mercredi 12 août 2015

Le Petit Prince: plutôt pour les grands...


C'est l'histoire d'une Petite Fille prématurément changée en adulte responsable par sa maman divorcée qui veut lui donner les meilleures chances possibles dans la vie. En vue de son entrée dans une école prestigieuse, la Petite Fille est censée passer toutes les grandes vacances à bûcher dans une maison grise en forme de cube qui ressemble à un bunker. Son emploi du temps de ministre ne lui autorise aucun repos, pas même pour fréquenter un ami - et surtout pas si cet ami est le vieux voisin bizarre qui bricole une épave de coucou dans son jardin. Pourtant, la Petite Fille va se laisser charmer par les histoires de l'Aviateur, et notamment par celle de sa rencontre dans le désert avec le Petit Prince...

Traditionnellement, pendant les vacances à Toulouse, on se fait un ciné avec mes neveux. Cette année, ils avaient déjà vu "Les Minions" et nous "Vice-Versa". Donc, j'ai porté mon choix sur "Le Petit Prince" dont la bande-annonce me semblait très prometteuse. Et je l'ai regretté assez rapidement. En tant qu'adulte, je peux supporter un graphisme plat et déprimant pendant une bonne moitié du film - parce qu'il est censé illustrer la tristesse d'une existence formatée pour la performance. Je peux aussi encaisser des considérations certes poétiques mais encore plus déprimantes sur la vie et surtout sur la mort. Mais je pensais que deux garçons de 9 et 14 ans allaient s'ennuyer grave. Au final, l'aîné a jugé ça "pas mal sans plus", et le petit, qui aurait pourtant préféré aller voir "Ant-Man", a été complètement séduit. Quand à Chouchou et moi, nous avons été surpris de trouver le film aussi lugubre, et même si à titre personnel je me suis complètement laissée happer par un dernier tiers très touchant, je me demande bien à qui ce "Petit Prince" s'adresse. Je doute fort que les plus jeunes spectateurs y trouvent leur compte.




7 commentaires:

Cécile de Brest a dit…

Comme je te le disais hier, je partage ton avis. C'est un joli film mais terriblement déprimant. J'ai lutté pour ne pas verser de larmes au dernier tiers...
Mes enfants ont apprécié même s'ils ont trouvé ça "un peu triste" mais certains petits spectateurs ont quitté la salle avant la fin. Ce dessin animé ne s'adresse clairement pas à des enfants.
Pour s'occuper un jour d'été pluvieux et se remonter un moral en berne à cause de la météo, ce n'était clairement pas le bon choix !

ARMALITE a dit…

Oui pour ça, il valait mieux Les Minions (qui est vraiment drôle) ou Vice-Versa (efficace à la façon Disney).

Cécile de Brest a dit…

Oui, mais Vice- Versa on l'avait déjà vu !

AURORE a dit…

Lugubre mais surtout bien trop éloigné du livre, y'a à peu près 16 min du film qui valent le coup et tu devines lesquelles !

ARMALITE a dit…

Ah ben moi j'ai aimé que le livre ne soit qu'une histoire dans l'histoire, sinon je pense que je me serais ennuyée. Y'a pas de quoi tirer 1h40 d'images du bouquin de Saint-Ex...

Anadiplose a dit…

L'ouvrage de St Exupéry offre une double lecture, une pour les adultes, et une pour les enfants. Il en est de même pour le dessin animé, même si ce dernier n'égale pas la qualité du livre, évidemment. Saint Exupéry prône l'imagination, et la sensibilité de l'enfant. Pourquoi les sujets tristes ne seraient destinés qu'aux adultes? Les enfants ont également le droit d'explorer chaque part de leurs sensibilité. Il est vrai que les enfants aurait plus ri devant les Minions, cependant cela les fait-il rêver? Est-ce poétique? Est-ce qu'ils se posent des questions sur l'importance des choses?
Ce dessin animé emprunte au livre des sujets sérieux, tout en les réactualisant: destin ambitieux, manque de personnalité et de fantaisies. Je pense que ce dessin animé peut permettre de rappeler aux enfants qu'ils sont encore jeunes, et que la poésie et l'imagination de l'enfant sont importantes et nécessaires. L'objectif est bon, après peut-être que la mise en application l'est un peu moins.
Personnellement, j'ai adoré ce double support entre le "papier-maché" et les dessins plus contemporains. Cette dualité tente de coordonner le temps du petit prince au nôtre.

barbara a dit…

ici j'ai décidé de ne pas aller le voir, quand j'ai su que ça allait sortir
"le petit prince" c'est intouchable, c'est mon enfance, mes souvenirs, et en règle générale je déteste tout ce qui est remake
et puis faire du fric avec la création d'autrui, c'est facile, pas se fouler quoi !
bref, je boycotte, et si mon fils veut aller le voir il ira avec ses soeurs :)
bizzzz