dimanche 7 septembre 2014

Si vous voulez me connaître, fouillez dans ma bibliothèque



Le petit personnage aviateur est une création de KibooChan

Mes romans mélangés vous diront que je lis indifféremment en français ou en anglais. Que j'ai une prédilection pour la littérature culinaire et les histoires de voyage dans le temps. Que je ne m'intéresse ni à la poésie, ni au polar, ni aux biographies, ni aux histoires d'amour, mais que la plupart des auteurs que j'affectionne sont des femmes. Que les grands classiques sont tout à fait absents de ma culture personnelle.
Les deux petites étagères consacrées à la littérature niponne, et les deux grandes bourrées de manga vous apprendront que le Japon occupe une place particulière dans mon coeur; le petit Fuji et la boîte remplie de cours du CNED témoigneront que j'en ai même étudié la langue pendant plusieurs années.
L'état impeccable de mes livres, leur classement méticuleux trahiront que je suis une personne psychorigide soigneuse et ordonnée.
En regardant la page de garde d'une bonne partie de mes romans de SFFF et de certaines séries jeunesse à la présence incongrue au premier abord, vous vous apercevrez que j'exerce le métier de traductrice depuis 20 ans.
Et en tombant sur la pile de mes cahiers Exacompta à tête paresseuse, vous réaliserez que je suis le genre de dinosaure qui fait toujours sa comptabilité à la main. 
Mes beaux livres vous évoqueront ma passion pour les chats, les voyages et les journaux illustrés.
Mes nombreuses bédés vous parleront de ma préférence pour les lignes claires, l'aquarelle et les récits intimistes. Et vous donneront une idée du temps (considérable) que j'ai passé à poireauter devant des dizaines d'auteurs pour une dédicace. 
Mes innombrables albums photos, agendas remplis et autres carnets de voyage vous révèleront que je suis l'archiviste de ma propre existence. 
Et les manuels de règles vieux de plus de 20 ans, bien usés sur la tranche, que j'ai pratiqué assidûment le jeu de rôles dans ma jeunesse.
En cherchant bien, vous découvrirez que j'ai une faiblesse pour les livres animés et la très bonne littérature jeunesse.
En cherchant vraiment très bien, vous repèrerez UN roman dont les pages se détachent d'avoir été trop lues - celui qui a bouleversé mon adolescence.
Vous vous demanderez sans doute pourquoi j'entasse une telle quantité de carnets vierges: la peur qu'une guerre éclate et que les usines cessent d'en fabriquer, peut-être?
Enfin, la collection de théières qui mobilise deux meubles vous laissera deviner que le thé occupe dans ma vie une place presque aussi importante que la lecture.
Bien plus que ma garde-robe ou ma salle de bain, ma bibliothèque parle de moi. 






14 commentaires:

Marie a dit…

Tellement juste ! Si nos livres n'étaient pas dans des cartons, j'aurais aimé faire une analyse de nos bibliothèques... que je partage avec mon amoureux. Et toi, bibliothèques à part or not à part ?

ARMALITE a dit…

Ma bibliothèque est à Toulon, Chouchou est à Bruxelles, donc, à part!

Jeanne Blue a dit…

Si tu cherches un jour du boulot, je te propose: rangeuse de bibliothèque. La mienne est immense et montre que je suis une personne gourmande et bordélique... Je rêve qu'une fée passe quelques jours chez moi à faire de ma bibliothèque un objet aussi beau à l'extérieur qu'il l'est à l'intérieur... Et je paierais cher cette fée bienfaisante. Au passage, il faudra aussi qu'elle rapatrie tous les livres qui s'empilent dans les endroits les plus incongrus!
Tu me fascines, Armalite!

ARMALITE a dit…

Ne me tente pas. Etre payée pour mettre de l'ordre dans le bordel des autres, c'est limite le job de mes rêves.

Marie a dit…

Je pose la question parce que même si on fait bibliothèques communes avec mon amoureux, ça m'est parfois (rarement) pénible, pour certains choix... (Et il doit certainement se dire la même chose, ah ah ah !)

shermane a dit…

C'est peut-être tabou mais tu sais à peu près combien de livres/BD tu possèdes ?
C'est un sujet d'angoisse chez nous : 50 petits m² et trop, trop de bouquins. Tant que c'est impossible de les classer verticalement, ils sont tous couchés sauf nos BD cultes.

Sinon, ça ressemble à quoi, un Exacompta à tête paresseuse ?

ARMALITE a dit…

C'est pas tabou, mais je n'en ai pas la moindre idée... Pas tant que ça, en fait, vu que j'élimine beaucoup au fur et à mesure (politique du 1 entrant/1 sortant). La plupart de mes amis en possèdent bien davantage que moi. Quand j'ai compris que je ne parviendrais jamais à tout garder, je suis devenue assez sélective sur ce qui avait le droit de rester, et maintenant que j'aspire à me débarrasser d'un maximum de possessions matérielles, je le suis plus encore. Je ne conserve que les oeuvres vraiment significatives pour une raison ou une autre. Au final, ce n'est pas si énorme pour quelqu'un qui achète autant de bouquins que moi.

Et un Exacompta à tête paresseuse, c'est un cahier pour faire sa compta à la main, avec des intitulés de colonnes qui n'apparaissent qu'une fois sur la première et la dernière page, leur emplacement étant découpé sur les autres:
http://www.officedepot.fr/catalog/catalogSku.do?id=0017245&XREF1=IAFRH10999GOOPS&=froogle-_-feed-_-Manifolds-_-0017245&pr=DFT&cm_mmc=Google-_-SHO_OSP_GEN_OFFICE-SUPPLIES_R%E9pertoires-%26-Manifolds_-_-R%E9pertoires%20%26%20Manifolds-_-manifolds&mkwid=PZui4vXB_c&pcrid=48524252790

Lucy a dit…

Je me suis aussi longtemps accrochée à mes livres chéris et puis je me suis rendu compte,que je n'aurais jamais le temps de tous les relire, alors que les garder ne servaient à rien, autant en faire profiter d'autres amoureux de la lecture.

Canalis a dit…

J'ai beaucoup aimé cet article, très sympa, très juste. C'est une bonne idée, en soi, de s'analyser à travers notre bibliothèque :) (je ne pourrais pas le faire, personnellement, la mienne est trop bâclée, je donne des livres, j'en vends, j'en prête, j'en jette, je ne les ai pas encore rangés...c'est en évolution constante, en changement permanent. Un peu comme moi,en somme).

SAAT ELLITE a dit…

Très bon article : En effet, s'il y a bien des choses qui parlent pour nous, ce sont nos lectures, et comment elles sont rangées, soignées, etc ;-) Pour a part, il y a un système de classement connu de moi seule, ahah donc on pourrait croire que ce n'est pas classé mais en fait si, ahah (feinte de coyote !) et plumeau Swiffer une fois par semaine sur mes bouquins obligatoire. Je ne me vois en jeter aucun, en vendre oui, mais ce sont souvent les derniers arrivés bizarrement, car ceux que je veux garder sont déjà à leur place ! Bisettes, Saat.

Cyan a dit…

J'aime cette idée que nos livres en disent beaucoup sur nous ;)

noisette a dit…

C est bien vrai tout ca! Je possède bien 150 bouquins de cuisine...Mes centres d intérêt y sont dissimulés! Les cocktails au rhum, les recettes préférées des enfants, tea time, chocolat, épices et cuisine érotique. J ai l'Italie,, l'Angleterre, le Maroc, la Martinique etc...Le classique et l'exotique même celui en relation avec mon sport " la nutrition de l'endurance"! Ces livres sont des cadeaux ou des achats depuis l âge de mes 15 ans. Je ne jette pas je transmettrai mon "patrimoine" Bises Armalite

Anonyme a dit…

Moi je serais bien curieuse de savoir quel est ce fameux livre qui perd ses pages tant il a été lu et relu? Anne-Claire

ARMALITE a dit…

"Notre prison est un royaume" de Gilbert Cesbron.