mercredi 11 février 2015

"Demokratia T1"


"Fruit de l'émulation entre Taku Maezawa, élève en ingénierie, et Hisashi Iguma, spécialiste en robotique, le concept de Demokratia semble révolutionnaire: 3 000 personnes recrutées au hasard sur le web décideront à la majorité via un réseau social des faits et gestes de Mai. Ce robot d'apparence féminine pourrait ainsi devenir le creuset d'un savoir collectif, la convergence de 3 000 intelligences. Mais l'expérience pourrait aussi révéler qu'à l'épreuve du monde réel, démocratie n'est pas toujours synonyme de raison..."

Il y a 3 ans, Motorô Mase me captivait avec "Ikigami: préavis de mort", thriller social noir et passionnant. Il revient aujourd'hui avec une nouvelle série au thème tout aussi provocant et au traitement non moins dérangeant: "Demokratia". J'ai toujours pensé que la démocratie était une fausse bonne idée: pourquoi la majorité ferait-elle nécessairement des choix éclairés? L'auteur semble partager mon point de vue. Dès ce tome de mise en place, nous voyons des gens ordinaires piloter un robot humanoïde avec les meilleures intentions du monde, mais d'une façon souvent discutable - chacun d'eux basant ses décisions sur des expériences personnelles qui affectent son jugement. Sans le vouloir, ils vont exercer une influence catastrophique sur un jeune désaxé, personnage malchanceux broyé par une enfance difficile et par les conventions sociales. Loin de la structure répétitive d'"Ikigami", je suis assez curieuse de voir où l'auteur compte emmener son histoire cette fois.

1 commentaire:

Ladypops a dit…

Je devrais adorer ! Merci encore une fois pour cette découverte <3