dimanche 2 février 2014

Où je décide de puiser dans mes stocks pendant un mois




Mon défi personnel du mois de janvier était de me taire pour travailler sur le lâcher-prise. En février, mes préoccupations seront d'ordre plus matériel. J'ai tendance à accumuler certaines choses en grande quantité: les livres bien entendu, mais aussi le thé, la laine (et les fournitures de loisirs créatifs en général), les carnets (et la papeterie en général)... Ce n'est bon ni pour mon portefeuille, ni pour mon espace vital. Aussi, pendant 4 semaines, je vais m'efforcer activement de faire baisser mes stocks:
- lire les livres de ma PAL au lieu d'en acheter de nouveaux
- consommer les thés que j'ai dans mes placards, et si vraiment je n'ai pas pu me résoudre à boire certains entre eux d'ici la fin du mois, les jeter ou les donner
- chercher des patrons d'ouvrage au crochet à réaliser avec la laine qui s'accumule dans mon panier
- imaginer des façons d'utiliser toute cette papeterie et ces fournitures de scrapbooking qui encombrent mes étagères
Il y a quelques années, j'aurais pu ajouter les cosmétiques et les vêtements à cette liste, mais mes achats dans ces deux domaines sont maîtrisés de façon satisfaisante à présent.  Rendez-vous en fin de mois pour mon rapport sur l'opération "je shoppe dans mes propres placards"!

7 commentaires:

EmilieSunny a dit…

Je suis en ce moment même dans une idée similaire, ton article m'encourage donc à tenir bon ;-)

Melle Mars a dit…

Trop bien ton idée! J'ai le même problème pour les livres et les carnets vierges, et se rajoutent pour mon cas les tissus, les rubans et les dentelles^^ Je vais te suivre, tiens! (Et aussi attendre avec impatience ton idée pour les carnets...)

Stéphanie a dit…

Je viens de faire pareil pour mes placards de nourriture car j'ai changé mon alimentation il y a 6 mois, et cela fait du bien de trier et donner plutôt que de laisser perdre.
J'y ai pris goût, des amies sont reparties de la maison avec pleins de thés, il y a quinze jours.

Anonyme a dit…

Les livres,je n'en achète quasi plus matériellement,car je les télécharge sur ma liseuse (chérie) donc: plus de problèmes de place MAIS toujours le problème financier d'acheter pour avoir d'avance au cas où il y aurait la guerre ou je ne sais quoi (n'importe quoi).Je me sers désormais de l'option "liste d'envies" de la liseuse,ainsi j'ai l'impression que ce livre repéré ne m'échappera pas,que je n'oublierai pas de le lire etc mais je ne l'achète que quand je suis sûre de le lire tout de suite.

Anneso

Anonyme a dit…

Ah si j'étais courageuse....... beaucoup de tri à faire moi aussi ... mais là sous la couette avec gros rhume , suis pas motivée du tout !

emilie

Anne-Laure a dit…

J'ai appelé pour ma part cette année celle de la rationalité pour mettre aussi un peu d'ordre dans ce que je fais. Donc du loisir oui, mais avec ce que j'ai, rapide, gratifiant et utile sont mes critères. Exit les trucs défi qui ne me servent pas, les créas juste pour les créas et qui finissaient au fond d'un tiroir. Maintenant, je repère, je fais, j'expose, j'accroche, j'offre.
Jusque là...tout va bien :-) Rendez-vous en fin d'année ! et fin février pour toi !

Isa a dit…

"Je shoppe dans mon propre placard" : figure-toi que c'est exactement ce que j'ai décidé de faire avec mes fringues, et c'est vrai que ça marche super bien ! Je résiste bien aux envies et ça m'aide à faire face sans frustration aux contraintes budgétaires du moment.
Pour ce qui est des loisirs créatifs, j'ai une grande caisse en plastique remplie de fils DMC, de patrons, de toile Aïda et de kits d'ouvrages au point de croix. (J'ai fait le plein aux USA il y a dix ans, c'est tellement moins cher là-bas, ou ça l'était à l'époque.) Du coup, je n'ai eu qu'à piocher dedans pour trouver un 1er ouvrage pour Typhaine.
Il n'y a que pour les thés que j'ai du mal à faire baisser mes stocks, mais je retiens l'idée de tester sur un mois tous ceux que j'ai dans mon placard et de donner ou jeter ceux que je n'ai vraiment pas eu envie de boire.