vendredi 31 janvier 2014

January victory log





Administratif:
- Carte européenne d'assurance maladie renouvelée pour un an
- Compta pro de l'année 2013 bouclée (du premier coup!), ce qui va m'alléger l'étape toujours douloureuse de l'élaboration de la 2035 pour la déclaration de revenus

Blog:
- Bannière renouvelée avec des photos des 4 derniers mois (pour la suite, je vise deux fois par an: janvier, donc, et juillet)
- Un article sur "Le rose et le noir" publié dans le numéro de janvier du magazine bruxellois Wolvendael
- Une sympathique mini-rencontre de lecteurs organisée sur Toulon

Boulot: 
- Fin de la traduction du 6ème et dernier tome de la série "The lying game"
- Début d'un one-shot génial: "The first fifteen lives of Harry August"
- En tout, j'ai produit un peu plus de 600 000 signes ce mois-ci: pas un record, mais plutôt dans la moyenne haute de ces dernières années me semble-t-il

Culture:
- 16 livres lus (8 romans, 6 bédés, 2 divers - récapitulatif en fin de trimestre)
- 5 films vus: au cinéma ("The lunchbox", "La vie rêvée de Walter Mitty", "Tel père, tel fils"); à la maison, "Twilight: Breaking dawn part 2" et "Lettre à Momo"
- Abonnement à la version numérique du magazine australien Frankie

Geocaching:
- 1 cache trouvée à Charleroi

Loisirs créatifs:
- Crochet: fin du plaid commencé fin novembre et interrompu faute de laine.
- Point de croix: suite du Cthulhu commencé pendant les vacances de Noël
- Point de croix: une petite licorne blasée

Maison:
- Changé la table basse du salon de Monpatelin

Santé:
- Révision annuelle chez la gynéco, et bilan beaucoup plus positif que je ne l'espérais

Sport:
- 5 cours de Pilates, 1 cours de yoga, 4 séances de piscine

Je m'étais interdit d'embrayer quand quelque chose m'énervait. Du coup, je ne me suis mêlée d'aucune discussion controversée et pris la tête avec personne sur Facebook - un gros gain de temps et d'énergie. Mais j'avoue que quand le statut d'un contact me hérissait tout particulièrement, il m'est arrivé d'aller bitcher en MP avec une connaissance commune, ce qui est certes humain mais ni très productif ni très gracieux.
Avec les fournisseurs de service, j'ai juste laissé filer. Par exemple, quand le livreur du Tom Yam est arrivé avec une demi-heure de retard, j'ai pensé que c'était plus probablement la faute de la cuisine ou de la circulation que la sienne, et je n'ai rien dit. J'avais toute la soirée devant moi, et manger un peu plus tard que prévu ne prêtait nullement à conséquence, alors pourquoi me prendre la tête sur une question de principe? 
Professionnellement, quand un éditeur traînait pour me payer ou me demandait un truc imprévu qui foutait le bordel dans mon planning, j'ai attendu en tapant dans ma trésorerie (parce que je pouvais me le permettre, sinon j'aurais réclamé gentiment) et fait le truc imprévu en plus du reste après avoir juste râlé un poil en privé. Résultat: on a loué "ma réactivité légendaire", et la réorganisation dont je ne voulais pas entendre parler s'est révélée positive parce qu'elle m'a permis de m'adapter progressivement au style plutôt chiadé d'un nouvel auteur. 
Comme je m'y attendais, savoir que je m'interdisais toute riposte a supprimé la tentation du sarcasme et en grande partie désamorcé le piège de la rumination. Elle m'a également évité un certain nombre d'accrochages inutiles voire néfastes. Une expérience de lâcher prise très positive, donc, que j'ai l'intention de poursuivre à l'avenir.

Un mois très productif qui démarre l'année 2014 en beauté!

3 commentaires:

Alice a dit…

Frankie ne livre pas en Belgique ? Ou la formule ne te convenait pas ?
J'ai hâte de recevoir le mien en tout cas : 6 abonnements en début d'année et une boîte aux lettres toujours vide :(

De beaux accomplissements ce mois-ci en tout cas. Je ne pensais pas que tu ne tolérais même pas un retard de livraison. C'est pas mon genre, mais je peux effectivement me transformer en vache ruminatrice alors que j'affirme ne pas aimer/vouloir vivre avec des regrets.

ARMALITE a dit…

Frankie livre en Belgique, mais les frais de port sont un poil prohibitifs et je ne trouve pas super écolo de faire venir l'équivalent d'un catalogue de La Redoute depuis l'autre bout du monde (dommage, car c'est le genre de magazine que j'aurais bien plus de plaisir à lire en version papier).

Pour le retard de livraison, ben... Si on me dit vous êtes livrée sous une heure, je m'attends à être livrée sous une heure, pas une heure et demie plus tard ^^

Helolie a dit…

Ton expérience sur le dernier point fait envie... Je crois que je vais essayer de me taire en février, juste pour voir.