samedi 30 novembre 2013

Mes 7 objectifs de novembre: bilan




1. Instaurer le rituel "massage du vendredi soir"
L'idée, c'était quelque chose comme: après le dîner devant un épisode de série télé, on éteint les écrans et on va se mettre au lit. On se masse mutuellement, on discute ou on se fait des bisous histoire de reconnecter, et on s'endort de bonne heure pour récupérer de la semaine de boulot écoulée. Les deux premiers vendredi, on s'est massés mutuellement, on s'est dit "Mmmh, c'est vachement bien", et on s'est jetés sur nos écrans pour les rallumer. Le troisième vendredi, on était crevés, et Chouchou a réclamé un rain check. Le quatrième vendredi, plus personne n'en a reparlé. Bon, ben j'aurai essayé.
Taux de réussite: bof bof bof

2. Observer un mois de no buy
Dès la première semaine, j'ai dû investir dans des affaires de sport pour profiter mon abonnement à la salle de gym. Puis dans la foulée du concert d'Amanda Palmer, j'ai eu très envie de découvrir ses albums, et il était hors de question que je ne les paye pas même s'ils sont en téléchargement gratuit sur son site. Puis je me suis décidée à acheter l'iPhone dont je parlais depuis des mois. Puis tout un tas de bouquins ont crié mon nom si fort qu'il aurait été cruel de les abandonner là. Puis j'ai eu besoin d'un maxi-tricotin pour mon projet DIY suivant. Puis... Bref, un énorme fail. Clairement, la formule "no buy" ne me correspond pas. 
Taux de réussite: ça existe, les pourcentages négatifs? 

3. Faire ma compta pro d'octobre
C'est fait. Un peu à l'arrache sur la fin du mois, mais c'est fait.
Taux de réussite: 100%

4. Encadrer mes ouvrages au point de croix terminés
C'est fait, comme on a pu le voir ici
Taux de réussite: 100%

5. Tenter soit un ouvrage en broderie "classique", soit un ouvrage au tricotin
C'est fait aussi, comme on a pu le voir .
Taux de réussite: 100%

6. Relâcher le travel bug dragon trouvé à Venise
Nous n'avons eu l'occasion de faire du geocaching que lors de notre week-end à Paris, et sur les 3 caches découvertes, aucune n'était assez grande pour accueillir un travel bug. Le mois prochain à Toulouse, j'espère.
Taux de réussite: 0%

7. Trier/faire raccourcir mes pantalons de yoga
Comme je m'en sers de tenue d'intérieur, j'en possède tout un tas accumulé depuis des années. Au début, je les faisais raccourcir par ma couturière, puis j'ai arrêté par flemme. Résultat: 40 cm de tissu en trop qui balaie le sol à chacun de mes pas. Un peu cracra. Les plus vieux étaient tellement usés qu'on voyait au travers du tissu, ou avaient des trous et des ourlets effilochés. Bref, j'ai jeté les ancêtres, fait quelques reprises super moches aux "âge mûr" et un voyage chez la couturière pour arranger les jeunots.
Taux de réussite: 100%

Autres accomplissements:
- La reprise du sport avec un rythme de 3 cours collectifs par semaine pour le moment.
- L'organisation d'un swap cocooning à envoyer d'ici fin janvier.

6 commentaires:

Alice a dit…

Les deux premiers vendredi, on s'est massés mutuellement, on s'est dit "Mmmh, c'est vachement bien", et on s'est jetés sur nos écrans pour les rallumer.
Haha ! Pardon, c'est pas drôle en fait... Mais j'imagine bien la situation.

Qu'est-ce qu'un "rain check" chez vous, au passage ?

Pour le mois de no buy, quel était ton objectif ? Moins consommer ?
Est-ce que se fixer une limite de budget pourrait mieux marcher ? Ou bien se fixer des un nombre d'achats dans le mois ? Ca permet de mieux prévoir et de faire le tri entre le superflu total, le petit plaisir et l'utile.
De mon côté, sauf courses urgentes, j'achète tout le samedi. Parfois, d'ici le week-end, les envies passent. Bon, évidemment, faut faire abstraction d'Internet x_X *dit-elle tout en commandant la box des Filles à retordre*

ARMALITE a dit…

Un rain check, en gros, c'est remettre à une prochaine fois. Je ne trouve pas d'expression équivalente en français.

Le mois de no buy, c'est un peu l'équivalent d'une détox, mais pour les objets. Théoriquement, je me dis que c'est plus facile de ne pas se laisser tenter par du superflu si acheter quoi que ce soit n'est pas une option du tout. En réalité, comme la plupart des gens, je réagis mal aux privations complètes. Et comme je bosse à la maison, prendre l'air a longtemps été pour moi synonyme d'aller faire du shopping. Bon ça s'est pas mal arrangé: maintenant, je prends un bouquin et je vais lire au salon de thé!


Princesse Audrey a dit…

De surf en surf je suis tombée sur ce site et j'ai pensé qu'il t'intéresserait : http://www.reparonsnoel.org/
Gros bisous !

Anonyme a dit…

"rain check"! ben j'ai appris une expression!

Anneso

ARMALITE a dit…

Audrey: super, je relie sur la page Facebook du blog, merci!

undecoratedwall a dit…

Merci :-)

Ouais, c'est limite contre-productif, de se contraindre à ne rien acheter. Je finirais par exploser à un moment.

Et bon sang, je viens de me rendre compte que Amanda Palmer = Dresden Dolls ! Je fonce sur son site.