lundi 29 juin 2015

Walaku, la perle japonaise secrète de Paris




Pour un peu, j'ai failli ne jamais découvrir le Walaku. C'est au hasard d'une conversation entre Mélusine et Kettch sur Facebook que j'ai appris qu'ils mangeaient ensemble dans "un super resto japonais" samedi dernier. J'ai demandé si je pouvais m'incruster, et justement, ils avaient une place libre, Andoryss s'étant décommandée pour de sombres raisons de déménagement transeuropéen. "Tu vas voir, c'est très spécial, m'a prévenue Mélusine. C'est un menu bento unique à 32€, tu ne sais pas ce qu'il y a dedans, mais tout est toujours raffiné et génial." Ah, euh. C'est que je ne mange ni poisson cru ni fruits de mer, qui comptent tout de même parmi les ingrédients principaux de la cuisine nipponne. "Pas de problème, ils sont adorables, je leur ai déjà signalé l'allergie aux champignons de Hélie, je vais leur demander s'ils peuvent éviter de te mettre ça dans ton repas." Ils pouvaient. 




Le Walaku fait partie de ces adresses fabuleuses sur lesquelles on ne tombe pas par hasard: situé dans une rue calme, loin du quartier Saint-Anne ou de toute attraction touristique, le restaurant n'a pas d'enseigne, et sa devanture beige est la moins racoleuse du monde. A l'intérieur, seulement huit places: quatre au comptoir derrière lequel le chef officie avec dextérité, et quatre autour d'une table près de la fenêtre. Autant dire que ce n'est pas un endroit où venir avec toute une bande d'amis, qu'il vaut mieux réserver bien à l'avance et ne pas être trop pressé car les bentos sont préparés chez Aida, restaurant japonais étoilé situé non loin de là. 




La nourriture était tout à fait à la hauteur des descriptions de Mélusine. Je ne suis pas certaine d'avoir identifié tout ce que j'ai mangé, je sais juste que 1/le tofu grillé, ce n'est pas facile à couper avec des baguettes à cause de la "peau" qui résiste 2/dépiauter une joue de poisson avec des baguettes, ce n'est pas évident non plus 3/tout était fabuleusement bon, y compris le riz et la soupe miso, les deux accompagnements les plus humbles de ce bento de luxe (qui était précédé d'une entrée non photographiée).




Mais le meilleur, je crois, c'était le dessert (servi avec un thé compris dans le menu, et suivi d'une sorte de pousse-dessert non-photographié). Je ne suis pas fan de pâtisseries japonaises; pourtant, j'ai complètement craqué sur le doryaki à la pêche blanche, sorte de sandwich de pancakes avec de la pâte de haricot rouge et une crème fouettée ressemblant un peu à du mascarpone. Sucré mais pas trop, subtil et délicat, c'était un vrai ravissement des papilles. Hélie en a commandé un à emporter, avec un autre gâteau en forme de fleur rose que le chef a confectionné sous nos yeux éblouis à l'aide d'un tamis et de gestes cabalistiques. (Ses pâtisseries sont présentes sur le stand du Japon à l'Exposition Universelle de Milan - c'est dire si elles sont formidables!)




Bref, j'étais super enthousiasmée, au point que j'ai hésité à en parler ici de peur que des hordes de lecteurs ne prennent le restaurant d'assaut. Puis je me suis dit que je surestimais probablement mon influence, et que ça serait bien dommage de ne pas faire découvrir cette excellente adresse si bien planquée à la poignée de Parisiens que je sais susceptibles de l'apprécier. 

33, rue Rousselet
75007 Paris
Tel: 01 56 24 11 02
Métro: Vaneau (10) ou Duroc (10,13)
Fermé le lundi et le mardi
Réservation fortement conseillée

8 commentaires:

Soizic a dit…

Merci pour l'adresse !

Je rentre justement d'un voyage au Japon, et je pense qu'on ira le tester dans quelques jours/semaines quand l'envie de retrouver les goûts de là-bas sera trop forte.

Londoncam a dit…

La fameuse adresse ! Merci pour ce compte-rendu super, ça me donne vraiment envie d'y aller, et pour le coup j'aime quasi tout... Il faut que je choisisse bien avec qui m'y rendre ^^

Anonyme a dit…

La fameuse adresse :) Tiens, j'ai une copine à remercier pour la quatrième fois de me l'avoir suggérée ^^

Mélusine

shermane a dit…

(au cas où : fermeture estivale du 20 juillet au 20 août) (non j’ai pas traîné pour aller sur leur site dès que tu en as parlé)

32 €, ce n’est pas donné, mais par rapport à d’autres Japonais en région parisienne un peu plus haut de gamme, comme Azabu, Shiki ou Yanase, c’est vraiment correct

Par contre, j’ai beau écarquiller les yeux, je n’arrive pas à déterminer ce que tu as mangé. En bas à droite, c’est la joue de poisson ? Et dans le récipient ovale, des croquettes ?

Rôh ce dorayaki.

*décède*

ARMALITE a dit…

En bas à droite, joue de poisson, en bas à gauche après le bol de soupe miso, du tofu frit et mariné.

ARMALITE a dit…

Dans le panier ovale à gauche, des croquettes de poisson.

EmilieSunny a dit…

Comme je t'envie! :-) Quand je suis allée à Paris en avril, je voulais y aller (il est recommandé dans le Guide du Japon à Paris), mais en réservant une semaine à l'avance seulement il était complet au moment où je voulais y aller :-(
Je compte bien y faire un saut la prochaine fois que je serai sur Paris :-)

shermane a dit…

Merci pour les réponses :)