lundi 6 juillet 2015

"Souvenirs de Marnie"


Anna a 12 ans. Placée en famille d'accueil suite au décès de ses parents, c'est une enfant solitaire qui se sent toujours "à l'extérieur du cercle". Afin de soigner son asthme, sa tutrice l'envoie passer l'été dans une petite bourgade tranquille. A peine Anne est-elle arrivée sur place qu'elle se prend de fascination pour un manoir décrépit situé au fond d'un marais. Elle y fait la connaissance de Marnie, une fillette de son âge dont les parents toujours absents la laissent à la garde d'une grand-mère sévère et de domestiques peu commodes. Entre ces deux enfants qui se sentent abandonnées, l'amitié est immédiate... 

Dernier film produit par les studios Ghibli, seconde réalisation d'Hiromasa Yonebayashi à qui on devait déjà "Arrietty, le petit monde des chapardeurs", "Souvenirs de Marnie" a fait un flop (certes relatif) tant au Japon qu'à l'étranger, et j'avoue que je peine à comprendre pourquoi. Certes, il ne possède pas la magie des plus grands Miyazaki, mais on y retrouve tous les éléments qui font le charme de films plus contemplatifs tels que "La colline aux coquelicots" ou "Si tu tends l'oreille". Ici aussi, l'héroïne est en équilibre entre l'enfance et l'adolescence; ici aussi, l'atmosphère joliment nostalgique est servie par un travail fabuleux sur les paysages et la lumière; ici non plus, il n'y a pas de lutte contre un antagoniste quelconque: juste la découverte de soi et l'apprentissage parfois doux-amer de la vie. Un très joli dessin animé à mettre devant toutes les mirettes. 




5 commentaires:

Londoncam a dit…

Voilà qui me donne très envie de le regarder :)

Cécile de Brest a dit…

Tu me tentes ! Je vais le montrer à mes enfants et je n'en perdrai pas une miette ;-)

Anonyme a dit…

Regardé hier soir parce que tu en parlais :) Une très bonne idée, je ne l'avais pas vu au cinéma faute de VO, j'ai beaucoup apprécié.

Mélusine

Mini Ludvin a dit…

Marrant je viens de le voir moi aussi et même constat que toi. Très étonnée qu'il ait fait un flop. J'ai été très touchée par ce film, que je trouve très joli et très juste. Adolescence, transmission d'histoire et héritage familial trouvant des chemins indirects et inattendus, thèmes que j'adore. J'ai appris que ce projet devait initialement être développé par Hosoda (la traversée du temps, les enfants loups) ce qui ne m'étonne pas.

auroreinparis a dit…

"le charme de films plus contemplatifs tels que "La colline aux coquelicots"" , je crois que c'ets ça qui m'a fait le bouder car je n'ai pas été très séduite par cet opus. Je reste nostalgique des films comme Princesse Mononoké, le chateau Ambulant. Cependant, j'avais beaucoup aimé aussi "Le petit monde des chapardeurs". Je me rattraperai peut être en VOD !