samedi 4 octobre 2014

September victory log




Administratif:
- Compta pro d'août

Blog:
- 4 articles en petite Une de HelloCoton

Boulot: 
- Première moitié du tome 21 d'Anita Blake (soit un peu plus de 350 000 signes)

Culture:
- 12 livres lus: 8 romans, 1 récit, 3 bédés 

Geocaching: 
- 21 caches: 1 à Toulon, 2 à Malmö (Suède), 12 à Copenhague, 1 à Roskilde et 5 à Humlebaek (Danemark)

Loisirs créatifs: 
- Fini la broderie rétro commencée au printemps

Santé:
- Passé mon 2ème OCT (le précédent datait de décembre 2012)

Sport:
- 1 cours de yoga

Divers: 
- Testé la fish pedicure

Défi du mois: noter toutes mes dépenses non-essentielles
D'abord, la bonne nouvelle: je n'ai pas dépensé un seul centime en fringues, en chaussures ou en cosmétiques pendant ce mois de septembre. Maintenant, la mauvaise: alors que j'ai considérablement restreint mes achats par rapport à d'habitude (un peu à cause des vacances, un peu parce que je tentais de faire baisser ma PAL), et alors que j'en ai payé une partie avec des bons Amazon Marketplace, j'ai quand même déboursé... environ 120€ en livres ce mois-ci. Ouch. En temps normal, j'imagine que je dois souvent arriver au double, essentiellement à cause des bédés et des romans que je prends en grand format parce que je n'ai pas la patience d'attendre qu'ils sortent en poche - et qu'à 20€ pièce en moyenne, ça va très vite. J'ai toujours dit que l'argent dépensé en livres n'était pas de l'argent gaspillé, mais vu le nombre de bouquins dont je me débarrasse sans les avoir lus, ou après en avoir lu seulement quelques chapitres parce qu'en fin de compte ils ne me plaisent pas, le moment est peut-être venu de faire preuve d'un peu plus de discernement. J'ai donc instauré de nouvelles règles: plus d'achat sans avoir eu le livre en main et vérifié au moins que le style me convient; PAL à 25 ouvrages maximum, et pas plus de 5 livres commencés en même temps.
Pour le reste, la semaine de vacances à Copenhague a faussé l'expérience, car bien sûr elle a entraîné des dépenses exceptionnelles. Reste que si je me concentre sur les trois autres semaines et demie, je suis un peu affolée par l'argent qui part en repas à l'extérieur, en goûters dans des salons de thé et en cocktails dans mes bars préférés. Je n'ai pas très envie de me restreindre sur les deux dernières catégories: souvent, ce sont mes seules occasions de sortir de chez moi en semaine, soit pour bouquiner seule, soit pour passer un moment avec des amies. Par contre, les repas pris au resto le sont plus souvent parce que j'ai la flemme de cuisiner ou parce que le frigo est vide, que parce que j'ai réellement envie de profiter d'une expérience culinaire. En outre, j'ai tendance dans ces cas-là à manger davantage qu'à la maison, et des choses plus riches, ce qui n'est pas très bon pour moi. Je vais donc tâcher de faire attention de ce côté.
Le reste de mes dépenses non-essentielles: sorties culturelles, cours de yoga, participation à des Kickstarter ou dons divers. Quelques bricoles rapportées de Copenhague, mais vraiment rien de déraisonnable (une chauve-souris d'Halloween en Lego, trois sachets de thé, un peu de papeterie, deux ou trois brols pour la maison). Le financement de futures vacances. Bref, rien sur quoi j'ai envie de rogner à moins d'y être obligée. Je note néanmoins que le simple fait de surveiller mes dépenses m'a incité naturellement à les modérer - à me poser davantage de questions devant chaque objet qui me tentait, à être plus honnête avec moi-même sur le réel besoin/envie que j'en avais et sur l'utilisation probable que j'en ferais (ou pas). Depuis deux ans, j'utilise une simple feuille de calcul pour faire mes comptes personnels, et pour me simplifier la vie, je me contente d'agglomérer toutes mes dépenses Visa mensuelles, ce qui ne me permet pas d'analyser où part mon argent ni d'établir et de respecter un quelconque budget. Je pense que début 2015, je vais repasser à un vrai logiciel de comptabilité personnelle pour m'aider à maîtriser mes dépenses.

Un mois ensoleillé et dynamique - vive l'été indien! 

6 commentaires:

Luna Part a dit…

Tiens, la première réflexion que je me suis faite l'autre jour en découvrant ta mosaïque "reading in tea-rooms" c'est justement "houla ça doit couter bonbon sur 1 mois !" C'est un petit plaisir qui revient cher finalement (je le constate à chaque fois qu'en ville avec mes filles on décide de gouter dans un bar/café/salon de thé...) malheureusement.

shermane a dit…

Côté livres, je devais aussi dépasser allègrement les 100 €, maintenant, je tourne autour de 80 €. C'est que c'est long, les séries de manga ^^ Puis y a les comics et les fameuses franco-belges si chères. Le pire, c'est que j'achète en occasion quand je le peux/veux.

Côté bouffe, le fait de savoir que je peux me décharger de la cuisine un soir est quand même salvateur, mais j'essaie de limiter à une fois par semaine. Je cuisine plus qu'avant - (pesco)végétarisme oblige - et à des heures indues.

Côté technique, je notais mes dépenses dans une application type journal intime et je faisais en fin de mois la somme des dépenses. Ce mois-ci, j'ai téléchargé une application (non reliée à une banque et qui ne nécessite pas de connexion Internet) dans lequel j'ai au contraire... la somme qui reste par rapport au budget fixé. Ça change la vie aussi ^^

Katell a dit…

Bonjour,

Bon, tu y as sans doute déjà pensé mais pour réduire ton budget "livres", pourquoi ne pas t'inscrire à une bibliothèque ? Je viens de me réinscrire récemment, l'abonnement ici est de 22 euros. Somme vite rentabilisée !
Du coup, j'ai moins mauvaise conscience lorsque je fais un choix qui ne me correspond pas, j'hésite beaucoup moins à arrêter un livre en cours.

ARMALITE a dit…

Pour la bibliothèque, oui j'y ai pensé, mais je lis beaucoup en anglais, et pas forcément des ouvrages populaires, et quand je lis des ouvrages populaires, je n'ai pas envie d'attendre des plombes qu'ils soient disponibles, ni de devoir les lire dans une fenêtre de temps bien précise.

Helolie a dit…

Souvent, les portails Internet des banques ont une fonction "suivi de comptes", gratuite, qui permet d'étiqueter les dépenses en divers grands postes. C'est très utile, bien lisible avec des jolis camemberts et pourcentages, et semi-automatique pour toutes les dépenses régulières de type prélèvements ou abonnements.
J'ai un compte à la Banque Postale, mais quand j'en ai parlé, des amis m'ont dit qu'ils avaient la même chose dans divers banques

Je pense donc que plein de tes lecteurs connaissent, mais comme j'ai découvert ça il y 6 mois, alors que ça existe depuis des lustres, je me dis que ça peut être utile à quelques individus en décalage dans mon genre...

ARMALITE a dit…

Ca aurait pu être pratique, mais je viens de vérifier et ma banque ne le propose malheureusement pas.