dimanche 26 avril 2015

Les brèves de la semaine #17




- Lundi, je fais du tri dans ma garde-robe d'hiver. Résultat: 3 pulls, 3 T-shirts à manches longues, 2 robes, 2 jupes et 2 paires de bottes à évacuer. Du coup, petite mise à jour de ma page vide-dressing.

- Le soir, nous testons "Mozart in the jungle", série produite par Amazon que Chouchou m'a vendue comme "wesandersonienne". Au final, ça raconte les histoires de cul des musiciens d'un orchestre symphonique à New York. Je ne suis pas particulièrement intéressée.

- Mardi, je me lève avec tout le tonus d'un spaghetti bouilli. Je dors mal depuis plusieurs jours; j'ai des douleurs persistantes aux épaules, aux genoux et aux mollets et absolument aucune énergie pour faire quoi que ce soit de productif. J'ai l'impression d'être en train de me bousiller les articulations pour rien, vu que mon poids stagne désespérément.

- Heureusement, le jour même, j'ai rendez-vous avec M. Oh! pour un de ces messages dont lui seul a le secret. Ca craque, ça grince et ce n'est pas spécialement relaxant. Mais quand je sors de là, je. n'ai. plus. mal. NULLE. PART. Cet homme devrait être remboursé par la Sécurité Sociale. Plus sérieusement, je devrais me budgéter un rendez-vous avec lui tous les deux mois, maintenant que je malmène un peu mon corps.

- Chez AMI, un quadra barbu avachi devant son espresso explique nonchalamment à un jeune loup en lunettes de soleil les meilleurs trucs pour frauder le fisc sans se faire gauler. J'ai envie de leur jeter des pierres. Ils me gâchent mon déjeuner au soleil, ces cons.

- Devant moi à la caisse de Pimkie, où je suis venue me ravitailler en débardeurs de coton basiques, une dame qui doit avoir 80 ans minimum paye un pantalon en discutant avec la vendeuse comme si elle était une habituée du magasin. Quand je pense que je me trouvais trop vieille pour acheter des trucs dans cette enseigne...

- Le soir, Amanda Palmer me retweete, je suis fière!


- Mercredi midi, je retourne au Yéti 2 tester leur burger végétarien. Chou rouge + chèvre frais + "steak" de légumes/céréales/fruits secs/graines, dans un bun excellent, accompagné de chips de légumes + dip à la betterave = miam.

- Parce que j'ai un coeur de pierre et que je ne pleure pas devant les films ou les séries tristes, Chouchou, qui jusqu'ici m'appelait "le cyborg" (pour ça, et aussi parce que je ne tombe pratiquement jamais malade et qu'aucune force au monde ne pourrait m'empêcher de venir à bout d'une To Do List), décide que mon nouveau surnom sera "Conan le barbare", et s'empresse de me diffuser la scène du film où un prêtre pleure à la place du Cimmérien qui "ne peut le faire lui-même, parce qu'il est Conan". Je me sens sexy, je ne vous raconte même pas.

- Jeudi, il ne fait guère que 16°, mais tant pis: mes orteils réclament à grands cris que je les libère, et ma nouvelle robe d'été Emily and Fin meurt d'envie d'être étrennée. Du coup, j'ai un poil frais pendant ma balade du jour, ce qui ne m'empêche pas de profiter à fond du soleil!

- "As you like", le magazine inspiré de la blogosphère féminine et encensée par toute celle-ci depuis la récente sortie de son premier numéro, m'ennuie sidéralement. Ca doit être mon côté Conan.

- Vendredi, je teste les cocktails du Cercle des Voyageurs: très classiques, servis dans des verres moches, plutôt bof au goût. Dommage, car la nouvelle déco de la salle la rend encore plus agréable qu'autrefois, et les fauteuils crapaud en cuir sont idéaux pour bouquiner!

- Pour fêter les 45 ans de Chouchou, nous dînons à la Caneva où nous n'étions pas retournés depuis une éternité. Les tortelloni al tartufo sont toujours une pure tuerie; il ne faudrait jamais rien prendre d'autre dans ce resto.

- En rentrant à la maison, j'ai l'excellente surprise de trouver dans ma boîte mail une proposition de boulot pour un nouvel éditeur avec qui il était plus ou moins convenu que je travaillerais un de ces quatre, mais je ne pensais pas que ça arriverait si tôt - et ça tombe hyper bien, parce que le thriller YA que je dois attaquer en début de semaine prochaine est plus court que prévu, ce qui me laisse la possibilité de caser un truc en plus dans mon planning de l'été (ou d'avancer d'autant les traductions prévues pour la suite). J'aime quand l'univers conspire pour m'arranger!

- Samedi après-midi, en accompagnant Chouchou chez un opticien pour regarder les montures homme, je craque gravement sur une monture Céline qui me va hyper bien... mais j'ai épuisé mon forfait mutuelle pour cette année, et je ne peux pas décemment envisager de changer mes lunettes de loin avant début 2016. L'opticien me dit que les montures de cette marque restent souvent en magasin un an, je croise les doigts!

- Drame de la gourmandise: le God Save the Cream a cessé de faire les scones. Heureusement que leur thé vert gingembre-citron est délicieux; d'ailleurs, j'en achète un sachet pour la maison.

Bonne semaine à tous.

6 commentaires:

shermane a dit…

As you like ne me tente vraiment pas, ni la couverture, ni les sujets, ni surtout pas l’écriture blogueuse (dont la qualité est trop aléatoire à mon goût).

Isabelle Pernot a dit…

Je n'ai même pas feuilleté le "As You Like", au vu de ce qu'en disaient les blogueuses, je me suis dit que je n'aimerais sans doute pas. Pas contre, je suis vraiment raide dingue de Happinez.

ARMALITE a dit…

Happinez est trop orienté spiritualité pour moi, il me barbe ^_^ As you like, je ne m'attendais pas à adorer, mais je n'ai pas lu un seul article, je ne comprends vraiment pas ce qu'on peut lui trouver...

Laura Aimerlesdimanches a dit…

Tu n'es pas la seule à mourir d'ennui avec As You Like ... il n'y a rien là-dedans ! Du moins rien de plus que ce qu'on a déjà vu bien trop souvent sur la blogo. Je retourne à mon Flow :)

Anonyme a dit…

Huhu, le "côté Conan" ^^ (Et puis quoi encore ?)
Je peux arranger ton drame en te proposant une recette de scones pas compliquée ? :)

Mélusine

Nekkonezumi (Ed) a dit…

Mozart cause plutôt de comm', au final. C'est du grand guignol, c'est racoleur (par la fesse), c'est techniquement parfois n'importe quoi (la palme va à la violoniste des derniers épisodes qui joue à l'envers "parce qu'elle est gauchère", mouahahaha), mais très franchement ça m'a bien fait marrer et je le recommande à tous mes collègues :-)