lundi 19 janvier 2015

Les brèves de la semaine #3




- Lundi, en posant des questions sur un contrat qui me semble contenir une erreur, je découvre qu'un de mes éditeurs a changé son mode de comptage et me règlera désormais 50 feuillets de moins par tome de la série que je traduis pour lui. Je demande un délai de réflexion pour décider si j'accepte ou non la traduction concernée. Aussitôt, on me propose une augmentation du tarif au feuillet (qui n'avait pas bougé depuis... au moins dix ans). Mais cet incident renforce mon envie de trouver de nouveaux clients et/ou de développer enfin une activité secondaire.

- Mardi matin, je suis réveillée par "Mme Munoz, qui voudrait vous parler du salut de votre âme". Je crains que ma réaction ne me vaille quelques années de purgatoire supplémentaires.

- Mardi après-midi, dans un nouveau magasin de japonaiseries toulonnais, je craque pour un paquet de Pocky mauves. A quoi peuvent-ils bien être parfumés? Mystère. (A la patate douce violette, suggère Zéphine sur Instagram.) En tout cas, ils seront sûrement très photogéniques.

- Mercredi matin, il n'y a bien entendu plus de Charlie Hebdo quand j'arrive au point presse de Monpatelin. "Mais Je Suis Charlie, rigole le monsieur derrière le comptoir en me montrant le badge épinglé sur sa poitrine. Je veux bien vendre mon corps si ça peut aider." C'est beau, l'esprit de sacrifice.

- Après ça, j'attaque la traduction d'un nouveau roman... dont l'auteur se l'est auto-dédié. On n'est jamais si bien servi que par soi-même.

- "Art de vivre et découvertes bio", a priori, ça aurait dû me plaire... Mais malgré sa très jolie couverture, le premier numéro de "Green Attitude" m'a juste profondément ennuyée.

- Quand je débarque à Bruxelles jeudi après-midi, il pleut et je n'ai pas de parapluie. Une heure plus tard, la police belge lance différents assauts anti-terroristes. Si j'avais su, j'aurais plutôt dit à Chouchou de me rejoindre à Monpatelin (où l'événement le plus dramatique de la semaine sera probablement l'arrêt de la fabrication de la brioche des rois jusqu'à début janvier prochain).

- Testé vendredi midi: la pizza à la betterave. Verdict? Moui, bon, bof.

- Vendredi soir, la communauté des apéros au bar de l'Hôtel Le Berger s'agrandit. Nous nous serrons à sept autour de la table près de la fenêtre pour papoter pendant trois bonnes heures, jusqu'à ce que la faim nous pousse vers le Pho-Pho où nous passons encore deux heures à discuter autour de soupes fumantes. Toutes les fins de semaine devraient être aussi joyeuses que ça.

- Les collants en modal 180D d'Etam (actuellement soldés à -30%), sont extraordinairement confortables et d'une épaisseur idéale pour tenir chaud aux jambes tout en évitant l'effet Bibendum. En plus, ils contiennent assez d'élasthane pour accommoder sans problème les cuissots dodus comme les miens. Si j'avais su, j'en aurais acheté plusieurs.

- Samedi à une soirée raclette chez M&M's, je mange du fromage de martien (en vrai: du gouda au pesto). C'est vert, très vert!

- Dimanche après-midi, nous allons voir la sympathique expo Belgian Street Photography au musée Belvue (jusqu'à dimanche 25/01, entrée gratuite).

Bonne semaine à tous. 

Aucun commentaire: