mercredi 6 novembre 2013

Où je suis fâchée contre Jean-Pierre Jeunet


Il y a trois ans et demi, je craquais pour "L'extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet", roman initiatique subtil qui brossait le portrait d'un petit garçon partagé entre la tristesse pesante due à un drame familial et l'émerveillement enfantin que lui inspirait la découverte du vaste monde. 

De cette belle histoire douce-amère, Jean-Pierre Jeunet a fait une production en technicolor dépourvue de toute finesse. Passe encore la quasi disparition des merveilleux croquis de T.S., sans doute difficiles à transposer à l'écran; passe aussi que le réalisateur ait modifié tout un tas de détails sans raison apparente à mes yeux d'ignare: ça fait partie du "jeu" de l'adaptation. Mais il a complètement changé la tonalité mélancolique qui faisait le charme du roman, rendu les personnages secondaires atrocement caricaturaux et choisi un jeune interprète même pas capable de feindre les larmes de façon convaincante. Helena Bonham-Carter est la personne la plus sobre et la plus juste de toute la distribution - c'est dire. 

Il devrait exister une loi qui interdise à Hollywood de massacrer de fabuleux bouquins.

9 commentaires:

Melle Mars a dit…

Et puis sur la photo il a pas l'air d'avoir douze ans, ce gamin... Ce qui change toute la donne s'il en a huit :)

ARMALITE a dit…

Dans le film il est censé en avoir 10 et faire petit pour son âge...

Petite G a dit…

j'ai tellement aimé ce livre... je ne sais pas si je vais oser voir le film.

ARMALITE a dit…

J'aurais tendance à te le déconseiller, mais je suis vraiment difficile. Je connais plein de gens qui l'ont aimé.

Anna a dit…

Je suis navrée de lire ça ; en entendant que l'adaptation était de Jeunet j'ai eu de l'espoir... Tant pis. :-(

Lucy a dit…

Jeunet avait aussi modifié des détails sans raison (pour moi) dans Un long dimanche de fiançailles, en faisant par exemple de Mathilde et Manech des Bretons alors qu'ils étaient des Landes, et bien d'autres choses. C'est assez exaspérant.
Je comptais voir ce film mais tu m'en dissuade un peu.

Cécile de Brest a dit…

Je n'ai pas lu ce livre mais il est sur ma PAL. Je n'ai pas vu le film et je ne le verrai sans doute pas. Je suis, en général, toujours déçue par les adaptations de bouquins que j'ai aimés. Sans doute parce qu'il y a, comme disait je ne sais plus qui, autant de versions d'un livre que de lecteurs. On s'imagine un univers, des décors, des visages quand on lit et on est souvent déçu de ne pas les retrouver transposés à l'écran.

En ce moment par exemple, je suis hyper déçue par l'adaptation de Dôme de Stephen King.Je suis une grande fan de cet auteur et la série n'est pas exactement fidèle au roman, du coup, j'ai une impression de trahison.
Bref, les adaptations ds livres, en général, ce n'est pas pour moi !

ARMALITE a dit…

A la sortie du premier film Harry Potter (que j'avais personnellement trouvé très bien), une amie consternée m'avait dit: "Ca ne va pas du tout, mon Harry Potter est roux!". Dans les livres, il est clairement marqué qu'il est brun, mais dans sa tête à elle, il était roux, et du coup l'adaptation au cinéma ne pouvait pas fonctionner...

Cécile de Brest a dit…

Voilà, c'est tout à fait ça ! J'imagine les personnages parfois autrement qu'ils ne sont et je suis déçue ! Ceci dit les réalisateurs prennent aussi des libertés avec les descriptions parfois. La reine Margot de Dumas est blonde, si je me souviens bien, et Adjani est tout sauf blonde dans le film de Chéreau.