mardi 18 novembre 2014

Le mardi où j'ai droit à une jolie surprise nommée Mmarie




Extinction des feux à minuit hier, réveil à 9h ce matin, et c'est comme ça à peu près tous les jours: il va falloir m'atteler à raccourcir un peu ces nuits de mémé loir. Je ne suis pas contente de ma scène d'accident de voiture; il faudra que je reprenne ça phrase par phrase à la relecture. Accessoirement, je vais avoir besoin de l'adresse mail de l'auteure pour qu'elle m'explique ce qu'elle a voulu dire par certaines tournures sujettes à interprétation (cavern-skinned?). Vendredi, je me suis dépêchée de finir ma traduction précédente et d'envoyer à l'éditrice... le texte original. Bien joué. Je suis un peu en-dessous du nombre de feuillets français estimé, mais on va quand même me payer ce dernier; bien que la différence ne soit pas énorme, j'apprécie beaucoup. Puisque finalement, mon paquet du swap papeterie ne partira pas à Okinawa mais à Paris, je peux le charger plus que prévu: complétons donc nos achats chez Hema, puis chez Dille & Kamille. Bonne nouvelle, Lush reprend toujours les pots noirs vides et lavés. En échange des 5 que j'ai retrouvés au fond de mon placard de salle de bain (où ils moisissaient depuis plusieurs années...), j'obtiens un masque frais "Cereal killer". Ce Bisounours bleu de mauvais poil avec un nuage sur le ventre, qui s'appelle Grumpy Bear en VO, c'est tout à fait moi. J'avais prévu de lire devant un thé et un scone au God Save The Cream; finalement, je papoterai avec Mmarie (rencontrée là tout à fait par hasard) devant un thé et un Lemon curd (car les scones, c'est seulement le samedi). Parfois, les journées réservent de jolies surprises! Chouchou fait un risotto merveilleux, je crois que je vais le garder (Chouchou, pas le risotto dont l'espérance de vie une fois cuit dépasse à peine celle d'une boule de neige sur une plage tahitienne). Est-il vraiment trop tôt pour commencer à rédiger mes cartes de voeux? On parle peu du réflexe de survie de la peluche de nombril, pourtant l'évidence est là: depuis que Chouchou a beaucoup maigri, les siennes, ayant moins de profondeur à disposition, se planquent désormais dans le pli du haut.

3 commentaires:

shermane a dit…

Ah, il est super Cereal Killer ^^
J'avais 2 pots puis j'en ai plus eu : Je t'ai jeté 2 pots noirs qui traînaient dans le placard car ils étaient vides...

C'est pas la mascotte de Butagaz, ton ours bleu ? (pas taper)

mmarie a dit…

Indeed, conjonctions de hasards pour un crépuscule surprise et bien agréable (dont le Victoria sponge cake n'est pas le seul responsable) !

Ness a dit…

J'écrirais une ode à la peluche de nombril. Cette chose me fascine.