samedi 9 novembre 2013

Où pour une fois, 42 n'est PAS considéré comme un nombre désirable






Reprise du sport, semaine 1


Lundi: Le matin, après un week-end quelque peu chargé en bonne bouffe, je monte sur la balance à impédance de Chouchou. 69,9 kilos dont 42% de gras. Ah ouais, quand même. Il était plus que temps de sévir. Le midi, je teste un des deux cours de Pilates de 40 mn qui s'enchaînent pendant la pause-déjeuner (pratique, car ça me laisse un peu de latitude pour choisir en fonction de ma productivité du matin). Pas trop de monde, chouette! La prof n'est pas la Gym Nazi de l'autre soir, mais une Belge rose et blonde qui parle anglais à peine mieux que mon aspirateur. "And now, you put your hands at ze distance of your largeur d'épaules, and you take your elastic like zis, en faisant des pinces de homard." Elle montre et explique bien les mouvements - trop bien même, car on passe plus de temps à la regarder et à l'écouter qu'à bosser nous-mêmes. C'est pas comme ça que je vais perdre du gras, scrogneugneu.

Mardi: Aujourd'hui, il y a deux cours qui m'intéressent potentiellement: aquagym et zumba. Peu motivée pour me mettre en maillot (je rappelle que ma délicieuse personne est composée de gras à 42%), je me dis que danser ne me fera pas de mal. J'ai négligé un détail: le nom de la discipline, dont j'aurais quand même pu déduire que le cours allait se dérouler sur des musiques latines que je déteste cordialement. En plus, danser, c'est vite dit, hein... On enchaîne juste très très vite une série de mouvements basiques et moches (du sinueux, du saccadé, pas du tout mon truc). Au bout de cinq minutes, j'ai envie de m'enfuir en hurlant. Je tiens toute la demi-heure, avec le sentiment au final d'avoir juste perdu mon souffle, un litre d'eau et 30 mn de ma vie. Plus jamais ça. 

Mercredi: Pas de cours qui m'intéressent, mais je fais un saut en ville pour m'acheter un collant de gym long (de mes activités d'autrefois, il ne me reste qu'un corsaire en lycra peu indiqué les jours de pilosité mollestesque en friche). Le magasin de sport de City 2 ressemble à un Colruyt particulièrement bondé et déprimant. De plus, il est immense et les caisses sont planquées... "tout au fond?" m'exclame-je au vigile qui m'en informe en réponse à mon regard circulaire inquisiteur près de la sortie. Il me tapote l'épaule. "Marcher un peu, ça ne vous fera pas de mal madame." Je me demande si j'ai "Composition: gras, 42%" tatoué sur le front. 

Jeudi: Je me lève avec mal à la gorge, nausée et début de migraine (heureusement vite jugulé grâce à mon amie l'huile essentielle de menthe poivrée). Je ne suis même pas en état de bosser, alors que j'ai du boulot par-dessus la tête. Inutile de dire que je ne vais pas me traîner à la piscine pour tester le cours d'aquagym, malgré les 42% de gras qui me garantissent une flottaison impeccable. Je me couvre bien et me bourre de pastilles Strepsils en espérant que ce sera passé demain. 

Vendredi: C'est passé, hourra! Après une très bonne matinée de boulot, je file au premier cours de Pilates de la pause-déjeuner. C'est une troisième prof, absolument parfaite celle-là: elle explique sans y passer trois heures, parle très bien anglais et sourit tout le temps; de plus, le rythme de son cours est soutenu juste ce qu'il faut. J'envisage même, une fois que j'aurai développé un peu d'endurance, d'enchaîner ses deux cours du vendredi midi. Là, mes abdos et mes 42% de gras préfèrent rentrer sagement à la maison à la fin du premier. 

Samedi: Je voulais tester le power yoga mais la salle annule tous les cours collectifs en cas de week-end prolongé. Je remonte sur la balance (j'ai décidé que tant qu'à me peser une seule fois par semaine, il était moralement moins suicidaire de le faire le samedi que le lundi): 68,4 kilos, 41,7% de gras. C'est un début.

Bilan de la semaine: Malgré une météo de merde (n'ayons pas peur des mots), j'ai réussi à assister à 3 cours, conformément à mon objectif. Un avantage inattendu, c'est que ça structure ma journée. Le temps d'aller à la salle et de me changer avant le cours, puis de prendre ma douche et de faire un peu de sauna après - en attendant les premiers résultats, c'est la seule chose qui me motive vraiment -, je dois compter environ 1h45 d'absence en milieu de journée. Si je veux avoir terminé mon quota de pages avant le retour de Chouchou le soir, je suis donc obligée de me lever au pire à 7h30, de commencer à bosser au plus tard à 9h et de moins jouer à Candy Crush glander sur internet dans la journée, ce qui ne peut pas me faire de mal. Nous verrons si j'arrive à m'y tenir sur la durée.

16 commentaires:

fedora a dit…

la zumba me fait le même effet... j'ai tenu un cours et encore... quelle motivation ! bravo !! (je suis une larve intégrale...)

Nekkonezumi (Ed) a dit…

Bon, et laisse donc ce 42 tranquille, tu veux ? ;-)

Marie des marais a dit…

La zumba, je n'y arrive pas non plus. Je ne vois pas l'intérêt de sauter du coq à l'âne en enchaînant les mouvements faits à la va comme je te pousse pour suivre le rythme infernal du prof, le tout dans une salle bondée et assourdissante. Tant pis, je reste fidèle à la gym tonic de mémé. As-tu testé le body balance ? C'est sympa aussi.

maghily a dit…

3 cours pour une première semaine avec le temps qu'on a connu, c'est déjà un bon début ! :)

Je suis aussi à la recherche d'une salle sur bxl : coin Ixelles - Auderghem - Etterbeek mais je ne trouve rien de probant : soit trop bondées, soit pas super entretenues ! Quel casse-tête !

Niña a dit…

Je trouve aussi que mes différentes activités sportives (basket, course à pied et yoga en ce qui me concernent) structurent mes journées et mes semaines et m'empêchent de devenir complètement autiste devant mon ordinateur (je suis traductrice freelance moi aussi).
Bravo pour cette belle motivation dès la première semaine !

Helolie a dit…

Ces 42 % m'intriguent. Il y a une fourchette pour un poids santé ?

J'aime beaucoup ta photo d'illustration, ma posture préférée !

Faelys a dit…

en tout cas si les sourires que tu provoques par tes billets étaient un sport, on fonderait bien vite grâce à toi!! (et je suis bien certaine d'avoir un pourcentage qui se rapproche du 42 moi aussi, à quelle machine magique faut-il s'adresser pour recevoir cette sentence?..)

ARMALITE a dit…

Helolie: tu trouveras ici une table de la masse graisseuse (body fat) souhaitable en fonction de ton âge et de ton sexe:
http://www.builtlean.com/2010/08/03/ideal-body-fat-percentage-chart/
Personnellement, je devrais être aux alentours de 30% pour bien faire...

Nathellis a dit…

Courage et surtout félicitations ! J'ai une petite question par contre : tu fais tes cours dans,la zone de city 2 à Brxls ? Dans ce cas là que peux tu me conseiller : je commence un nouveau job au congrès la semaine prochaine et je voudrais trouver un truc dans la zone pour mon heure de midi. Mille merci !!!

ARMALITE a dit…

Nathellis: non, désolée, je ne suis pas dans ce coin et n'y connais aucune salle de sport. Je ne suis allée à City 2 que pour faire mes courses!

La Princesse a dit…

Bon courage pour la suite de la reprise. Les cours du midi, c'est une bonne idée, ça t'évite la chute de motivation du "il fait noir et froid" dehors

Miss Sunalee a dit…

oui, je trouve aussi. Au départ, je m'étais dis que j'irais après le boulot le mardi, mais non, je n'ai vraiment ni envie ni courage. Le dimanche à 11h, c'est pas si mal.

En tous cas, félicitations !

Filo a dit…

Pfiouhhh, je suis é-pui-sée rien qu'à te lire! En tout cas, bravo, pas facile de tenir un tel objectif, surtout avec la météo "pourrite" (ici il fait encore beau et chaud )

M'dame Jo a dit…

Courage et motivation !

Pis marcher ? Tu n'aimes pas ça ?

ARMALITE a dit…

Je marche volontiers en ville, mais pas assez souvent pour que ça me dispense d'une autre activité physique.

M'dame Jo a dit…

Si tu aimes bien marcher, tu as envisagé la marche rapide ? Ça brûle quasi comme la course et c'est plus "facile". Si tu veux abaisser ton 42, pilates won't cut it.