lundi 14 avril 2014

Quand Joël Robuchon crée un divin assortiment de sushi




J'adore la cuisine japonaise, mais très franchement, le poisson cru n'est pas l'ingrédient que je préfère - contrairement à Chouchou, qui pourrait se nourrir exclusivement de thon rouge jusqu'à ce que mort s'en suive. Au fil du temps, nous avons testé différents fournisseurs de sushi/maki/California rolls, et un vainqueur s'est détaché très nettement: Sushi Shop, qui a l'avantage de posséder un point de vente aussi bien à Bruxelles qu'à Toulon, et de livrer à domicile dans des délais ultra-rapides. Si elle ferait sans doute dresser les cheveux sur la tête des puristes, sa carte est de loin la plus variée et la plus inventive que j'aie vue, avec beaucoup d'accords sucrés-salés ou de recettes gentiment piquantes en plus des classiques habituels. De quoi satisfaire tous les goûts. Du coup, quand j'ai été invitée à participer au lunch de présentation de la box imaginée par Joël Robuchon pour Sushi Shop, j'ai sauté de joie et immédiatement répondu présente...




Jeudi dernier à midi et demie, je me suis donc rendue au domicile bruxellois de l'un des fondateurs de la chaîne Sushi Shop, qui compte désormais 105 restaurants à travers le monde (le dernier venant d'ouvrir à Abu Dhabi). J'ai tenté de ne pas me laisser impressionner par l'appartement aux volumes sublimes ou les tirages originaux de Massimo Vitali qui ornaient les murs, mais n'ai pu m'empêcher de complimenter le maître des lieux pour son goût très sûr. Quand il nous a vues, moi et plusieurs autres jeunes femmes armées d'appareils photos, il a immédiatement lancé: "Blogueuses?". Euh, oui. Et c'est vrai que nous étions les seules à mitrailler la table de travail/buffet où officiaient un chef et deux cuisiniers aux gestes habiles. Tous les gens qui buvaient du champagne sur la magnifique terrasse en bavardant d'un air décontracté? Je n'ai pas la moindre idée de ce qu'ils faisaient dans la vie. Je sais juste qu'ils étaient tous habillés sobre et de bon goût tandis que j'arborais mon pull rouge chat à lunettes, une jupette à carreaux et des collants vert gazon. Du coup, je me sentais assez peu dans mon élément et n'avais guère envie de me mélanger à eux. Ca tombe bien: observer la confection des sushi et Cie en bombardant le chef de questions était tout à fait passionnant! Je vous montre les merveilles que j'ai dégustées? 




Ceci est un HAWAIAN ROLL: crevette basilic, avocat, saumon, kiwi, pomme verte, sauce yuzu mangue. Une véritable explosion en bouche, la douceur du kiwi et de la mangue le disputant à l'acidité du yuzu et de la pomme verte. 




Ceci est un CRISPY LOBSTER ROLL: homard, banane, concombre, sauce yuzu mangue, feuille de soja. Un crustacé noble travaillé avec fraîcheur et originalité. 




Ceci est un SPICY EBI ROLL: crevette tempura, thon épicé, concombre, chips de vitelotte, sauce yuzu. Aussi bon que beau. 

A cela il faut ajouter un sushi de St. Jacques snackée tout à fait étonnant, la St. Jacques étant nappée de sauce de miso blanc passée quelques secondes au chalumeau (comme une crème brûlée!); un tartare de thon et une salade de concombre épicé.

Toutes ces créations de Joël Robuchon sont proposées séparément ou sous forme d'une sushi box contenant l'assortiment suivant:




Je suis soufflée par l'originalité et la qualité gustative des compositions, et commanderai sûrement une box dans les jours qui viennent pour la faire découvrir à Chouchou. Un seul regret: quand je me suis enquise de l'origine des ingrédients, en demandant si Sushi Shop attachait une importance particulière au local ou au bio (par exemple), on m'a répondu qu'ils "faisaient au mieux pour choisir des produits de qualité optimale par rapport à leur cahier des charges, afin de rester dans une fourchette de prix abordable". J'imagine donc que c'est un non. Néanmoins, la box Joël Robuchon mérite vraiment d'être découverte. Elle devrait être disponible jusqu'à fin 2014, avant de céder la place en début d'année prochaine à une autre collaboration avec un grand chef. 

Pour vérifier s'il y a un Sushi Shop près de chez vous, voir les tarifs et commander, c'est ici pour la France et ici pour la Belgique! 

5 commentaires:

shermane a dit…

Jolies photos et l'article donne envie, même après avoir mangé.
C'est vrai que ce sont tout sauf des sushis traditionnels et comme je préfère ces derniers, l'envie de SushiShop me vient moins souvent.

Les prix rebutent un peu mais je comprends tout à fait, au vu des ingrédients utilisés. Le mélange des textures est particulièrement intéressant.

Dans le même genre, il y a Eatsushi (grand groupe européen j'ai l'impression), qui propose des compositions originales, mais pas du niveau Robuchon quand même ^^

Mon Dieu, toujours dans les premières à commenter quand il s'agit de nourriture ^^;;

Ingrid a dit…

Oh tu me donnes envie. Ca ferait plaisir à mon homme certainement car moi les crustacés, c'est niet. En tout cas cela semble très beau. Est ce que ce le sera autant dans toutes les boutiques? A voir.

ARMALITE a dit…

Ils sont tenus de respecter très strictement la charte de fabrication/présentation, donc je pense que tu peux y aller en confiance!

Romane Herre a dit…

Je ne les ai pas encore gouté parce que les gouts me semblent étranges...

R.
http://linconstance.blogspot.fr
Futilités et réflexions entremêlées,
Viendras-tu ? ♠

shermane a dit…

Bon, j'ai succombé ^^

Pour la question de l'apparence, c'est un peu moins beau que sur les photos d'Armalite (pour ceux que a intéresserait, une photo prise à l'arrache : http://i134.photobucket.com/albums/q84/shermane_photos/Cuisine/sushishop.jpg), mais dans la boutique où je suis allée, c'était un peu sous-effectif et panique à bord. Je n'ai pas compris pourquoi il y avait une armée de cuisiniers laotiens d'ailleurs mais on m'a soufflé à l'oreillette que ça faisait bien d'avoir des Asiatiques aux couteaux.

Sinon, j'ai trouvé ça très bon. Et si je craignais que 20 pièces ne seraient pas suffisantes, il faut dire qu'à la fin, j'étais rassasiée, sans soupe ni salade ni riz.

Grosse préférence pour le Hawaian Roll, entre le kiwi, la pomme et la sauce à la mangue. J'ai pas trop senti le yuzu. Et la chips de vitelotte, un délice.
D'une manière générale, j'aimais vraiment tous les ingrédients utilisés et associés ensemble, les sushis étaient délicieux sans être surchargés.
Ceci dit, en général, je préfère vraiment la simplicité, du bon riz vinaigré bien confectionné (pas évident) et une tranche de saumon.

Du coup, je me sentais assez peu dans mon élément et n'avais guère envie de me mélanger à eux.
Comme je te comprends. Dans ces moments-là - nombreux - soit je me félicite d'être en pantalon et avoir un endroit où enfoncer mes mains, soit je me maudis d'être sortie en robe sans poche et je commence à me tordre lesdites mains.

Merci pour ce chouette article, encore une fois, ça nous a fait une sympathique découverte (en dessert : une tarte au citron avec tomates confites et basilic)