanche 23 août 2015

Les brèves de la semaine #33




- Lundi, je m'accorde une journée de remise en route avant la vraie reprise du boulot. Celle du fitness après deux semaines d'interruption est plutôt laborieuse: apparemment, mon souffle s'est fait la malle avec mon minuscule début de biceps. 

- Le frigo est vide de chez vide et cette fois, pas de bol, le Taihon est fermé, comme tous les autres restos où il est possible de faire un déjeuner vaguement équilibré dans un rayon d'un kilomètre. J'atterris à l'Oriento pour une formule buffet délicieuse mais d'autant plus calorique que je ne résiste pas au plaisir de l'accompagner d'un verre de Syrah. Après, je passe tout l'après-midi à lutter contre mon envie de sieste. Ce n'est pas comme ça que je vais convaincre mon souffle et mon début de biceps de rentrer fissa du Brésil. 

- Mardi soir, Chouchou et moi allons à pied jusqu'au Kokuban où nous avons décidé de dîner - j'ai besoin de marcher, et ce n'est pas si loin de chez nous. Du coup, sur le chemin du retour, nous cherchons et trouvons deux géocaches assez récentes sur le bord des étangs d'Ixelles. Les lumières du Paquebot se reflétant à la surface de l'eau sont bien jolies...

- Mercredi, je reçois une proposition de partenariat très enthousiasmante: il s'agit de tester un nouveau système de livraison de produits alimentaires bios et/ou locaux. Compte-rendu d'ici la fin de la semaine prochaine, je pense!

- Jeudi matin, le chat de ma mère se fait percuter par une voiture et meurt sous ses yeux; elle est effondrée. Comme elle parle déjà d'en reprendre un, je lui réitère les conseils déjà prodigués (et qu'elle avait ignorés) la première fois: ne pas craquer pour le chaton d'une connaissance, mais aller en refuge choisir un jeune adulte au caractère fixé, affectueux comme elle le souhaite et habitué à la vie en intérieur pour qu'il ne réclame pas sans cesse à sortir sur la route devant chez elle. 

- Depuis plusieurs semaines, j'envisageais de recontacter Sunalee pour enterrer nos différends, sans jamais passer à l'action C'est finalement elle qui en prend l'initiative. Une bonne chose de faite.

- Vendredi matin, je monte sur la balance avec appréhension. 10 jours de vacances à me goinfrer sans faire de sport, il doit forcément y avoir des dégâts. Résultat: je suis à mon poids le plus bas depuis début janvier. Je ne me plains pas du tout, mais ma perplexité est grande.

- Yal sort de l'hôpital et va pouvoir partir comme prévu la semaine prochaine pour des vacances dont il a grand besoin, youpi!

- Je me sers si peu de mon téléphone belge que le numéro a été désactivé et que je dois en demander un nouveau. Le vendeur étant très serviable, je le gratifie d'un "Merci beaucoup, jeune homme". C'est officiel, j'ai 87 ans.

- Le soir, au Brussels Summer Festival, nous mettons vingt minutes à localiser l'endroit où récupérer nos invitations. Puis à un quart d'heure du début du concert, Chouchou se fait arrêter par les vigiles: il n'a pas le droit d'entrer avec son appareil photo, et la billetterie qui sert de consigne ferme à 23h alors qu'Etienne Daho doit chanter jusque vers minuit moins le quart. Chouchou enfourche un Villo et retourne en trombe à la maison poser son appareil. Il revient à la fin du 3ème morceau, et comme je l'ai attendu près de l'entrée, nous sommes désormais loin, très loin de la scène.

- "Mais en fait, si tu n'es pas au premier rang, tu ne vois rien?" constate Chouchou en se mettant à mon niveau tandis que je me tords désespérément le cou pour tenter d'apercevoir quelque chose. Ben non; c'est pour ça qu'en principe, je refuse d'aller à des concerts avec uniquement des places debout.

- Samedi en faisant nos courses chez Delhaize, nous tombons par hasard sur Vincent Liesnard, qui tient la Maison Flagey où nous avons passé une nuit de rêve il y a quelques mois. Son succès ne faiblit pas, et il manque de temps pour concrétiser son projet de ventes de savons et de bougies parfumées à l'iris et au thé vert. Je suis deuil.

- Le vernis à paillettes sur les orteils, c'est la misère à enlever. Pourtant, je m'entête dans mon erreur en refaisant immédiatement une pédicure avec du Blue Curaçao de Mavala et le top coat Twins Glitter vert d'Essence.

- Si c'était le dernier barbecue de l'année, au moins, il aura eu lieu par une parfaite journée d'été.

- Dimanche, pas de poivrons corne-de-boeuf chez mon marchand habituel, et après une file d'attente interminable devant le camion du fleuriste, une vieille dame me rafle sous le nez les dernières roses bicolores que je convoitais. Apparemment, mon mojo du marché fait la grasse mat' (ou bien, il est parti rejoindre mon souffle et mon début de biceps à Rio).

- Le coeur lourd, je me décide à poubelliser mes sandales préférées, rose pâle à l'origine et désormais d'un beige brunâtre à force d'avoir été portées (surtout la gauche, bizarrement). "Tu veux que je m'en charge pour toi? compatit Chouchou. Tu n'as qu'à les oublier près de la porte, et je me charge de les faire disparaître pendant que tu as le dos tourné." C'est gentil, mais j'assumerai mes responsabilités chaussuresques jusqu'au bout.

Bonne semaine à tous!

9 commentaires:

Mojito Cerise a dit…

"Mes responsabilités chaussuresques" hihi ! :-D C'est mignon !

Maghily a dit…

Ils sont mignons au BSF... Tu ne peux pas avoir d'appareil photo mais tout le monde [ou presque] peut utiliser son smartphone muni lui aussi d'un, souvent très bon, appareil photo... Chaque année, ils nous trouvent une nouvelle lubie ridicule ! J'espère que tu as tout de même pu profiter un minimum du concert.

Tasha a dit…

Samedi, barbecue parfait pour moi aussi, temps parfait, et lectures parfaites toute la journée... Nous on a changé de balance et avons eu la désagréable surprise de constater que l'ancienne était très indulgente avec nous (je suppose qu'elle a eu des ratées avant de rendre l'âme). Des kilos à perdre au terme d'un été paresseux, du coup. Moi aussi, reprise de l'exercice qui s'annonce difficile : j'ai pu constater que le peu de souffle que j'avais chèrement acquis après des semaines de vélo d'appartement, s'était cassé sur la planète Mars. Je repars à zéro, en somme... Et demain, reprise du boulot, misère...
Seul réconfort : je verrai Etienne Daho à Rock en Seine la semaine prochaine!

ARMALITE a dit…

C'est un show un peu différent de la tournée qui a précédé, raccourci et avec essentiellement des vieux tubes pour un public qui ne connaît pas nécessairement toute sa discographie. Du coup y'a un petit effet best of de sa carrière, et c'est très dansant! Profite bien.

Athéna a dit…

Quelle horreur pour ta maman ! Pour le chat habitué en intérieur, mon premier minet a vécu en appartement pendant 7 ans et quand on a emménagé dans une maison avec jardin, était ravi de se promener un peu, donc je crois que si ça la console d'avoir un chaton...

ARMALITE a dit…

Ton chat a peut-être bien supporté la vie en intérieur, mais il en est d'autres qui, même sans jamais avoir rien connu d'autre, ne supportent pas d'être enfermés et passent leur temps à miauler et à gratter pour qu'on les laisse sortir, ce qui rend la vie des propriétaires intenable (je parle d'expérience). Le seul moyen d'être certain que ça ne sera pas le cas, c'est d'adopter un jeune adulte au caractère déjà fixé.

Laura a dit…

J'ai souri au "mais en fait tu ne vois rien ?" de Chouchou qui m'a fait pensé à mon chéri il y a deux ans au BSF (justement !). Lui qui fait 2m, il voit très bien partout. Mais il s'était mis à ma hauteur et s'était rendu compte de ma vision :D

Et pour le vernis à paillettes, astuce aluminium => http://we-love-nail-art.com/news/comment-enlever-le-vernis-a-paillettes

shermane a dit…

Navrée pour le chat de ta mère :( j’espère que son nouveau chat s’habitue bien (et elle aussi).

Et désolée pour les commentaires en masse : un message d’erreur (503, je crois) s’affichait dans la fenêtre des commentaires et même là, je me retrouve avec un message « The document moved here ».

ARMALITE a dit…

Ah mais ne t'excuse pas de laisser des commentaires quand même! :-)
Oui, apparement, le nouveau chat obtient un gros succès. Elle est super câline et suit ma mère partout. Seul souci: elle sait ouvrir les portes fermées ^_^