jeudi 29 janvier 2015

"The affair"


Noah Solloway mène une vie enviable: un métier de prof qu'il adore, un premier roman qui a séduit la critique, une femme toujours amoureuse après plus de vingt ans et quatre enfants en pleine forme. Pourtant, il n'est pas ravi à l'idée d'aller passer les trois mois d'été dans la petite ville côtière de Montauk, où habitent ses riches beaux-parents - sans doute parce que ces derniers ne manquent jamais une occasion de lui rappeler l'aide financière qu'ils apportent à sa famille. Noah peine à trouver une idée pour son second roman, et ses deux aînés ont des problèmes qu'il ne sait pas comment gérer. C'est dans ce contexte qu'il rencontre Alison, serveuse au diner local. D'une dizaine d'années plus jeune que lui, elle a été brisée par la mort de son fils Gabriel. Depuis, c'est une femme à la dérive qui se fiche bien de ce qui peut lui arriver. Entre Noah et elle, l'attirance est immédiate...

Comme son nom l'indique, "The affair" est le récit d'une liaison extra-conjugale a priori assez banale, et pourtant d'une extrême puissance. L'histoire est racontée tour à tour par chacun des deux protagonistes principaux, et très vite, on s'aperçoit que leurs souvenirs divergent. Par exemple, chacun attribue à l'autre la responsabilité de l'avoir dragué, et chacun se présente comme une personne différente de celle que l'autre voit. Mais surtout, il existe une troisième version des faits, racontée en voice over à un policier qui, des années plus tard, enquête sur la mort de quelqu'un faisant partie de l'entourage de Noah et d'Alison, et dont on ne découvre l'identité qu'au bout de plusieurs épisodes. Le spectateur fasciné est bien en peine de reconstituer les faits tels qu'ils se sont réellement déroulés.

Quels mensonges nous racontons-nous pour nous dédouaner de nos propres actions? Se peut-il que dans certaines situations, il n'existe pas de vérité absolue - seulement des points de vue différents? Telles sont les questions que "The affair" semble poser. Au-delà de son récit intrigant, la série possède de nombreuses qualités qui la rendent très accrocheuse. Les caméras filment les paysages de la côte Est de façon presque lyrique et suivent les personnages dans ce qu'ils ont de plus intime, au point qu'on se sent presque voyeur. L'accompagnement musical est superbe, tour à tour mélancolique et poignant. Et je ne connaissais ni Dominic West ni Ruth Wilson, mais tous deux sont des acteurs magnifiques. Le premier campe un mari infidèle qui pourrait facilement tomber dans la caricature, et qu'on n'arrive pourtant jamais à détester ou à mépriser. Récemment primée aux Golden Globes, la seconde compose une femme blessée insaisissable, dure et vulnérable à la fois, changeante comme un ciel d'orage. "The affair" sera sans doute mon gros coup de coeur de la saison télévisuelle 2014-2015.

6 commentaires:

ness a dit…

<3 Ruth Wilson, tellement flippante dans Luther!

Chauncey a dit…

Quand tu en as parlé cette semaine j'ai décidé de la regarder (oui te voilà dans la catégorie blogueuse d'influence), nous en sommes aux deux premiers épisodes et pour l'instant j'avoue que j'accroche pas mal. Comme tu le dis j'ai été très frappée par la position de voyeur dans laquelle le spectateur est placé, par contre pour l'instant je n'accroche pas trop avec le personnage de Noah justement !

Surella a dit…

The Affair, gros coup de cœur également et qui me ramène à de très bon souvenirs de Montauk..
J'ai toutefois un gros problème avec Ruth Wilson, effectivement flippante dans Luther, que je ne peux pas voir à l'écran sans remarquer ses lèvres gonflées. cela me pose vraiment un souci et me distrait de l'intrigue!

Isabelle Pernot a dit…

Je la mets sur ma liste des séries à regarder absolument :)

Nelly Santanna a dit…

J'ai tellement adoré cette série. Au départ sur ma liste pour Joshua Jackson, c'est finalement Ruth Wilson qui a attiré toutes mes faveur. C'est étrange de la découvrir ici en tant que femme avec toutes ses faiblesses alors qu'elle est tellement manipulatrice dans Luther. Il me tarde la saison 2 !

Mamzelle Lili a dit…

Cette série est mon coup de cœur de l'année 2014/2015 ♥
j'ai accroché dès le premier épisode: les personnages, la doule narration, et la BO de fiona apple ... j'aime tout dans cette série !