dimanche 15 décembre 2013

"Deeply Odd"


Quand je pense que cette série avait si bien commencé! Le tome 1, absolument palpitant, nous présentait un des héros les plus attachants de la littérature moderne tous genres confondus. Hélas, la série a rapidement périclité par la suite, et cet avant-dernier tome (Dean Koontz avait annoncé qu'il y en aurait 7) est sans doute le pire de tous.

Plus vraiment d'intrigue ou d'enquête: Odd Thomas se laisse guider par son pouvoir qui lui indique une menace abominable et le conduit à la source de celle-ci. Systématiquement, il rencontre des gens beaucoup mieux informés que lui qui semblent n'avoir rien d'autre à faire que lui fournir argent, armes ou moyen de transport tout en demeurant mystérieux à souhait. 

Mais le pire, c'est la façon dont l'auteur assène ses opinions socio-politiques par la bouche d'un jeune cuisinier de 22 ans, garçon un peu naïf et profondément bienveillant dont on peine à croire qu'il puisse, par ailleurs, être aussi réac et commencer la plupart de ses réflexions par "De nos jours...". Certains dialogues restent des bijoux d'humour décalé; beaucoup trop d'autres sont de la pure propagande raciste, homophobe, anti-écologiste et anti-gouvernementale. Quant aux interminables et platissimes descriptions, j'en ai sauté une grande partie tant je m'ennuyais. 

J'achèterai sans doute le tome 7 quand même, pour voir où Dean Koontz tentait de nous mener, en espérant que ça en vaille la peine - et aussi parce que l'histoire devrait se dérouler à Pico Mundo, où j'espère retrouver les personnages que j'avais tant aimés dans le tome 1. Mais ce sera la dernière fois que je lirai quelque chose de cet auteur. 

Aucun commentaire: