mardi 1 juillet 2014

June victory log




Administratif:
- Compta pro de mai
- Adhésion à la SOFIA pour que les droits issus du prêt en bibliothèque me soient reversés directement
- Adhésion au SELF qui défend les intérêts des auteurs de langue française

Blog:
- 4 articles en petite Une de HelloCoton

Boulot: 
- Passage à la version payante de NeoOffice
- Traduction de la quasi-totalité du tome 2 d'une série de Jacqueline Green (environ 480 000 signes)
- Signé pour le tome 1 de la nouvelle série de Trudi Canavan et donné mon accord de principe pour la traduction du prochain roman de Claire North

Culture: 
- 8 livres lus (2 bédés, 6 romans)
- 4 films vus: au cinéma, "Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire" et "Bird people"; à la maison, "About time" et "Dead like me: Life after death"
- Exposition photo "Patience" de Josef Hoflehner

Geocaching:
- 1 cache trouvée dans Bruxelles

Loisirs créatifs:
- Stage de reliure à la Maison du Livre de Saint-Gilles 

Maison:
- Bruxelles: rangement par le vide de mon placard à thés + réparation de la chaudière après des mois de mauvais fonctionnement
- Monpatelin: gros vide dans la bibliothèque de droite

Santé:
- 5 séances de HeartMath (meilleure moyenne: 6,7)
- Visite de contrôle chez l'ophtalmo; mon hypotonie a augmenté dans les deux yeux et il faudra bientôt envisager un traitement

Sport:
- 4 séances de piscine, 2 cours de yoga

Divers:

Défi du mois: Adopter la technique des petits pas
Autant le dire tout de suite: ça a été un échec complet. J'ai tenu le défi de la planche pendant 3 semaines, passant de 20 secondes à 1 minute, avant de lâcher complètement l'affaire sur la fin. Quant à mes projets de reconversion, j'y ai encore moins touché que le mois dernier. Ma grosse erreur a été de ne pas définir en quoi consisteraient mes petits pas en la matière. J'ai laissé traîner les premiers jours, et ensuite, une grosse crise d'angoisse liée à tout autre chose m'a fait passer en mode "survie". Je n'ai plus été capable que d'assurer le minimum syndical côté boulot et maison; dès que j'avais cinq minutes de libre, je me réfugiais dans un bouquin pour ne pas ressasser. 

Un mois nerveusement épuisant. 

Aucun commentaire: