jeudi 2 juillet 2015

30 new things: week 3



Jour 15: Tester la terrasse du Stam
Je cherchais un endroit calme, pas trop loin de chez moi, où boire un verre en bouquinant les après-midi de flemme. Le Stam remplit parfaitement mon cahier des charges, surtout qu'il propose des thés glacés maison aromatisés aux fruits frais et pas trop sucrés, juste comme j'aime. L'essayer, c'est l'adopter!



Jour 16: Préparer des enveloppes-mystère
Ma proposition est accueillie avec enthousiasme, et je reçois immédiatement une vingtaine de demandes. Du coup, comme je ne pète pas la forme et suis assez préoccupée, je m'attelle immédiatement à la confection des enveloppes histoire de me changer les idées. C'est plus de boulot que je ne le croyais, et bien entendu, après avoir fermé les premières, je pense à plusieurs choses que j'aurais pu faire différemment et mieux.



Jour 17: Assister à la Gay Pride
Je pourrais retenir mon diagnostic de peau chez Kiehl's, ou le mugicha découvert dans un super restaurant japonais, mais la nouvelle chose la plus marquante de ce samedi, c'est quand même cette Marche des Fiertés que je vois passer pour la première fois. Je craignais qu'elle ne gâche ma rencontre de lectrices chez Betjeman & Barton, devant laquelle elle défile à partir de 17h30, et en fait, je suis ravie de cette occasion d'y assister. Tant de gens qui manifestent aussi festivement et contre rien du tout, je trouve ça assez génial, surtout le lendemain de la légalisation du mariage pour tous dans l'ensemble des USA - de quoi faire le plein de bonne énergie!



Jour 18: Goûter le mélange "Comme une étoile" de Betjeman & Barton
Hier je me suis laissée tenter par un nouveau mélange au nom poétique et une jolie boîte rose fluo chez Betjeman & Barton; aujourd'hui, je goûte! Chaud - je trouve l'association fleur d'oranger-violette-kiwi-pêche-bergamote assez agréable bien que pas révolutionnaire. Froid - la violette prédomine sur tout le reste à un point que je trouve écoeurant. On va donc dire que je ne suis pas fan de ce thé (mais que je kiffe quand même la couleur de la boîte réutilisable).



Jour 19: M'inscrire à mon premier MOOC
Longtemps après être entrée dans la vie active, j'ai continué à étudier en cours du soir ou par correspondance, juste pour le plaisir. Si j'avais pu me le permettre, je serais restée étudiante à jamais. Puis je suis devenue paresseuse pragmatique. Mais aujourd'hui, grâce aux MOOC, on peut étudier toutes les matières possibles et imaginables gratuitement, avec les meilleurs professeurs du monde, chez soi et à son rythme. J'ai longtemps repoussé le moment de m'y mettre; ce défi est l'occasion rêvée de m'inscrire. J'ai repéré deux cours de psychologie positive, un de 8 semaines à 4-5 heures de travail hebdomadaire annoncé, l'autre de 6 semaines à 2-4 heures de travail. Mais seul le premier est disponible pour le moment - même s'il ne commence réellement que le 8 septembre. Me voilà donc inscrite au MOOC "The science of happiness" de l'université de Berkeley. Et en train de de passer en revue la liste des autres cours sur lesquels je pourrais me faire les dents pendant l'été - je suis assez tentée par ceux qui traitent de développement durable.



Jour 20: Marcher au milieu du boulevard Anspach
A Toulon, le coeur de la ville est piétonnier depuis aussi loin que remontent mes souvenirs. A Toulouse, la rue d'Alsace-Lorraine l'est devenue il y a quelques années. Et depuis dimanche, une portion du centre de Bruxelles est fermée à la circulation automobile. C'est très bizarre de pouvoir désormais marcher sur le boulevard Anspach qui était jusqu'ici toujours encombré de voitures. Je sais que beaucoup de Bruxellois sont mécontents, mais moi, je salue toute initiative susceptible de limiter l'utilisation des bagnoles et de favoriser la marche à pied ou les TEC. Dans bien d'autres grandes villes, l'expérience a prouvé que ça n'était pas nuisible pour le commerce, au contraire. Je ne vois donc que des raisons de me réjouir.



Jour 21: Préparer des scones
La recette à l'Earl Grey issue d'une ancienne Thé Box est imprécise à souhait, mais sans doute pas autant que mes mesures car je n'ai ni verre doseur ni balance, ayant oublié de remplacer ceux que nous avons cassé il y a déjà... pfiou, au moins ça. En plus, ma levure est périmée. Ma pâte colle un peu malgré un rajout de farine, ce qui rend difficile l'utilisation d'une tasse retournée en guide d'emporte-pièce, et au final, je modèle mes scones à la main. Au sortir du four, légèrement plus compacts que le pain de voyage nain, ils peuvent éventuellement être biclassés "armes contondantes". Mais pour le goûter, euh, je vais plutôt manger une banane.

5 commentaires:

Nelly Santanna a dit…

je ne connaissais pas les MOOC et je pense que je vais me renseigner pour trouver un sujet qui m’intéresse. merci :)

Anonyme a dit…

Il est normal que la pâte des scones colle un peu :) Je pense que tu l'as peut-être trop pétrie... Tu veux une recette avec des ingrédients convenablement listés ? :)

Mélusine

ARMALITE a dit…

C'est gentil, mais non. J'achèterai les prochains chez Marks & Spencer. Ou dans un salon de thé qui me servira de la clotted cream avec ^^

elmaya a dit…

Hum, je ne suis pas sûre, mais il se pourrait que mon commentaire soit parti vers l'article "concombre-roquette"... Je te laisse voir !

ARMALITE a dit…

Oui en effet et je n'ai pas la possibilité de rectifier!