lundi 9 février 2015

J'ai testé: le 30 Day Shred - level 3 et bilan




Pour savoir en quoi consiste le 30 Day Shred et quelles sont les raisons qui m'ont poussée à me lancer là-dedans, cliquez ici
Pour lire mon compte-rendu du niveau 1, cliquez ici
Pour lire mon compte-rendu du niveau 2, cliquez ici

Jour 21 (69,5 kgs; 16h45): Comment reprendre en 48h de repas à l'extérieur tout le poids péniblement perdu en 3 semaines de Shred! Je suis un poil dégoûtée, mais j'ai bon espoir que ça va re-fondre très vite. Le niveau 3 est plein de sauts (que je déteste), ainsi que de pompes et de planches améliorées (qui me donnent beaucoup, beaucoup de mal). La frontière entre les exercices se brouille: la muscu fait aussi bosser les abdos, le cardio fait aussi bosser les muscles... Les circuits 1 et 3 sont abominables, le 2 est juste horrible. Adieu, monde cruel. 

Jour 22 (68,3 kgs; 15h): J'ai un peu révisé mon jugement depuis hier. Le circuit 2 se révèle presque faisable aujourd'hui, mais le 3 semble encore plus affreux. La partie muscu a clairement été conçue par une psychopathe. Et pendant la partie cardio, je vois de grosses gouttes de sueur tomber de mon menton et s'écraser sur le tapis en dessous de moi avec la régularité d'un métronome. Miam. 

Jour 23 (67,9 kgs; 17h30): Couchée hier à 22h30, levée ce matin à 9h et toujours crevée. Aujourd'hui, j'arrive à faire le circuit 1 comme Natalie; le 2 me semble presque facile, mais le 3 est toujours aussi dur même en suivant Anita. Mes rock star jumps ressemblent à des sautillements de nonagénaire fan de Chopin. 

Jour 24 (67,9 kgs; 18h): Je teste mes nouvelles chaussures de fitness. Bilan: un peu mal à la voûte plantaire (mais comme ce sont des semelles à mémoire de forme, j'imagine que ça s'arrangera au fil du temps); par contre, mes genoux et surtout mes chevilles préfèrent nettement. Désormais, je passe la muscu du circuit 1 #likeaboss, et j'arrive même à faire le début de la muscu du 3 comme Natalie. 

Jour 25 (68,5 kgs; 17h): Ce matin je me suis pesée 3 fois à 3 endroits différents de ma salle de bain parce que le premier résultat me paraissait bizarre, et j'ai obtenu 3 résultats complètement incohérents, entre 70,2 et 60,7 kilos! Donc, je vais jeter ma balance bruxelloise, et attendre le lendemain de la fin du shred pour voir ce que dit ma balance toulonnaise. Pour le prochain programme, je serai moins stupide et je prendrai photos et mesures avant de commencer! Rien à signaler au niveau de la séance du jour, sinon que c'est devenu une routine quotidienne dans le bon sens du terme. 

Jour 26 (68,6 kgs; 16h30): Je fais ma séance plus tôt que prévu parce que je suis super énervée et que c'est ça ou péter les plombs. Du coup je ne suis pas trop concentrée sur mes mouvements. Et aussi, je commence à m'ennuyer. Dix répétitions de chaque séance, c'est un peu beaucoup. J'ai hâte de passer au Ripped, où on ne fait chaque niveau que 6 fois. Par ailleurs, l'articulation de mon épaule droite me fait mal depuis plusieurs jours, et j'espère qu'elle ne va pas me lâcher pendant un des nombreux exercices de planche/pompage. Le mountain climbing remporte haut la main la palme du mouvement le plus haï de ce niveau. 

Jour 27 (68,3 kgs; 13h30): Comme je me sens moins fatiguée que pendant le niveau 2, je prends le risque de faire ma séance durant ma pause déjeuner. Et si je rame un peu l'après-midi, c'est surtout parce que c'est vendredi et que la semaine a été moralement éprouvante. 

Jour 28 (68,3 kgs; 15h30): En fait, la clé, c'est le souffle. Si on le laisse prendre le rythme des exercices, ça coupe les jambes. Si on se concentre pour lui imposer lenteur et profondeur, tout devient plus facile, et pas seulement le cardio. Aujourd'hui, pour la première fois, je fais les derniers abdos (le relevé de hanches sur le côté) comme Natalie. C'est un mouvement que je n'avais jamais réussi au Pilates, du coup, je m'étais calée d'emblée sur Anita sans essayer plus. Mais ça va maintenant! 

Jour 29 (68,0 kgs; 11h45): Le fitness une heure après un gros petit-déj, c'est pas l'idéal, mais je n'avais que ce moment dans la journée pour le faire. J'ai tellement hâte d'être à demain et d'en avoir fini avec ce programme! L'après-midi, devant sortir, je mets une robe achetée en soldes début janvier et qui était alors un poil juste: il n'y a plus qu'au niveau des bras que ça coince encore un peu, hourra! J'utilise l'impédancemètre de Chouchou pour mesurer mon taux de gras: 35,6%. En novembre 2013, avant de m'inscrire à la salle de sport et alors que je pesais quatre kilos de moins qu'au début du shred, j'étais à 42%. C'est encourageant de voir que si mon poids baisse peu, ma silhouette se transforme réellement!

Jour 30 (68,4 kgs; 12h45): Les seuls exercices que je fais encore comme Anita, c'est la muscu du niveau 3 - et encore, pour les relevés bras/jambes, j'arrive à suivre Natalie une série sur les deux. Quand j'ai fini, je me sens aussi euphorique qu'après avoir mis le point final à une trad qui m'en a fait baver pendant des semaines ou des mois.

Mes impressions au final: Honnêtement, quand j'ai commencé le shred, je n'étais pas du tout sûre d'aller jusqu'au bout, et encore moins d'y arriver sans aucun jour de pause. Donc, en premier lieu, c'est une victoire sur ma fainéantise naturelle et ma haine du sport. 
La création d'un groupe Facebook qui a vite rassemblé plus d'une douzaine de personnes m'a beaucoup aidée moralement. Seule, j'y serais arrivée quand même, mais c'était chouette de comparer nos expériences, de se rendre compte qu'on avait tous les mêmes problèmes et de s'encourager les jours de petite forme physique ou morale - un peu comme si chacun bénéficiait de sa propre équipe de cheerleaders!
J'ai été surprise de me sentir aussi fatiguée durant le niveau 2, et de subir des bouleversements hormonaux fort mal venus. En revanche, j'ai très bien dormi pendant tout le mois, et j'ai pu constater que mon endurance augmentait de manière très nette; j'ai même gagné un peu de souffle, ce dont je manquais le plus à la base. 
Au vu des résultats spectaculaires annoncés sur le net, j'espérais me délester de 4 ou 5 kilos. Ma balance n'est pas très fiable, mais il est fort probable que je n'en aie perdu que 2, ce qui est un peu décevant dans l'absolu. Cependant, mon gras a pas mal fondu pour être remplacé par du muscle; du coup, il y a quand même une différence assez nette à l'oeil nu: moins de ventre, des cuisses affinées, des ailes de chauve-souris qui se résorbent. 
J'étais arrivée depuis assez longtemps à la conclusion que faire de l'exercice à la maison était le seul moyen pour que ça ne soit pas une corvée, et donc pour que je ne renonce pas très rapidement. Restait à trouver un programme qui me motive. Le 30 Day Shred m'a semblé parfait pour relancer la machine: assez difficile pour me faire vraiment bosser, mais pas au point que je me blesse ou que je sois dégoûtée. 
J'ai vraiment adoré le style de coaching de Jillian, autoritaire et positif à la fois. Comme elle a produit des tonnes d'autres vidéos de fitness, je suis hyper motivée pour poursuivre ma remise en forme avec elle. Je vais marquer un jour de pause demain; puis, de mercredi à samedi, j'essaierai quelques séances de KickBox FastFix et de Yoga Inferno. Et dimanche, j'attaquerai le Ripped in 30: 4 niveaux à répéter pendant une semaine chacun, au rythme de 6 séances + 1 jour de repos. Je vous en reparle très vite!




9 commentaires:

Unknown a dit…

Cet entraînement m'intrigue... il me tente et en même temps il me fait peur: ça a l'air violent et j'ai peur de ne pas tenir physiquement. Autre souci: il y a beaucoup de sauts on dirait... comment faire ce genre de choses en appart dans un vieil immeuble sans provoquer le courroux des voisins?

ARMALITE a dit…

Moi je l'ai fait en journée, ou en fin d'après-midi, avec de bonnes baskets et un tapis de gym épais pour amortir les bruits. Ce n'est que 20 mn, si tu ne fais pas ça en pleine nuit ça doit passer...

anneso a dit…

Quand tu dis "couchée hier à 22h30, levée ce matin à 9h et toujours crevée" mmh ça me fait un peu "peur" car je me couche vers 1 h (je suis couche-tard,rien à faire!),je me lève vers 6h20 et ensuite je me tape 30 élèves de petite section (et j'ai 52 ans),voilàvoilàvoilà.Au niveau crevage,déjà,ça se pose là.
Néanmoins,je suis tentée (malgré que,comme dit Unknown,ça a l'air un peu violent mais bon,on n'a rien sans rien comme disait ma mémé.

ARMALITE a dit…

Oui, c'est assez violent, pas du tout adapté aux gens qui ont des problèmes articulaires ou cardiaques ni aux vrais débutants qui ne savent pas se positionner. Et ça crève. Mais c'est efficace.

Surella a dit…

@Anneso je suis une couche tard aussi comme toi et je me lève à 7h, quand ce n'est pas plus tôt quand j'ai du boulot.. Depuis une semaine, je suis le programme et oui je suis bien claquée la semaine! J'ai littéralement passé le week-end à dormir... Mais justement le shred m'incite à me coucher plus tôt (vers 23h) et crois-moi que mes yeux se ferment tous seuls!!

Anonyme a dit…

Bah moi j'aimerai bien comprendre car j'ai fait une journée et je me suis retrouvée avec 3 jours de courbature ...j'ai repris une 2ème fois et bingo de nouveau 2 jours de courbature à en pleurer...alors j'aimerai bien savoir comment faire pour pouvoir le faire tout les jours ...
Merci
Marmotoune

ARMALITE a dit…

Ignorer les courbatures et le faire quand même :-)
(Pour avoir moins de courbatures, bien boire avant et après la séance, et éventuellement rajouter quelques étirements à la fin si ceux de Jillian ne suffisent pas.)

Unknown a dit…

Je me pose une autre question, il se passe quoi après les 30 jours? c'est juste pour amorcer une perte de poids ce programme?
Adeline

ARMALITE a dit…

Il se passe ce que tu veux... Certaines de mes copines s'arrêteront là car elles cherchaient juste un petit raffermissement, moi j'ai besoin d'intégrer le fitness à ma routine quotidienne et de perdre pas mal de kilos, donc je vais continuer avec d'autres programmes.