vendredi 14 novembre 2014

Ca m'énerve


 


Les gens qui se permettent d'être systématiquement en retard, comme si mon temps était moins précieux que le leur (variante: les services comptables qui font traîner mon paiement alors que je rends toujours mon boulot en temps et heure). 
Les gens qui téléphonent dans le train. En parlant très fort. Et ceux qui écoutent leur musique de merde à fond et en font profiter tout le wagon. 
Les gens qui se réservent une table d'avance dans un fast-food bondé, alors qu'ils n'ont pas encore leur nourriture et que d'autres gens avec des plateaux pleins ne savent pas où s'asseoir. 
Les gens qui klaxonnent dans les embouteillages comme si leur boucan allait miraculeusement résorber l'excès de circulation. 
Les gens qui veulent à tout prix me convaincre qu'en n'ayant pas d'enfant, je passe à côté de ma vie de fâme. 
Ma mère quand elle me répète pour la millionième fois qu'elle s'inquiète beaucoup des carences que je risque de développer à cause de mon "alimentation déséquilibrée" (ceci, de la part d'une personne qui se nourrit essentiellement de chocolat et de sucre sous toutes ses formes). 
Le facteur des colis qui dépose un avis de passage dans ma boîte sans même sonner avant, alors que je suis chez moi toute la journée. 
Les éditeurs américains qui publient des livres bourrés d'énormes incohérences (surtout quand c'est moi qui dois les traduire. Sérieusement, qu'est devenu le métier de correcteur aux Zuess?)
Les actrices faméliques et/ou botoxées à mort qui donnent une image complètement irréaliste de la féminité (en plus, figer leur visage alors que leur métier consiste à exprimer des émotions? Comprends pas.)
Le marketing genré (très récemment, j'ai reçu une proposition d'un comptoir de thé qui m'offrait de tester ses "tisanes pour femmes". J'aime à croire que le contenu de ma culotte ne détermine pas mes goûts, merci bien.)
La Saint-Valentin et sa débauche d'incitations au pseudo-romantisme formaté.
Les chaînes sur Facebook. 
Les gros 4x4 même pas hybrides en ville. 

8 commentaires:

fedora a dit…

Tout à fait d'accord ! avec un gros coup de gueule pour la variante : la barbare attend depuis des mois un payement assez conséquent qui tarde à venir malgré de nombreux rappels... (moi, j'ai envie d'aller sur place et de leur expliquer que nous aussi on doit bouffer en fin de mois...)

ness a dit…

Puis-je ajouter : le facteur/livreur qui sonne deux fois à 15 secondes d'intervalle sans se demander s'il n'y aurait pas - par hasard - corrélation entre la position de notre bouton de sonnette (tout en haut de la pile de boutons de sonnette, SANS interphone) et le nombre de volées d'escaliers à descendre pour venir lui ouvrir, dont la descente risque fort d'excéder 15 secondes (c'est à peine le temps de retrouver ses clés). ça me rend très désagréable, c'est dommage.

mmarie a dit…

Ah le marketing genré... A fortiori quand tu as une mouflette de sept ans et demi et que tu luttes - tous les jours, pour du vrai - contre les stéréotypes que ce fichu marketing et ses effets secondaires lui font intégrer.

Les gens qui s'agglutinent aux portes du bus/tram/métro sans laisser sortir ceux qui descendent (et alors justement que tu t'efforces d'inculquer ce précieux principe à la susnommée mouflette).
Les mêmes ou presque qui en bagnole se foutent de bloquer tout un carrefour : c'était vert, ils sont passés.
Ceux qui zappent le clignoteur.
Ceux qui ignorent systématiquement la bande vélo ou le sas avancé ; ou qui omettent ostensiblement de freiner dans un SUL quand un cycliste arrive - de bon droit - à contre-sens.
Je ne parle même pas des crétins au volant qui, dans la même situation, t'enjoignent à aller réviser ton code de la route (les SUL sont en vigueur depuis le 1er juillet 2004).

(Ouh là, les questions de mobilité ça m'énerve, manifestement.)

ARMALITE a dit…

Ah oui, les gens qui ne laissent pas descendre du métro, j'aurais pu le mettre dans ma liste aussi, je rouspète très régulièrement contre eux.

Ana a dit…

mmarie, bien d'accord avec toi ! Armalite aussi. J'accorde le bénéfice du doute au comptoir du thé pour les tisanes : sauge, achillée millefeuille, gattilier, il y en a qui agissent sur la sphère ovarienne, on va dire. Si c'est juste "la rose et la violette c'est tout doudoux-joli, c'est pour les fifilles", qu'ils rejoignent les bonnes gens dont on n'avait surtout pas demandé l'avis, les éditeurs qui ne lisent pas les bouquins qu'ils publient et les autres...

anneso a dit…

Les gens qui disent "black" parce que "noir" pour eux,c'est une insulte...no comment.

shermane a dit…

Anneso > j'avoue avoir plus tendance à dire "black" que "noir"... mouton linguistique ?

Sinon, Facebook tout court me soûle car il faut être dessus pour tout.

Anonyme a dit…

"j'aime à croire que le contenu de m culotte ne détermine pas mes goûts" Tu m'as trop faite rire, mais c'est tellement vrai! Je n'aurais su mieux dire! anne-claire