dimanche 23 février 2014

"N'aie pas peur si je t'enlace"


Un voyage de 38 000 kilomètres, qui commencera par la traversée des Etats-Unis en Harley Davidson. C'est cela que Franco Antonello souhaite pour le dix-huitième anniversaire de son fils, diagnostiqué autiste à l'âge de trois ans. Andrea est un ouragan imprévisible. Lorsqu'il marche, c'est sur la pointe des pieds. Les objets, il les aime rangés dans un ordre méticuleux. Quand il veut savoir qui il a en face de lui, il l'enlace afin de sentir ce que l'autre a dans le ventre et pour cette raison, ses parents ont inscrit sur ses T-shirts: "N'aie pas peur si je t'enlace". 

Ce voyage se fera, à travers les Etats-Unis et jusqu'en Amérique latine, bien plus inattendu que prévu... Sous le regard étonné et teinté d'humour du père, Andrea caressera les crocodiles, communiquera avec les chamans indiens, embrassera les jeunes filles... et enseignera à son père à se laisser aller à la vie. Il fera de cette expérience une aventure épique, difficile et grisante, imprévisible et captivante. Comme lui qui dit vouloir devenir, malgré tout, un Terrien.

"N'aie pas peur si je t'enlace" est une histoire vraie, retranscrite à la première personne par l'écrivain italien Fulvio Ervas suite à une année d'entretiens avec Franco Antonello. C'est le récit joyeux et bouleversant à la fois d'un voyage initiatique aussi bien pour le père que pour le fils, une immersion dans la vie d'un parent d'autiste, une suite de paysages fabuleux et de rencontres incroyables, une grande aventure humaine à de multiples niveaux. Franco Antonello est un père plein de bonne volonté, parfois émerveillé par la poésie du monde  dans lequel vit son fils, parfois atrocement frustré et inquiet pour l'avenir, mais toujours débordant d'un amour immense. J'ai lu ce livre parce que j'étais intéressée par l'aspect road trip, tout en craignant d'être rebutée par la composante relations familiales/autisme, et au final, c'est elle qui donne toute sa saveur et sa richesse à "N'aie pas peur si je t'enlace". Un énorme coup de coeur.

1 commentaire:

Shaya a dit…

Ce bouquin est juste sublime. Je l'ai lu et beaucoup conseillé à sa sortie, c'est une très belle histoire sur l'autisme.