mercredi 25 mars 2015

"Un tout petit rien"


"On est au XXIème siècle, en France, je suis une femme moderne. Je suis contre la peine de mort et pour le mariage homosexuel. Je suis abonnée à Télérama, j'achète des légumes bio sur le marché quand je n'ai plus de surgelés Picard dans le congélo, parfois je fais l'amour, comme ça, pour le plaisir, sans engagement ni projets particuliers. Je porte des strings et je vote à gauche, il m'est même sûrement arrivé d'aller voter à gauche en string. Je suis pour l'avortement, qu'on ait seize ans, pas de ronds ni de mec ou trente-cinq et un appartement confortable avec chambre d'amis, suite nuptiale et mari aimant à l'intérieur. Je suis pour que les gens aient le choix de donner naissance à un enfant ou pas, je suis contre ceux qui célèbrent le miracle de la vie en prônant que chaque grossesse en est un, je suis contre ceux qui érigent leurs valeurs personnelles en principes universels.
Au XXIème siècle, célibataire, en France, je n'ai objectivement aucune raison de ne pas décrocher ce putain de téléphone pour prendre rendez-vous à l'hôpital le plus proche."

Ainsi parle la narratrice de ce roman. Camille a 25 ans; elle habite une chambre de bonne au septième étage sans ascenseur, et quand elle annonce à son partenaire de galipettes qu'elle est enceinte suite à un accident de préservatif, il se montre catégorique: il ne veut pas d'enfant. Quant aux parents de la jeune femme, ils réagissent très mal à l'annonce de sa grossesse, lui prédisant qu'elle foutra sa vie en l'air si elle n'avorte pas. Pourtant, les jours passent sans que Camille ne parvienne à se décider. Une IVG ou un bébé? 

La longue valse-hésitation de l'héroïne (dont je suppose, sans en être certaine, qu'elle ne fait qu'une avec l'auteur) est racontée avec beaucoup de justesse, une délicatesse de sentiments émouvante et une franchise qui désarmerait le coeur le plus endurci. Et puis, le choix fait de mener sa grossesse à terme, Camille raconte comment elle s'approprie sa maternité à venir par petites touches hésitantes. Obligée de chambouler sa vie pour rentrer chez ses parents, en province, elle se retrouve au centre d'un conflit familial et vit quelques moments difficiles. Mais parallèlement, elle est habitée par une joie émerveillée, une complicité grandissante avec le bébé à naître qui devient son principal interlocuteur. 

Je ne suis absolument pas intéressée par le thème de la maternité. Jamais je n'aurais ouvert ce livre si je ne l'avais pas gagné à un concours, mais son petit format en faisait un compagnon idéal de salle d'attente un jour de rendez-vous médicaux multiples. Et le hasard mène parfois à de très belles découvertes, car j'ai été enchantée par la plume aérienne de l'auteur, par sa façon à la fois pudique et piquante de raconter un cheminement intérieur complexe. Roman ou autobiographie, qu'importe: "Un tout petit rien" est un très beau texte tendre et lumineux sur la naissance d'une mère. 

Et pour prolonger le plaisir, rendez-vous sur le blog de Camille Anseaume: Café de filles

3 commentaires:

Mojito Cerise a dit…

Ce livre était jadis dans ma wish-list, et puis finalement je ne l'ai jamais lu ... ton article me redonne envie ! :-)

Dicietailleurs a dit…

Je ne sais pas si j'ai déjà posté sur ton blog, mais je le suis depuis quelques temps.

J'avais prévu de lire ce bouquin, et puis j'ai oublié. Mais ce post me redonne envie ! Je vais de ce pas me télécharger la version électronique sur le site de la FNAC^^

Corinne (Couleur Café) a dit…

Ce livre figure sur ma liste de lecture à faire !