jeudi 2 janvier 2014

"The lunchbox"


Ila est femme au foyer à Mumbai. Chaque matin, elle cuisine pour son époux un déjeuner qu'un livreur lui apporte sur son lieu de travail. Elle met tout son amour dans ses plats, espérant ainsi reconquérir l'attention de cet homme qui la délaisse. Mais un jour, la boîte métallique à étages atterrit par erreur sur le bureau de Saajan. Consciencieux employé d'un service de réclamations, celui-ci est veuf et sur le point de partir à la retraite. Ila et lui entament une correspondance pleine des désillusions de la première et des conseils que le second lui prodigue de plus en plus volontiers...

Contrairement à l'une des citations qui figurent sur l'affiche, je n'aurais pas qualifié "The lunchbox" de comédie romantique tant il est à mille lieues des clichés hollywoodiens en la matière - et pas seulement à cause de l'exotisme de la culture indienne pour une Occidentale comme moi. C'est l'histoire de deux solitudes qui se rencontrent par hasard, se soutiennent mutuellement et se redonnent du courage. Ici, pas de décors qui en jettent, pas de musique kitsch, pas d'esbrouffe visuelle, pas de dialogues grandiloquents: juste les anecdotes d'un quotidien banal, quelques souvenirs tendres ou douloureux, des rêves à peine formulés, et surtout les émotions subtiles qui passent sur le visage des comédiens filmés en plans serrés. Le cinéma comme je l'aime, et comme j'en vois trop peu souvent.

10 commentaires:

Alice a dit…

OMG ! J'ai renoncé à le voir car la mention "comédie romantique" me faisait peur... Là, tu relances mon intérêt.
Mais entre The Lunchbox et Tel père, tel fils, mon cœur balance (et mes soirées déjà occupées).

Nekkonezumi (Ed) a dit…

Ni hollywoodien, ni bollywoodien d'ailleurs. De l'art de jouer de la corde sensible sans faire dégouliner les violons :-)

Anonyme a dit…

Moi aussi : "comédie romantique" m'a dissuadée...

Anneso

Lucy a dit…

Je l'ai vu la semaine dernière et j'ai beaucoup aimé. Le contraste entre la grande solitude des deux personnages dans cette ville immense, ces plans rues encombrés et de trains bondés était très bien rendu. Effectivement, ce n'est pas une comédie romantique cul-cul la praline, d'ailleurs on a du mal à voir comment un happy end serait possible.

EmilieSunny a dit…

C'était annoncé comme une comédie romantique, et quand on voit la fin on peut l'interpréter en fonction de nous, et notre vision du film...
Personnellement il me fait beaucoup m'interroger, il m'a marqué c'est un très bon film!

FraiseDesBois a dit…

Il est sur ma liste de choses à voir (fortement vide la liste) depuis que j'ai vu la bande annonce, je crois l'avoir vu à l'affiche d'un petit cinéma indépendant, autant faire d'une pierre deux coups

My Little Discoveries a dit…

C'est un chouette film, qui en plus d'être dépaysant est intelligent! Je suis contente qu'il t'aie plu aussi ;)

Liane a dit…

Moi aussi j'ai aimé parce qu'on peut rêver que ça nous arrive. Ça vaut le coup de voir un peu de nouveauté.

Anonyme a dit…

Je vous conseille le film japonais à l'affiche en ce moment "Tel père,tel fils".

Anneso

Alice a dit…

Anneso : j'ai obéi et adoré :)
Pas aussi poignant que Still Walking mais c'était chouette, le coup du père un peu antipathique. Ceci dit, la paternité ne me parle pas trop (déjà que la maternité...).
Et c'est décidé, j'irai voir The Lunchbox.