samedi 16 novembre 2013

Où je me jette courageusement à l'eau (froide)




Reprise du sport, semaine 2


Lundi: c'est férié, pas de cours collectifs à la salle, je me passerai donc de Pilates. 

Mardi: je teste l'aquagym. Alors que je déteste l'eau, que je nage comme un fer à repasser et que mon coloriste me tuera s'il apprend que je fais tremper mon roux intensément artificiel dans le chlore deux fois par semaine. Bon point: il y a des élèves de tous les âges et de toutes les corpulences. L'une d'elles doit bien avoir 10 ans et 30 kilos de plus que moi, et elle est en bikini ficelle orange avec un truc qui brille dans le nombril. Clairement, mon modeste une-pièce noir et moi-même n'avons aucune raison de complexer. Mauvais point: l'eau est froide ("D'habitude, elle est meilleure que ça", m'assurent les habituées: c'est bien ma veine), et même dans l'extrémité la moins profonde du bassin, je touche à peine le fond avec la pointe des pieds. Et les moins d'un mètre soixante, ils font comment - ils se noient? Glublulubbb. On attaque sur "Billie Jean" sortant d'un vieux magnéto pourri dont le son se réverbère sur les parois de la piscine couverte et à la surface de l'eau. Je suis surprise que mes tympans ne se mettent pas tout de suite à saigner. Le prof a l'air jeune, mais en fait, je n'en sais trop rien parce que je n'y vois pas à trois mètres sans mes lunettes. Dans le grand flou artistique qui m'enveloppe, j'arrive quand même  suivre. Bon, c'est pas non plus la chorégraphie du Lac des Cygnes. Les mouvements sont assez basiques, mais variés, et surtout, ils s'enchaînent sans aucun temps mort pendant trois quarts d'heure. La résistance de l'eau empêche qu'on se fasse mal; je suis un peu essoufflée et j'ai les muscles qui brûlent, mais je sens que mon rythme cardiaque est dans la bonne zone, celle où on travaille de manière efficace sans forcer exagérément. Bon. Va pour l'aquagym. 

Mercredi: aucun cours qui me convient a priori ce jour-là, mais il faudra quand même que je me renseigne: c'est quoi, le "body & mind"? L'intitulé est assez fumeux pour que ça puisse me plaire. 

Jeudi: re-aquagym. La température de l'eau est correcte aujourd'hui: 31°. Par contre, on est censé commencer à 12h30, et le prof arrive à 12h38. Je veux pas faire ma psychorigide des horaires, mais zut, quoi. Le cours dure seulement trois quarts d'heure, et c'est le seul qu'il faut payer en plus de l'abonnement à la salle. Est-ce trop demander qu'il ne soit pas partiellement tronqué? J'espère que ça n'arrivera pas trop souvent. Mais les 37 minutes qui restent sont vraiment bien, avec des exercices différents de ceux de mardi et un rythme encore plus soutenu. A la fin, j'ai mal un peu partout - pas une douleur aiguë, mais une bonne grosse lassitude profonde. Je meurs d'envie de faire une sieste. Incapable de bosser, je sors faire un tour pour me réveiller. Pas glop, avec tout le boulot que j'ai...

Vendredi: cours de Pilates avec la plus chouette des trois profs de la salle. Je me force à y aller, parce que je n'ai pas spécialement la pêche et qu'un millier d'autres choses réclament mon attention. Et en sortant, c'est l'inverse d'hier, je me sens beaucoup plus tonique, tout à fait d'attaque pour un après-midi productif. Par ailleurs, le cours de "body & mind" est, selon l'une des réceptionnistes, un mélange "de Pilates, de tai chi et de yoga, avec un peu plus l'accent sur le Pilates quand même". A tester la semaine prochaine, donc. 

Samedi: je me pèse vite fait avant d'aller prendre le Thalys. 68,7 kilos, dont 42% de gras. WTF?

Bilan: Je me demande un peu à quoi ça sert que Ducros y se décarcasse. Ce (non-)résultat renforce mon impression tenace que les antidépresseurs pris il y a quelques années ont complètement déréglé mon set point, et que je n'arriverai plus jamais à maigrir - sauf à faire des efforts intensifs et intenables sur la durée. Si je n'étais pas aussi bien placée pour compatir au sort des clients de la SNCF, je me jetterais sous ce Thalys au lieu de le prendre. Grumpf. 

13 commentaires:

FraiseDesBois a dit…

Pour le taux de gras, l'aquagym fait massage drainant, moins d'eau, plus gros pourcentage de gras.

EmilieSunny a dit…

Persévère, en même temps 15 jours c'est court...quand j'ai commencé à courir j'ai commencé par grossir, je rentrais plus dans mes jeans (grosse panique), puis c'est passé...

Anonyme a dit…

Oui, persévère, 1 kg de moins déjà, et en effet au début on peut gonfler un peu en se (re)mettant au sport. 2 semaines ce n'est rien, on n'est pas des machines. 2x acquagym, + pilates et autre, il y aura des résultats bientôt, tu vas t'affiner, te tonifier de partout. Un peu de patience...:-).
Vincienne

Nairo a dit…

Je pense aussi qu'il faut voir à long terme. Personnellement, j'ai aussi des anti-dépresseurs qui m'ont été très néfastes à ce niveau. Je n'ai jamais vraiment réussi à reperdre le poids pris (enfin si, quand même, car j'étais montée à 90 et je suis redescendu aux alentours de 75, mais idéalement, il faudrait que je perde encore 10 ou 15 kg). J'évitais donc de me peser et je faisais du sport pour mon bien-être physique et mental. Comme j'étais bien dans mon corps, c'était l'essentiel et j'ai même perdu un peu de poids sans me priver :D

Anonyme a dit…

Les anti-dépresseurs font grossir?
Quelqu'un peut-il m'expliquer?

Anonyme a dit…

Je ne savais pas du tout que les antidépresseurs faisaient grossir.

Anneso

fedora a dit…

je pense que le sport, plus que faire maigrir va sculpter la silhouette... pour la masse graisseuse, je suppose qu'il faut un peu plus de 15 jours pour constater un réel résultat... courage en tout cas !

Miss Sunalee a dit…

Pour les antidépresseurs, ça dépend lesquels: le prozac par exemple fait maigrir.

Sinon, courage, la perte de poids viendra plus tard. Moi, je n'ai pas encore perdu un gramme après 5 semaines... On m'a dit qu'il fallait faire du sport pendant au moins deux mois pour que ça commence à faire son effet sur le corps.

escapadesamoureuses a dit…

Allez courage, ce n'est pas en 15 jours que tu vas avoir des résultats concrets.

Pour les antidépresseurs, cela dépend des personnes. Le prozac peut faire maigrir ou grossir, chaque corps réagit différemment.

ARMALITE a dit…

Ce n'est pas du Prozac que j'ai pris, mais du Xanax et du Deroxat. Je dormais 16h par jour et j'avais constamment faim les 8 autres, donc j'ai pris 7 ou 8 kilos en quelques mois.

bliksem a dit…

est-ce que tu utilises une balance avec impédancemètre? si oui ces appareils n'ont aucune fiabilité !

la majorité des appareils calculent la masse grasse en fonction de la différence avec la masse hydrique et te donnent un chiffre calculés en comparaison à des abbacs.

en gros si tu fais de la rétention d'eau, que tu bois un verre d'eau, que tu as mangé, etc. ça fausse tout. ça n'a d'intérêt que sur le long terme et comme indicateur vague pas en se fiant au chiffre exact.

expliqué en détails ici : http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?t=19528


en plus le sport n'a jamais fait maigrir personne : http://www.slate.fr/lien/27501/maigrir-sport-exercice-poids-perte

mais il est utile malgré tout :
http://www.maigrir-avec-jacques-fricker.fr/dossier.html?categorie_id=4&dossier_id=6

bref bon courage et ne te focalises pas sur les chiffres surtout sur le court terme.

M'dame Jo a dit…

Il y a aussi de l'aqua-gym, aqua-bike dans mon fitness, j'ai jamais essayé. Tu vas peut-être m'aider à me décider :)

Pis ouais, comme dit ta réceptionniste, ton "body & mind" c'est un fourre-tout, un peu comme les "body balance" à la les mills : de l'isométrique, des étirements, on respire, musique new age... ça dépend vraiment de qui le donne, ça peut être bien. Mais si tu aimes soit le yoga, soit le Pilates, c'est des fois un peu frustrant.

Pour le gras: ça ne sert à rien de comparer d'une semaine à l'autre, ça n'évolue pas si vite... mais plutôt de mois en mois. Tiens bon !

M'dame Jo a dit…

Ah pis je plussoie un peu tout ce qu'écrit bliksem, mais tu t'en doutais. Il semblerait qu'en fait, le moyen le plus fiable, c'est encore de se mesurer l'épaisseur de gras du dos/du bras avec un truc du genre. Je pense tout de même qu'une balance du genre est utile si on tient compte de la précision de la mesure: si ça indique un perte de 0.5% c'est pas très significatif, mais quand ça indiquera un perte totale de 5%, ça voudra dire quelque chose. Et toujours dans les mêmes conditions (à jeun, le matin, etc. pour éviter les erreurs mentionnée par bliksmen). Pis, il faut toujours utiliser la même, pas essayer celle de la copine qui va donner un chiffre complètement différent...)