dimanche 7 décembre 2014

Le dimanche avec l'audio book d'Amanda Palmer, les photos envolées de Funambuline et le coup de fil de ma soeur


(Non, je ne suis pas en train de méditer mais de téléphoner.)


Réveil 10h avec une bonne migraine car j'ai eu trop chaud pendant la nuit. Mais que fout le thermostat entre l'heure du coucher, où je me gèle tout habillée sous la couette, et le moment où j'émerge en nage le lendemain matin? Est-ce qu'il s'amuse à faire des sinusoïdales de température juste pour me rendre dingue? Et au nom du ciel, qu'ai-je fait à cet appareil pour mériter une torture pareille? Le mystère est épais comme un chocolat chaud préparé avec du lait entier au lieu de cette saloperie de jus de noisette. Un Doliprane 1000, quelques gouttes d'huile essentielle de menthe poivrée, une bonne tasse de You Zi Hua Cha, un morceau de tarte aux pommes et c'est parti pour tenter de faire quelque chose de productif de ce dimanche maussade. Lancer l'audio book de "The art of asking", et me rendre compte qu'écouter un texte me réclame beaucoup, beaucoup plus d'attention que de le lire. Préparer ma trousse pour Porto, et en profiter pour finaliser mon article sur les carnets de voyage pendant que Chouchou part soulever de la fonte. A son retour vers 14h, déjeuner lui d'un shake protéiné et moi de spaghetti sauce tomate (il me manque du persil pour tester cette recette de Funambuline). Pour une fois, renoncer aux Post-It qui ne seraient pas pratiques sur des cartes dépliables et me contenter d'annoter en rose fluo le Cartoville de Porto. Sécher la vaisselle pendant que Chouchou lave, et ne pas trouver ce petit rituel si désagréable. Puis préparer une théière de l'Earl Grey vert acheté hier au Palais des Thés (et qui est potable bien que pas extraordinaire). Boucler la compta d'octobre, mais ne pas avoir le courage d'attaquer novembre. Comment ça, il fait déjà nuit? Qui m'a piqué mon dimanche? Ecouter Chouchou dépanner Funambuline par Skype tout en préparant des crêpes au lait d'amande - quand je pense qu'en plus, c'est le Best Bisou Pixie, je me dis que je l'ai bien choisi. Sélectionner quelques beaux livres à recommander en cadeau de Noël. Je suis en train de me dire qu'il faudrait que j'appelle ma mère quand le fixe sonne: c'est ma soeur. Attila et Cahouète ont tous les deux besoin d'un appareil dentaire, et en prime, Cahouète va devoir porter des lunettes. Ma soeur elle-même envisage d'ouvrir un PER - cette année, Noël sera rock'n'roll. La voisine de ma mère se sert d'elle comme d'une gardienne non-rémunérée près de neuf mois par an, mais fait la sourde oreille quand ma mère lui demande quelque chose de parfaitement justifié. Y'a des baffes qui se perdent. Cette remarque vaut également pour les clients de Chouchou qui le contactent à 20h30 un dimanche soir avec un problème urgent à régler. Oublier d'acheter du cidre pour aller avec les crêpes, c'est ballot; avoir du cidre au frigo et oublier de le boire en mangeant les crêpes, c'est carrément crétin. Ah mais je ne dis pas que j'ai mauvais fond: je dis qu'en surface, ma patience est mince. Proportionnelle à mon degré d'intimité avec la personne d'en face, mais globalement mince. Oui, allons nous coucher de bonne heure: une grosse semaine de boulot m'attend à partir de demain.

3 commentaires:

Ness a dit…

C'est rigolo, même menu, préparé par le fournisseur de bisous de l'appartement également ;)

shermane a dit…

Dormir avec une couette légère mais des chaussettes ? Encore plus sexy quand on est à poil...

Je note pour le lait de noisette, la fausse bonne idée. Le lait de soja passerait peut-être mieux en végétal ?

C'est quoi, un PER ? Tapé ce mot, tombé sur du liquide vaisselle, les fichiers .per et le PER Noël.

L'urgence du week-end... A part en demandant une majoration, je ne vois pas comment combattre ce fléau.

ARMALITE a dit…

PER= Plan Epargne Retraite

Globalement, les laits végétaux, j'ai vraiment du mal, ils me donnent tous envie de vomir...