dimanche 24 novembre 2013

Où je croasse de satisfaction (et esquive les hobbits cannibales)


Illustration empruntée ici

Reprise du sport, semaine 3

Lundi: en principe je n'ai pas besoin d'aller au cours de Pilates de la prof qui parle un franglais bizarre pour atteindre mon quota hebdo, mais après un week-end parisien un peu chargé caloriquement, je m'y traîne quand même. Bien m'en prend: le cours d'aquagym du lendemain, sur lequel je comptais, est annulé pour cause de travaux dans la piscine. J'enchaîne docilement les exercices de gym posturale pendant lesquels "you must absolutely not cambrer le dos". A défaut d'autre chose, le rire intérieur fait travailler mes abdos.

Mardi: rien, donc.

Mercredi: le cours de Body & mind est dispensé par la prof de Pilates du lundi. Contrairement à ce que m'avait annoncé la réceptionniste, je n'y décèle aucune trace de tai chi. C'est, à 95%, du yoga classique. Pas désagréable, mais pas ce que je viens chercher dans cette salle. Je suis tout de même contente, pendant la posture du corbeau, d'arriver à décoller simultanément les deux pieds du sol l'espace d'une fraction de seconde - ce qui ne m'était pas arrivé depuis le millénaire dernier. Et vu que la piscine sera encore fermée demain, ça me permettra d'avoir quand même mon quota de séances hebdo. Dans l'après-midi, devant aller faire une course à quelques arrêts de bus, je décide de marcher malgré le vent glacial: ça fera toujours quelques calories de brûlées. Plus tard, au lieu du chocolat chaud qui me fait très envie, je commande un thé: ça fera toujours quelques calories de pas engrangées.

Jeudi: rien, donc.

Vendredi: cours de Pilates avec la prof que j'aime bien (et qui est sans doute une ancienne danseuse classique: certaines de ses attitudes la trahissent!). J'ai l'impression que certains exercices qui me posaient problème au début deviennent moins difficiles. Par contre, je supporte toujours assez mal de me regarder dans la glace en lycra intégral. Je me demande si je ne devrais pas tenter le tapis de course pour faire, non pas de la course (activité interdite à mes genoux foireux), mais du power walk. Le problème, c'est que je déteste écouter de la musique et que mes neurones vont crever d'ennui et se suicider en masse comme des lemmings si je leur inflige une épreuve pareille sans rien pour les occuper.

Samedi: pesée hebdomadaire. 67,9 kilos dont 41,2% de gras. Me happy. Pour fêter ça, et parce que notre cours de visualisation du samedi matin a été reporté au dimanche cette semaine, j'entraîne Chouchou à un cours de power yoga entre midi et deux. Même prof que le lundi et le mercredi, mais cette fois, c'est du sérieux. Entre les enchaînements de postures dynamiques sans répit et les postures immobiles pas très simples qu'il faut tenir une éternité, y'a du level. Chouchou capitule au bout de 25 mn. Je tiens toute l'heure, mais en faisant essentiellement de la figuration le dernier quart d'heure. C'est un très bon cours pour moi: je transpire, je bosse à fond, et j'ai encore une belle marge de progression. Dommage qu'il tombe en même temps que la visualisation de Claudia (qui me fait beaucoup de bien à un tout autre niveau); je ne vais pas pouvoir venir souvent. Pour la séquence rire du jour, durant la relaxation finale, la prof nous demande de "release your eyes in the hobbits". J'imagine qu'elle veut dire "orbits", mais si ça se trouve, Frodon est planqué dans un coin de la salle et il a envie d'une petite fricassée de globes oculaires. Je ne m'attarde pas pour vérifier.

Bilan: - 2 kilos et - 0,8% de gras depuis ma pesée initiale il y a trois semaines. Ca commence à bouger, je suis contente. Le prochain challenge, ce sera de garder une activité physique à Monpatelin où je descends mardi pour 10 jours et où il n'y a pas de salle de sport. J'ai acheté un élastique de Pilates dans l'idée de refaire les exercices seule chez moi, mais la motivation sera-t-elle au rendez-vous?

9 commentaires:

Nekkonezumi (Ed) a dit…

Une amie à moi a trouvé son bonheur sur YouTube avec quelques séances coachées apparemment correctement, ça se tente ?
Et tout mon respect pour ta volonté :-)

Ness a dit…

Et des émissions radio rigolotes, ou des conférences sur des sujets qui t'intéressent, pendant que tu marches?
Bravo pour tout ce sport et le pour-cent en moins!

Bises

Carrie a dit…

Et moi je cherche des cours d'Asthanga yoga (tres physique!) pres de Liege et les profs contactes font des exos plus bases sur la respiration, donc non :-(
Je vais voir si je trouve ca sur internet.
Bonne continuation et bonne perseverance :-)

Mlle C. a dit…

Sur you tube regarde la chaine fitness bien être, ça peut t aider pour tes dix jours sans salle!

Ms Brown a dit…

Un audio livre pendant que tu es sur le tapis ?

FraiseDesBois a dit…

Si jamais tu cherches un programme pour quand tu n'as pas de salle, tu as Blogilates qui est pas mal, elle a des vidéos sympa et un calendrier débutant avec un programme qui mêle un peut de tout

elmaya a dit…

Le coup des hobbits... ça m'a fait une séance d'abdos !

En tous cas, bravo pour ta persévérance !

Helolie a dit…

Argh, le corbeau ! Il parait qu'il suffit de bien se placer... (dixit ma voisine de cours, toujours parfaite, enthousiaste et qui ne transpire jamais). Jamais réussi ne serait-ce que vaguement...

Très admirative de voir que tu tiens un programme intense !

ARMALITE a dit…

Mouais, enfin, le placement... même avec un équilibre idéal, mes bras ne sont juste pas assez costauds pour soutenir tout le poids de mon corps.