dimanche 14 juin 2015

"La femme au carnet rouge"


Un matin à Paris, alors qu'il ouvre sa librairie, Laurent Letellier découvre dans la rue un sac à main abandonné. Curieux, il en fait l'inventaire et découvre, faute de papiers d'identité, une foule d'objets personnels: photos, parfum et... un carnet rouge rempli de note. Désireux de retrouver la propriétaire du sac, Laurent s'improvise détective. A mesure qu'il déchiffre les pages du carnet contenant les pensées intimes de l'inconnue, le jeu de piste se mue progressivement en une quête amoureuse qui va chambouler leurs vies.

La romance, ce n'est pas du tout mon truc. Mais dans celle-ci - qui n'est d'ailleurs pas tant une histoire d'amour que son prélude -, il y a: un libraire "à l'ancienne" qui préfère les rencontres provoquées par le hasard à la chasse aux coups d'un soir sur internet, un journal intime dont la propriétaire dresse des listes de choses qu'elle aime et de choses dont elle a peur, un atelier de dorure loin du fracas du monde moderne, deux chats nommées Belphégor et Poutine ainsi qu'un caméo délicieux de Patrick Modiano. "La femme au carnet rouge", c'est une histoire au charme un peu désuet qui se lit d'une traite et dont le happy end prévisible se présente sous la forme d'un court chapitre jubilatoire du point de vue littéraire. J'ai dévoré ce petit roman à la terrasse d'un glacier samedi après-midi, et je l'ai refermé le sourire aux lèvres.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Que c'est bon un livre qui met le sourire :)