dimanche 9 novembre 2014

Le week-end où j'échappe à la Brussels Tattoo Convention et joue les fées du logis




Ce matin, pour le petit-déjeuner: bébé panettone déniché hier soir chez Delhaize. Chargeons la voiture Cambio et partons nous débarrasser de la plus grande partie des affaires triées pendant le challenge minimaliste d'octobre. Deux grands sacs de brols dans la Givebox de Berchem-Sainte-Agathe, un moyen sacs de livres et plein de jeux au Pêle-Mêle d'Annesseens, le reste des jeux chez Cash Converters - voilà qui va drôlement dégager les abords du canapé. Pour fêter ça, allons claquer une partie du pécule récupéré chez Les super filles du tram. Arriver en début de service un jour où il fait assez beau pour laisser la porte d'entrée ouverte, c'est le seul moyen de survivre à cette atroce odeur de graillon. La plupart des végétariens disent qu'au fil du temps, la viande leur manque de moins en moins et finit même par les dégoûter; bizarrement, moi, c'est l'inverse. Le graphisme du "Roi des scarabées" me plaît vachement moins que celui de "Mine", mais l'histoire a l'air vraiment chouette, alors je me laisse tenter. Chouchou, même si je t'aime plus que tout au monde, il fait beaucoup trop beau pour que j'aille m'enfermer 5 heures d'affilée dans une manifestation qui m'indiffère royalement - ça ne t'ennuie pas d'aller tout seul à la Brussels Tattoo Convention? Si la polygamie était légale en Suisse, j'épouserais Funambuline et moi aussi, j'aurais des grilled cheese sandwiches façon #Chef le matin au petit-dej'. En descendant chercher du gel medium chez Schleiper, je découvre qu'aujourd'hui il y a -20% sur tout le magasin: groumpf, parce que du coup c'est blindé de monde, mais youpi, parce que ça me permet de m'offrir une bricole un peu chère en vue d'un projet prévu pour 2015.  Chez Kusje comme chez Look 50's, tout me laisse indifférente: je crois que mon mojo du shopping est cassé. Même le rayon collants de chez Veritas ne m'arrache pas le moindre frémissement d'excitation (d'un autre côté, j'ai de quoi tenir au chaud les guiboles d'un mille-pattes pendant une bonne décennie, donc...). Le samedi aussi, le bar de l'hôtel Le Berger est un havre de paix pour qui veut bouquiner tranquille. Tiens, je vais prendre un Cosmopolitan pour changer un peu. En principe, je déteste les scènes de bataille, mais l'affrontement des deux groupes d'immortels poutre du pangolin. Par contre, c'est quoi cette fin über déprimante qui appuie sur tous mes boutons d'angoisse? Chouchou a pris 1400 photos cet après-midi et vu une performeuse burlesque s'enfoncer des clous dans le corps: je pense que j'ai bien fait de la jouer cavalière solitaire. Même moi, qui ai 40 ans passés, pas la télé et aucun intérêt pour les faits divers people, je connais tous les rebondissements de l'affaire Nabilla - et ça me déprime de penser à tout ce que je pourrais stocker de plus utile dans ce coin de mon cerveau. Chouchou, il faut arrêter de mettre 2 bouillons cubes par marmite de soupe: à la fin, on ne sent même plus le goût des légumes, on a l'impression de manger constamment de la soupe de bouillon cube! Velouté de chou-fleur + flan au chocolat, ce soir on fait un repas pour édentés. Vraiment chouette ce film du studio Ghibli qui nous avait échappé jusque là, mais je pense que je vais faire comme avec HIMYM et prétendre que la dernière minute n'a jamais existé. Avec Gasparde, on fait débriefing-book club de "The bone clocks" par message privé sur Facebook, et on est d'accord pour dire qu'on s'est bien fait arnaquer par l'auteur et que ce bouquin nous laisse sur une énorme frustration. D'où sort cet affreux mal de ventre? Vite, ma bouillotte!




Deux oeufs à la coque ne seront pas de trop pour me donner le courage de m'attaquer au ménage de la cuisine et au lessivage fenêtres-murs de notre pièce à vivre: depuis une dizaine de jours, la moisissure est de retour en force dans notre appartement super humide. Heureusement, comme il fait beau, je peux ouvrir en grand pour que ça sèche vite (au lieu de juste créer des plaques de moisissures plus grandes). Pourvu que ma seconde tarte pomme/groseille soit aussi réussie que la première! J'ai besoin d'une photo en noir et blanc susceptible de symboliser l'angoisse, et c'est encore We Heart It qui va me la fournir. Premier test de transfert au gel medium: comme il faut laisser poser "plusieurs heures, voire toute une nuit", je ne verrai le résultat que demain. J'espère qu'il sera bon, car je suis inspirée. Mon velouté de pourpier est riquiqui; je vais le rallonger avec des épinards. Le plaisir tout simple et néanmoins fabuleux d'une douche bien chaude après une journée passée à faire le ménage, la lessive et la cuisine. M1&M2 ont apporté deux livres traduits par M1; du coup, je me permets de leur glisser un de mes exemplaires des "Quinze premières vies d'Harry August".  Je sais qu'on ne choisit pas un vin pour son étiquette, mais franchement, le syrah WhalePod sud-africain avec explications illustrées du langage corporel des baleines est tout à fait délectable. Et Chouchou a produit ses meilleurs burgers de tofu jusqu'ici: goûteux, fermes, un peu grillés en surface et bien cuits à coeur - miam. Au total, dîner léger, savoureux et fini de bonne heure comme il sied aux vieillards que nous sommes. La semaine prochaine est une semaine de bouclage, et elle s'annonce rude!

4 commentaires:

anneso a dit…

Je dirais que mon mojo du shopping est rouillé mais pas cassé (malheureusement? ou pas).
Et moi aussi,j'ai honte de le dire mais je sais tout de l'affaire Nabilla,comme autrefois de l'affaire Cantat/Trintignant (pire,ok) mais je crois que j'aime les faits divers,je regarde Faites entrer l'accusé avec gourmandise...

nini a dit…

Bonjour, super blog merci pour les mises à jour fréquentes.
Avez-vous une liste de blogs "recommandables"? ou d'autres blogs à conseiller?

ARMALITE a dit…

Pas de perles cachées à recommander, je lis surtout les blogs de mes copines et quelques blogs archi connus genre Pensées by Caro ou Eléonore Bridge.

Mlle Funambuline a dit…

<3