jeudi 18 décembre 2014

Un mot pour 2015




Chaque mois de décembre, la scrapbookeuse Ali Edwards propose à ses lectrices un petit exercice que je trouve particulièrement intéressant: choisir un mot qui les guidera pendant toute l'année à venir, un mot qui résume ce à quoi elles aspirent et la direction qu'elles veulent faire prendre à leur vie - une déclaration d'intention réduite à sa plus simple et sa plus mémorable expression. 

Mon mot de 2011 était SERENITE, pour lutter contre les angoisses qui me bouffaient la vie depuis certain jour de mars 2008. 
Mon mot de 2012 était MODERATION, pour lutter contre mes tendances à l'excès dans nombre de domaines. 
Mon mot de 2013 était PERSPECTIVE, pour lutter encore et toujours - mais d'une façon différente - contre les angoisses qui, etc.
Mon mot de 2014 était AVANCER, pour ne plus être dans la réaction mais dans l'action, ne plus me contenter de faire barrage aux choses négatives, mais partir à la recherche de choses positives. 

Pour 2015, j'ai très longtemps hésité, et même pensé un moment que je ne renouvellerais pas l'exercice parce qu'aucun mot ne me "parlait". Ou plutôt, le seul qui me parlait me rebutait aussi pas mal. Je savais que la prochaine étape de mon développement personnel passerait par un certain lâcher-prise, et je savais aussi que ce serait quelque chose de très difficile à travailler pour moi qui suis totalement psychorigide, avec une idée bien précise de la manière dont les choses devraient fonctionner. Sauf que mes idées précises ne suffisent pas à modeler le monde (croyez bien que je le déplore: ce serait un endroit nettement plus juste et plus paisible, où les administrations fonctionneraient comme un charme et où rien ni personne ne serait jamais en retard). Et qu'au final, elles nuisent donc à mon bien-être, car même si j'ai partiellement dompté la colère qui m'habitait, je continue à m'énerver contre les contrariétés qui auraient facilement pu être évitées, les imprévus qui foutent mes plans en l'air, les gens qui font preuve de négligence, d'inefficacité ou se conduisent d'une manière que j'estime stupide. Puisque je ne peux rien changer à tout ça, il serait bon que j'apprenne à l'accepter gracieusement, à intégrer le fait que les contrariétés et les imprévus font partie de la vie, que les gens ont leurs raisons d'agir comme ils le font et qu'il vaut mieux soit essayer de les comprendre, soit réussir à les ignorer. Bref, j'aimerais cesser d'être en guerre contre tout ce qui ne correspond pas à ma conception des choses. Un vaste programme, très bien résumé par l'angel card que j'ai tirée à la fin de mon dernier cours de yoga. Je ne suis pas encline à voir des signes partout, mais j'avoue que son texte et son illustration ont provoqué un déclic chez moi: "C'est CA que tu dois faire en 2015, et tu le sais". Dont acte.

Pour 2015, mon mot sera donc ACCEPTER.

Et vous, si vous deviez choisir un mot pour vous guider durant cette année à venir, quel serait-il?

11 commentaires:

Sabine a dit…

Mon mot pour 2015 sera "clarity" que je traduirais en français par "transparence". J'y mets davantage de concentration sur mes objectifs essentiels, davantage de clarté dans la manière dont je vis et exprime mes émotions, et aussi davantage d'ordre, car je suis une grande bordélique devant l'Éternel… Bref, du pain sur la planche.

Laura Aimerlesdimanches a dit…

Ah ben merde ! En lisant ton titre, je me suis dis que si je devais me prêter à l'exercice, "accepter" me semblait s'imposer à moi. Nous aurons donc le même mot ;-)

ARMALITE a dit…

Je n'ai pas mis de copyright dessus ^^

Aline - Inspiré et Créé a dit…

Sympa cette idée!
Mon mot pour 2015 sera: avancer à mon rythme!

Isabelle Pernot a dit…

Pur l'instant, j'ai "aventure" en tête, mais je ne me suis pas encore posée pour réfléchir à ce que ça signifie pour moi, donc je changerai peut-être d'avis d'ici à ce que je rédige mon billet ^^

elmaya a dit…

Pour moi, ce sera "bouger".

Bouger comme "agir" ; au lieu d'attendre encore et toujours que les choses changent, essayer de provoquer le changement...

Bouger comme "ailleurs", peut-être, aussi. Puisque nous avons accepté l'idée qu'aller voir ailleurs sera peut-être nécessaire pour pouvoir avancer - accepter de changer d'air et de sortir du cocon où nous nous étions enfermés dans un vain espoir de protection...

Bouger, comme "changer", plus précisément continuer ce changeemnt de mode de vie bien entamé cette année...

Bouger comme "sport", aussi, à la réfexion - bon, au moins marche et vélo... Le corps et la tête apprécieront...^^

Rendez-vous dans un an...

Anonyme a dit…

"Lâcher prise", mon mot de 2014, a été un échec relatif. Oui, j'ai entamé un sport qui devrait m'aider au moins en partie à lâcher prise. Oui, j'ai fait quelques pas dans le vide (et oui, on m'a un peu poussée pour certains, mais c'est une autre histoire) et je ne nierai pas qu'il y a aussi eu de bonnes choses cette année.
D'un autre côté, je me suis largement fait déborder par le concours, la fin de contrat, le déménagement, et une demie-tonne de petites contrariétés en tous genres. Je n'ai pas vu passer l'année et j'ai pourtant l'impression de l'avoir subie. J'ai des projets au point mort, des mois de retard dans mes courriers, et tout ce négatif me bouffe bien trop aujourd'hui encore et bien trop fort.
Je ne peux pas tout gérer, c'est ridicule, ça ne m'aide pas, c'est épuisant, et j'en ai marre, alors je vais réessayer. De lâcher prise :)

Mélusine

Nekkonezumi (Ed) a dit…

Exprimer.

J'en ai marre de ne pas me faire comprendre ou de ne pas être entendue parce que je choisis mal mes mots. (élève active à l'oral, doit cependant retravailler ses interventions...)

Souhaitons un beau parcours à nos verbes !

Mélanie a dit…

J'allais partir sur "équilibre", mais le plus juste serait "prudence". Réapprendre à économiser au jour le jour mon argent comme mon énergie pour ne plus me retrouver dans la situation de cette année où il a suffi d'un imprévu pour me conduire au burn-out que je m'étais promis d'éviter. Et réapprendre aussi à dire non et à m'enfermer dans ma bulle quand je sens que ça devient nécessaire.

Jeanne Blue a dit…

Pour moi "organiser". Mais peut-être que ça va me mettre une grosse pression.

Stéphanie a dit…

Liberté. "I'm not going to be the person I'm expected to be anymore"
Je sens que ça va générer des conflits mais je m'en fous.