lundi 1 juin 2015

Imaginales 2015: jeudi


Pas bien dormi du tout cette nuit entre les ronflements de Chouchou et le stress de pré-départ. Je crois que c'est la première fois depuis un an et demi que la SNCF m'amène à destination à l'heure. Si ce TGV avait déraillé, c'est l'ensemble de la fantasy francophone qui aurait disparu d'un coup d'un seul. Arrivée à l'hôtel Azur, j'ai déjà plus de 5000 pas au compteur pour la journée, youhou! Comme d'habitude, le gentil proprio a laissé ma clé scotchée sur la porte d'entrée - j'ai la chambre 4 cette fois. Sur le chemin du parc, mon regard est attiré par un "Mélange Mystérieux" (c'est son petit nom) dans la boutique de thé locale. J'entre, sniffe un coup et, bien que ce soit un thé noir parfumé, en achète 100g. Le visage de la vendeuse me dit vaguement quelque chose: normal, c'est la femme du gentil proprio de l'hôtel. Le monde est petit, et Epinal plus encore.






Pas grand-monde à la bulle en ce jeudi après-midi, ça fait tout bizarre. Par contre, excellente idée d'avoir rapproché le Magic Mirrors 2 qui était toujours perdu au fond du parc, et surtout d'avoir installé une terrasse derrière la buvette, au bord de la Moselle. Mag m'offre un George-Arthur en fil de fer rouge et noir confectionné par ses soins, c'est adorable. Bien que ses raisons soient tout à fait compréhensibles, je suis triste d'apprendre qu'elle compte fermer sa petite mais excellente maison d'édition dans deux ans. "Je suis libraire: et vous, c'est quoi votre super pouvoir?" affichent fièrement les vendeurs sur leur T-shirt bleu. JCD a apporté un masque de troll pour faire la promo de son dernier recueil de nouvelles. Encore Robin Hobb? Décidément, elle est de tous les festivals! Et Christopher Priest aussi, assis pile au même endroit que l'an dernier. Quant à Pierre Dubois, il fume tranquillement la pipe sur un banc dans le parc.




Il ne fait pas si chaud que ça; du coup je repasse à l'hôtel pour me changer avant d'aller dîner. Je n'avais pas porté de pantalon depuis Venise en octobre 2013; j'avais même oublié l'existence de ce slim bordeaux taille haute qui me va pourtant très bien. Resto bio à cinq, avec Mag, Manu, Kettch et une éditrice de livres pour enfants qui habite depuis peu au Puy-en-Velay, dans la région où je passais mes vacances quand j'étais gosse. Le vin bio n'est pas mauvais, et ce crapuleux à la rhubarbe, quelle merveille! Kettch me sert de chien d'aveugle pour rentrer à l'hôtel. Il est à peine plus de 22h, mais les rues d'Epinal sont désertes. J'ai hâte que tout le monde arrive demain et... aujourd'hui, j'ai fait plus de 13000 pas!

4 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est quoi un "Georges-Arthur"?

ARMALITE a dit…

Un hippopotame

Tanja a dit…

Robin Hobb !!!
J'espère la voir demain à sa dédicace à la fnac ^^

Anonyme a dit…

Merci armalite,je n'aurais jamais pu deviner que c'était un hippopotame ;)