dimanche 12 janvier 2014

Où je vaincs la malédiction du Light Masham




En lisant le numéro 12 du magazine Simply Crochet, j'ai craqué pour un plaid gris qui avait l'air terriblement douillet. Pas découragée par les 7 ou 8 mois de travail que m'avait demandé ma couverture à vaguelettes, j'ai foncé chez mon fournisseur habituel qui vend justement la marque Rowan utilisée par la créatrice du patron. Là, j'ai déchanté assez vite. 11,50€ la pelote de British Sheep Breeds Chunky Undyed, sachant qu'il en fallait 16, ça faisait quand même un sacré budget. Et puis je ne la trouvais pas très agréable au toucher, cette laine brute. J'ai dit: "Je vais réfléchir" et je suis rentrée chez moi. J'ai cherché des avis sur internet: toutes les crocheteuses disaient qu'il ne fallait pas s'arrêter à l'aspect initial parce qu'au fur et à mesure qu'on manipulait le fil, la lanoline pénétrait dans la fibre et la rendait plus souple. Apparemment, après le premier lavage, ça devenait l'extase, et l'investissement était tout à fait justifié. Bon. 

Je suis retournée chez mon fournisseur habituel. Dans cette gamme, il n'avait pas la couleur gris clair qui m'avait tant plu sur la photo du magazine. Ni le gris foncé qui aurait pu constituer une alternative satisfaisante. Comme je n'aime pas le marron, que je n'avais pas envie de crocheter un plaid noir et que l'écru me semblait un peu salissant, par élimination, j'ai choisi une teinte ficelle appelée Light Masham (du nom de l'espèce de mouton qui la fournit). Nouveau problème: il n'y avait que 9 pelotes en stock. Mais la vendeuse m'a dit: "Pas de problème, on vous commande les 7 qui manquent et vous les aurez d'ici 2 ou 3 semaines". Ah ouais, quand même. Mais je voulais me lancer tout de suite; alors, j'ai acheté les 9 premières pelotes et commandé les 7 qui manquaient. 

Au début, comme je crochète serré, j'ai opté pour un n°10 au lieu du 8 recommandé pour le corps de l'ouvrage. Mais ça faisait des trous vraiment trop gros, et au final, j'ai tout repris à zéro avec un 8. Le plaid est monté très vite: pas plus d'une heure et quart par pelote. Du coup, j'ai épuisé mon stock en une semaine. Nous étions alors début décembre. J'ai pris mon mal en patience, et 3 semaines après mon achat initial, je suis retournée au magasin voir si ma laine était arrivée. La vendeuse a consulté son écran: "Ah ben la commande a été annulée". Hein? Pourquoi? "Aucune idée. Mais je peux relancer une commande." 

A force d'insister, j'ai obtenu qu'on appelle le fournisseur pour être fixée. Réponse: le Light Masham était en rupture de stock. Je me retrouvais donc avec une moitié de plaid très chère sur les bras, et pas de moyen de la finir. Grosse tentation de piquer une crise de nerfs. Ma prof de crochet est venue à mon secours. Elle a demandé à son contact chez le fournisseur de rappeler les pelotes de Light Masham qui pourraient traîner dans d'autres magasins en Belgique pour les rediriger vers Schleiper - sans garantie que ça fonctionnerait. C'était juste avant les vacances de Noël. Je lui ai téléphoné de Toulouse pour savoir où ça en était. Il ne restait plus une seule pelote de Light Masham dans tout le pays. Mais son contact était en train de chercher en Allemagne. 

Cette histoire commençait à sentir le roussi. J'ai cherché sur eBay et sur un tas de sites anglais. Ceux qui stockaient la British Sheep Breeds Chunky Undyed étaient tous en rupture de Light Masham. Alors que je transpirais à grosses gouttes, j'ai pourtant fini par trouver un magasin inconnu de moi qui semblait en avoir 7 pelotes. J'ai tenté d'appeler pour avoir une confirmation (et vérifier qu'il ne s'agissait pas d'une arnaque à la Visa - oui, je suis parano): on était le 23 décembre, et même si le magasin était censé être ouvert, personne n'a décroché. J'ai validé ma commande dans un suspens insoutenable. 

Je m'attendais à recevoir un mail du genre: "Désolé, il y a eu erreur, en fait nous n'avons plus cette teinte en stock". Au lieu de ça trois jours plus tard, j'ai reçu une confirmation d'envoi de mes 7 pelotes de Light Masham. La partie n'était pas encore gagnée: et si ce n'était pas la bonne couleur? Ou pas la bonne épaisseur, parce que je m'étais trompée de gamme? A notre retour de Toulouse, le 30 décembre, un avis de passage m'attendait dans la boîte aux lettres. J'ai foncé à la Poste dès le lendemain matin et éventré le plastique d'emballage avant même d'en être ressortie. Oui, oui, ouiiiiiiii! C'était bien mon Light Masham. 

En fin d'après-midi, j'ai voulu reprendre mon ouvrage abandonné depuis des semaines... et là, le retour de la malédiction: impossible de remettre la main sur mon crochet n°8. Alors que mes affaires sont toujours très bien rangées et que je ne perds jamais rien. Le lutin voleur de chaussettes, dépité par le soin que je mets à apparier les miennes, aurait-il décidé d'élargir son activité aux instruments de DIY? Mystère. Quoi qu'il en soit, j'ai dû attendre le 2 janvier pour retourner chez Schleiper acheter un crochet n°8 et pouvoir enfin me remettre au travail. J'ai retrouvé avec bonheur la sensation de la laine rugueuse qui s'assouplissait entre mes doigts, et surtout l'odeur fantastique de mouton qui s'en échappait (chacun ses perversions). Quelques soirées en solo à Monpatelin m'ont permis de venir à bout de la bête - avec moins d'un quart de pelote de rabe.




Ce modèle figure également dans le livre d'Erika Knight "Crochet Workshop". Le point est très facile, et au total, la confection ne m'aura réclamé qu'une grosse vingtaine d'heures. Le plaid terminé est carré et mesure environ 152 cm de côté. 


9 commentaires:

Balise a dit…

Sacrée aventure :)
... et je viens donc d'acheter mon premier bouquin de crochet. Je sens que ça va mal finir, cette affaire !

Ms Brown a dit…

^^ Le mien n'est pas carré...

C'est le premier plaid que je termine. Comme toi, j'ai craqué sur lui dans le magazine Simply Crochet, mais mon budget ne me permettait pas de craquer aussi sur la laine. C'est donc des Lama et non des moutons qui sont venus à mon secours :D

ARMALITE a dit…

Ah bon, pas carré? Il fait quoi comme dimensions? Poste donc un lien vers tes photos, qu'on puisse l'admirer :-)

titite a dit…

quel suspens !
il est vraiment très beau, j'aime beaucoup ce point.
je suis très très nul au crochet, donc je vais me contenter de l'admirer chez celles, comme toi, qui ont su le réaliser !

Véronique a dit…

Il est magnifique, cela valait le coup d'être patiente!

PetiteBelge a dit…

Quelle aventure ! Je dois avouer avoir également un petit penchant pour la laine "qui sent le mouton"... ;-)
En tout cas le résultat en valait la peine, bravo ! :-)

Mademoiselle A. a dit…

Il est superbe ce plaid tu me donne envie!

Ms Brown a dit…

(j'arrive un peu après la guerre :D)

Le miens fait 135x155cm ;)

Et les photos sont ici : http://lecrochetcenestpasquepourmameme.blogspot.ch/2014/01/le-plaid-nonno.html

Lise a dit…

Après de multiples hésitations (à baver devant ce magnifique plaid), je me suis enfin décidée à acheter le livre "Crochet Workshop". Merci à toi.