lundi 6 janvier 2014

"La vie rêvée de Walter Mitty"


Walter Mitty, employé au traitement des négatifs du magazine "Life", est un type parfaitement banal qui n'a jamais été nulle part ni accompli quoi que ce soit sortant de l'ordinaire. Ses exploits, il se contente de les rêver les yeux ouverts. Jusqu'au jour où "Life" est racheté et où un gestionnaire odieux commence à licencier à tour de bras. Pour sauver la couverture du dernier numéro papier - et son emploi du même coup -, Walter se lance à la poursuite de l'insaisissable photographe Sean O'Connell. Du Groenland au Yémen, il va vivre des aventures plus folles que tout ce qu'il a jamais imaginé...

Personne ne peut m'accuser d'être fan de Ben Stiller. Pourtant, la bande-annonce de ce film m'avait donné très envie de le voir. Deuxième ciné de l'année, deuxième excellente pioche. J'ai adoré "La vie rêvée de Walter Mitty" d'un bout à l'autre. Oui, le traitement du sujet est assez hollywoodien et quelque peu prévisible, mais pour une fois, ça n'a pas du tout entamé mon plaisir. L'histoire du mec timoré qui finit par se lancer malgré sa trouille, par sillonner la planète et faire des trucs complètement dingues, c'est un scénario qui fonctionne à mort avec moi - surtout quand il est traité de façon aussi jubilatoire. Deux scènes m'ont particulièrement transportée: la descente de la route islandaise déserte en skateboard et la partie de foot improvisée dans l'Himalaya, mais l'ensemble ne faiblit jamais. Touchant, drôle et inspirant, "La vie rêvée de Walter Mitty" donne envie de vaincre ses peurs, d'envoyer promener ce qui nous éteint, de prendre des risques pour vivre intensément. Deux heures et dix euros bien dépensés.

4 commentaires:

AuroreInParis a dit…

J'aime bien la folie un peu décalée de Ben Stiller et là j'ai été déçue de ne pas retrouver ça, c'était trop convenu par rapport à ce à quoi il nous a habitué, du coup j'ai moins aimé que toi !

Anonyme a dit…

J'ai adoré !

Ma scène favorite : celle de la "non photo" du léopard des neige.

J"ai beaucoup aimé le côté "la réalité dépasse la fiction" . Il faut vivre sa vie à 200% plutôt que de la rêver. Et ne pas hésiter à prendre des risques, parfois.

Nathalie B.

Anonyme a dit…

Franchement,ça ne me disait rien mais tu m'as donné envie de le voir!

Moi,je viens de voir le film nippon (j'aime bien dire nippon,ça fait genre) "Tel père tel fils" et le dernier Scorcese.J'ai bien aimé le 1er (quelques longueurs et manquant un peu d'émotion mais bien quand même,et une vision intéressante de la société japonaise euh nippone) et j'ai ADORE le second,Léonardo,putain d'acteur quand même!
Je ne te connais pas irl MAIS,comme ça,au feeling,je pense que tu apprécierais "Tel père tel fils" et que tu détesterais "Le loup de Wall Street" mais je peux me tromper,évidemment!
En tout cas,je trouve que ce sont 2 films aux antipodes et j'ai aimé les 2,mais plus l'un que l'autre,certes.

Sinon,rien à voir avec le ciné mais je suis au milieu de la saison 2 de Bron/Broen et j'aime encore plus que la saison 1 que j'avais déjà adoré.Ils ont réussi à conserver l'esprit de la série,son "ADN" en quelque sorte sans radoter non plus.

Anneso

asteriaorama a dit…

J'ai adoré ce film! Fan de Ben Stiller également, j'ai été le voir à cause de lui car, contrairement à toi, la bande annonce ne m'a pas poussée à aller le voir. Le film est bien mieux que ce que la bande annonce promet. J'ai bien aimé la morale qui s'en dégage. Ces aventures bien qu'incroyables sont réalisables contrairement à ce qu'il imagine au tout début du film et qui sont des scènes tout à fait possible au cinéma mais bien loin de notre réalité!