dimanche 5 octobre 2014

"Miss Peregrine et les enfants particuliers"


Quand le grand-père de Jacob était petit, toute sa famille a été massacrée par les Nazis. Resté seul, le jeune Abe a trouvé refuge sur une petite île au large des côtes anglaises, au sein d'une communauté d'enfants qui possédaient tous des pouvoirs plus étranges les uns que les autres. Par la suite, il a passé la vie à combattre les monstres qui les menaçaient. Jacob boit les paroles de son grand-père et le considère comme un héros. Mais en grandissant, il se met à douter de la véracité des paroles du vieil homme et finit par croire que celui-ci a tout inventé. Jusqu'au jour où, alors âgé de seize ans, il trouve son grand-père agonisant dans les bois derrière sa maison, le ventre lacéré par une horrible créature qu'il a juste le temps d'apercevoir. Avant de mourir, Abe charge Jacob d'une mission sibylline... 

Premier roman de Ransom Riggs, "Miss Peregrine et les enfants particuliers" intrigue par le processus de création singulier qu'a employé son auteur. L'histoire est bâtie sur une série de vieilles photos en noir et blanc qui parsèment ses pages, et qui possèdent toutes un élément intrigant voire inquiétant. Par moment, le procédé peut sembler un peu artificiel (les personnages sont constamment en train de sortir des photos de nulle part pour illustrer leurs propos), mais dans l'ensemble, il fournit la matière à un roman jeunesse original et dramatique à souhait, avec une composante de voyage dans le temps qui ne pouvait que me séduire et une atmosphère franchement flippante pour le public auquel il s'adresse. D'ailleurs, c'est Tim Burton qui va réaliser l'adaptation au cinéma, prévue pour mars 2016. Mon seul regret, c'est que la fin de l'histoire n'en est pas vraiment une: au contraire, elle marque le début d'un périple qui se poursuit dans "Hollow city". Ce deuxième tome sera-t-il à la hauteur du premier? Réponse quand je l'aurai lu! 

2 commentaires:

petite_g a dit…

Je suis justement en train de lire le deuxième tome et je ne suis pas déçue, même si on ne peut pas parler de "chef d'oeuvre" non plus... en catégorie dite jeunesse, j'ai vraiment beaucoup aimé "les fiancés de l'hiver" et là j'attends impatiemment la suite !

AuroreInParis a dit…

Je ne connais pas ce livre mais le pitch est séduisant, et le process de création également. Pourquoi pas me laisser tenter !